Accès directs |

« Les décisions que l’on prend en Assemblée générale concernent notre futur dans le mouvement »

Erwan Sarah et Maud modifEtre représentant associatif, c’est une mission ouverte aux jeunes de 16 ans et plus chez les Scouts et Guides de France depuis l’année dernière.
L’objectif : faire vivre la démocratie aux jeunes et les faire grandir en citoyens et citoyennes du monde. Sarah, Claire, Maud et Erwan sont pionniers, caravelles et représentants associatifs pour la première fois à l’Assemblée générale cette année.

Motivés par leurs chefs lors de réunions de groupe et de territoires, Sarah, Erwan Claire et Maud se sont portés volontaires pour être représentants associatifs. Pour Sarah, 16 ans et caravelle dans le groupe de Beaune et Erwan, pionnier de 16 ans dans le groupe Saint-Barthélémy d’Anjou, la première motivation était celle de découvrir l’envers du décor et de commencer à s’intéresser aux décisions du mouvement.

Maud, bientôt 17 ans, caravelle du groupe La Guillotière à Lyon, voit deux facettes dans le mouvement des Scouts et Guides de France : « il y a notre vie de groupe, avec nos chefs, la caravane, et puis il y a la vie plus générale du mouvement et notamment l’Assemblée générale où sont prises les décisions ». C’est cette deuxième face que la caravelle souhaite découvrir.
De son côté, Claire, une caravelle de 17 ans à Meudon, veut s’impliquer dans la prise de décision. « Nous sommes le futur, de futurs chefs, et les décisions que l’on prend aujourd’hui nous concernent et nous aideront pour plus tard ». Sarah se dit « fière » de pouvoir participer à cette Assemblée générale.

Mais l’implication des quatre représentants associatifs de 16 ans et plus a commencé plus tôt dans l’année. Lors de l’Assemblée territoriale de Badéo, Claire était « l’une des seules jeunes » présente et à se présenter. Comme les autres pionniers et caravelles, elle a été informée et conseillée sur le fonctionnement de l’Assemblée générale, son déroulement… Ils sont donc sereins et préparés à ce qui les attend.

Maud, Sarah, Claire et Erwan partagent le même constat depuis leur arrivée à Jambville et les premiers temps de l’assemblée : les jeunes sont bel et bien présents, mais prendre la parole devant autant de monde n’est pas si facile !

Claire et Maud se sentent un peu impressionnées de devoir s’exprimer devant autant d’adultes : des chefs et cheftaines, des responsables de groupe, des équipiers territoriaux...
Les deux caravelles ont du mal à se sentir concernées par certains sujets comme « le rapport financier qui ne concerne pas directement les jeunes ».
Mais pour Erwan, c’est indispensable que les représentants associatifs de leurs âges fassent l’effort de s’y intéresser, pour comprendre le mouvement.

Tous les quatre aimeraient tout de même avoir plus de temps « tous ensemble, entre jeunes, un peu à l’écart des adultes ». Ils restent malgré tout conscients de leur privilège d’être présents à l’Assemblée Générale : s’exprimer, voter et prendre des décisions dès l’âge 16 ans, c’est le pari des Scouts et Guides de France.