Accès directs |

Présentation

La politique des archives chez les SGDF
bandeau boites long 
Les responsables de l’association ont pris conscience que la préservation de la mémoire pouvait être un atout pour la visibilité et pour le développement de celle-ci. 

Les trois facteurs pris en compte :

o   Essor de la recherche scientifique
o   Multiplication des initiatives mémorielles privées
o   Attitude des associations de jeunesse notamment au travers du PAJEP

1.    La mission du service : sauvegarder, classer et valoriser les archives et l'Histoire

La Mise en place du service

Dans une note signée du 30/01/2006 par Claude Morael et Marie-Thérèse Cheroutre destinée aux responsables territoriaux, on lira que « L’équipe Archives et Histoire des SGDF s’est constituée pour que la mémoire de nos mouvements ne se perde pas et que leur histoire puisse être écrite".

Une équipe composée de bénévoles est alors constituée, que nous appelons aujourd'hui les "Correspondants Archives et Histoire". Ils sont issus des 2 mouvements et sont chargée, notamment, de la question des archives locales.

L’ancien département « Mémoire et Patrimoine » des SDF, longtemps géré par Charles Hurisse et Louis Giraud, a été abandonné au profit d’un service « Archives et documentation ». Ces quelques mots ne sont pas primordiaux mais symbolisent un tournant plus professionnel de la question des archives. La notion de mémoire s’intègre alors au sein d’une démarche historique plus générale et d'une mission accès sur le besoin d'informations récentes.

Initiatives locales : importance de la mémoire locale

Le Service des archive s’appuie sur les préconisations de Archives de France et diocésaines en incitant les groupes et les territoires à déposer leurs fonds au niveau local. Les magasins d'archives parisiens ne peuvent centraliser toutes ces archives, les locaux ne sont pas extensibles. Mais, surtout, parce que le scoutisme a marqué de nombreuses régions, il fait partie intégrante de l'histoire locale. Ces archives font ainsi régulièrement l'objet de dépôts ou de dons aux Archives Départementales ou Diocésaines. Le Service des archives peut les aider à rédiger les lettres d'intention de dons ou les conventions de dépôt.

2.    Des archives mises en réseau et valorisées  

Affirmer notre identité

Diffuser l’histoire du mouvement reste un moyen privilégié pour forger son identité, on peut donner l’exemple de l’historique présent sur le site internet ou le Kit anniversaire de groupe qui retrace l'histoire du mouvements et pouvant intégrer l'histoire du groupe et son actualité. Les stages de formation des responsables sont également l’occasion de leur faire découvrir les origines et les fondements du scoutisme. Le projet d'Espace-Mémoire à Jambville sera aussi un bon outil de formation, de valorisation et de communication sur notre mémoire collective, dépassant les frontières de notre propre public d'adhérents.

2007, date du Centenaire du scoutisme : un tournant pour le service

La valorisation de nos archives par le biais d’une exposition itinérante, par l’utilisation des nos archives audiovisuelles pour des documentaires télévisés ou même pour un montage lors d'un colloque organisé par le PAJEP sur le scoutisme ou pour la publication du livre 100 ans de scoutisme fut l’occasion de rendre le Service plus visible et de mettre en avant le travail fait en amont depuis le déménagement.

Le centenaire a été l’occasion de renforcer la position du mouvement concernant la volonté de mener une réelle politique en matière de conservation. Mais c'est réellement depuis 2014, que de nombreux projets de numérisation des revues et des photoraphies, d'outils de recherche, de délocalisation d'archives administratives, d'archivage électronique, etc. dans l'objectif de pérenniser la conservation et l'exploitation des fonds, ont vu le jour. Seconde étape dans l'évolution du service.

Il faut dire que cela n'a pas toujours été facile de parler "archives" dans un mouvement qui est dans l'action. Il a fallu que chaque personne prenne conscience de l'utilité d'un tel service.

3.    Une évolution récente : les archives comme ressources pédagogiques

On a pris conscience que l’étude des archives ne servaient pas qu’à nourrir le passé mais qu’elles permettaient de comprendre la culture de l’association, sa stratégie présente, ses capacités à produire l’avenir. Que la conservation des archives s’inscrit dans une démarche éducative du passage d’une génération à l’autre.

Les archives ne sont pas que des vieux papiers et peuvent nourrir les réflexions actuelles comme ça a été le cas pour les réformes pédagogiques ou pour des aspects plus pratiques comme pour l'organisation de rassemblements où l'on capitalise sur les anciens rassemblements pour en organiser de nouveaux.

4.    Les archives comme ressources documentaires

Le Service Archives et Documentation, de son vrai nom, permet de très nombreuses interactions entre les différents départements. Il collabore à la rédaction d'articles ayant trait à la culture scoute et guide, mais aussi à l'illustration et à l'écriture d'ouvrages ayant trait à l'histoire publié par les Presses de l'Ile-de-France mais aussi par d'autres maisons d'édition.

La mise en oeuvre d'une plateforme de veille documentaire permet à chaque département et équipiers à distance, de disposer d'informations "fraîches" sur questions de génération, c'est à dire, sur tous les sujets de société ou environnementaux, par exemples, sur lesquels la jeunesse de notre mouvement s'interroge. Elle est un support intéressant pour nos formateurs et nos rédacteurs d'articles de revues.

Le service gère une petite bibliothèque et de nombreux abonnements à des revues où l'on peut puiser également de la documentation.

Bref, le Service archives et Documentation met au service du national, des groupes et des territoires de réelles connaissances en archivistique, en documentation et en histoire du mouvement, ainsi que des compétences techniques et technologiques liées à la profession.

L'équipe de la Glacière

Souris 092016 3

Pour tout cela, la responsable du service  s’entoure d’une équipe de bénévoles « les souris de la Glacière », Brigitte de Panthou, Geneviève Lacour, Marguerite-Marie Bonnaud, Elisabeth Bourdon qui succède à Françoise Commissaire (décédée le 7 mars 2016), Marie-France Alexandre et Magdeleine Mangenot. Elles sont d’anciennes Guides de France, qui pour certaines d’entre-elles, ont occupé des postes à hautes responsabilités. Elles l’aident, par leur grande connaissance du mouvement, à classer, à inventorier et à identifier des archives anciennes papier ou iconographiques. Cette équipe l’assiste dans ses recherches sur les questions d’histoire du guidisme.

Bernadette

Elle a le soutien d’une autre "souris", Bernadette Kolly,  qui réalise les tables analytiques de toutes les revues Scouts et Guides, des inventaires, prépare les documents visés par la numérisation et qui l’aide à répondre au mieux aux besoins urgents des chercheurs et des personnels administratifs du Centre National.


jjGauthé

Elle a aussi la chance de pouvoir bénéficier d’une aide précieuse en la personne de Jean-Jacques Gauthé, éminent historien de notre mouvement, membre du Conseil d’Administration des SGDF, qui se rend toujours très disponible lorsqu’il s’agit d’apporter des réponses aux chercheurs. Pour en savoir plus : http://fr.scoutwiki.org/Jean-Jacques_Gauth%C3%A9

Moi

Arrivée en février 2014, Corinne Desmettre, a commencé à mettre en œuvre une politique globale de gestion des archives sur support papier et  électronique, afin de sensibiliser, de sauvegarder et de valoriser la mémoire collective.

Pour information

Les outils méthodologiques et documentaires sont disponibles et aident les groupes et territoires à mieux gérer leurs fonds d'archives. Ils sont disponibles dans la rubrique "conseils et outils pour archiver"

D’autres outils de valorisation de l’histoire du scoutisme et des SGDF sont également utilisables à l’occasion des anniversaires de groupes notamment, disponibles dans la rubrique "valorisation de la mémoire du mouvement"

Certains outils sont des présentations Power Point, trop lourdes pour un envoi par mail, il suffit de faire une demande à l'archiviste qui se fera un plaisir de vous les envoyer via Wetransfer.

Contact :

Corinne DESMETTRE,
Responsable des archives et de la documentation
Coordinatrice du projet Espace-Mémoire à Jambville
Département Communication Relations Extérieures
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  - 01 44 52 37 51 - 65, rue de la Glacière 75013 Paris

Conditions de consultation

Le Service des Archives renseigne volontiers tous les chercheurs mais ne dispose pas d’une salle de consultation.
Les chercheurs sont invités à prendre contact avec la responsable du service par mail de préférence afin de convenir d'un rendez-vous. Les dossiers et documents sont consultables sur place. Il est alors possible d’en faire des photocopies ou de les photographier.

S’il s’agit d’un besoin d’information ne nécessitant pas de longues recherches et si vous ne pouvez vous déplacer. Elle peut vous répondre par e-mail ou par courrier.

Plan d'accès au Centre National







 

Il n'y a aucun article dans cette catégorie. Si des sous-catégories sont affichées sur cette page, elles peuvent contenir des articles.