Accès directs |

Former de nouveaux chefs et cheftaines en camp : un pari réussi

pontdebarret2018 3Thomas a 21 ans, il est chef Pionniers-Caravelles dans le groupe du Puy en Velay. Scout depuis 15 ans, il pensait que le scoutisme n’avait plus de secret pour lui. Pourtant, l’été dernier, grâce au défi Brownsea, son camp était différent : avec des jeunes, des chefs et cheftaines ne connaissant pas le scoutisme et un temps de formation avant de partir dans l’aventure. Témoignage.

Pourquoi as-tu choisi de venir sur ce camp ?

Ce n’était pas seulement un choix personnel mais plutôt une décision commune avec les jeunes. Lorsque nous avons organisé un conseil de caravane pour décider de notre camp d’été, je leur ai proposé de camper avec d’autres jeunes qui n’avaient jamais fait de scoutisme. Et ils ont voté oui sans hésiter ! Ils avaient tout simplement envie de partager ce qu’ils avaient appris du scoutisme.

Et toi, qu’est-ce qui t’a motivé pour participer à ce camp ?

J’ai beaucoup aimé l’idée d’organiser un temps de formation en amont. Même si j’avais déjà été chef, c’est toujours utile de reprendre les bases. Et ça s’est confirmé sur place : cette formation nous a permis de faire connaissance et de souder la maîtrise avant l’arrivée des jeunes. J’avais toujours campé avec des personnes qui avaient déjà fait du scoutisme, et ces trois jours nous ont aussi permis de nous questionner sur nos pratiques et de leur redonner du sens. Je me suis rendu compte que beaucoup de mes pratiques scoutes étaient implicites : je les répétais parfois sans vraiment les comprendre. Avoir avec nous des chefs et cheftaines qui n’avaient jamais fait de scoutisme offre une ouverture : on se repose les bonnes questions, on échange, on partage.

pontdebarret2018 1


J’étais aussi motivé par la perspective d’avoir une équipe de direction à notre écoute. Joséphine et Hélène, qui ont pris le temps de nous accompagner personnellement, de nous interroger pour qu’on puisse se remettre en question dans nos activités. C’était une vraie chance d’avoir cette aide au niveau de la direction et de l’intendance, cela nous a permis de nous concentrer sur l’animation.

Qu’est-ce que ce camp t’a appris ?

Ce camp m’a rappelé que cela pouvait être un certain challenge de monter une maîtrise. Sur mes autres camps, les rôles étaient mis en place de manière naturelle car on se connaissait depuis longtemps. Cet été, tout était à construire. Une majorité de jeunes campait pour la première fois, et je me suis aussi rendu compte que ce n’était pas toujours évident d’expliquer le scoutisme.

La solution, c’est de le vivre, tout simplement : grâce à des activités classiques comme la randonnée, les olympiades, le concours cuisine... Et nous nous sommes beaucoup appuyés sur le « jeu des conseils » en leur donnant la parole pour essayer de comprendre au mieux ce qu’ils attendaient et comment ils se sentaient en camp.

pontdebarret2018 2

J’ai beaucoup appris des jeunes, de leur culture. Certains sont venus en camp scout avec l’aide de l’association Singa et la plupart sont arrivés en France dans les dernières années. Nous avons découvert leur histoire, leur vision du monde. Ça permet de s’ouvrir, de s’écouter, de voir que nos différences ne sont jamais un obstacle pour passer de super moments ensemble. Nous avons donné le meilleur de nous-même et ça a marché !