Accès directs |

Six nouveaux élus au Conseil d’Administration pour porter l’ouverture des Scouts et Guides de France


Liste des membres du Conseil d'Administration élues en 2019

Coeur de la vie démocratique de l’association, l’Assemblée Générale renouvelle chaque année le quart des membres de son conseil d’administration. Rassemblés au centre national de Jambville, les 25 et 26 mai 2019, les représentants associatifs ont élu six nouveaux membres pour un mandat de quatre ans. 

Les 1000 votants de l’Assemblée Générale des Scouts et Guides de France ont élu au Conseil d’Administration : Pierre-Yves Bing, 35 ans, Alain-Philippe Gauzi, 34 ans, Marie-Hélène Lafage, 31 ans, Arnaud Latremouille, 46 ans, Marine Rosset, 33 ans, et Jérôme Vignon, 74 ans.

Dans leur profession de foi, les nouveaux administrateurs ont particulièrement insisté sur deux thèmes : l’ouverture du mouvement à toutes et à tous et son rôle face aux défis que rencontre notre société.« Ma conviction est que les jeunes d’aujourd’hui ont besoin du scoutisme, et notre responsabilité est de leur offrir à tous » a précisé Marine Rosset, 33 ans, professeur d’histoire-géographie. Une ambition portée par les six nouveaux administrateurs, pour « » a insisté Pierre-Yves Bing, 35 ans, qui anime des clubs parlementaires, mais aussi pour « participer à un développement quantitatif mais surtout qualitatif de notre mouvement » a expliqué Arnaud Latremouille, 46 ans, médecin urgentiste.

Face aux défis de notre société, tous ont affirmé l’importance de soutenir la jeunesse et le scoutisme, pour tout ce qu’il peut lui apporter. « Le contexte actuel de mobilisation des jeunes pour le climat doit nous faire prendre conscience du trésor que représente le scoutisme et son projet éducatif pour la mise en œuvre d’une authentique conversion écologique » a insisté Marie-Hélène Lafage, 31 ans, consultante en politiques locales, au service de la transition, dans sa profession de foi. Alain-Philippe Gauzi, 34 ans, principal adjoint d’un collège, a également exprimé sa volonté de poursuivre son plaidoyer pour la jeunesse, qui s’engage et s’indigne quand il le faut, et « qui parfois nous rattrape, nous adultes, en nous renvoyant, comme récemment lors des marches pour le climat, à notre responsabilité de les aider à grandir et à construire le monde ».

Pour l’ensemble de ces raisons, Jérôme Vignon, 74 ans, qui n’a pas porté de chemise scoute depuis les Louveteaux, mais depuis toujours engagé dans le monde associatif en tant que président des Semaines sociales de France et président de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, a de son côté insisté sur le potentiel du scoutisme « dans la mutation que connaissent les sociétés français et européennes » et ainsi rejoint le Conseil d’Administration pour « accompagner le développement des Scouts et Guides de France ».