Accès directs |

Voeux 2020 de Marie Mullet Abrassart

voeux2020

Voeux de Marie Mullet Abrassart, présidente des Scouts et Guides de France, pour l'année 2020

Chère cheftaine, cher chef, chers responsables,

2019 c'était hier. 2020 entame déjà sa course folle et j'aurais pu commencer cette lettre par les mêmes mots qu'il y a un an : les défis sociaux, économiques, technologiques et écologiques auxquels nous allons devoir continuer de répondre en tant que citoyen, que jeune, qu'adulte, que scout et guide sont multiples et cruciaux. Ressentez-vous ce sentiment que nous sommes à un de ces moments de l'Histoire qui comptent ? Un de ces moments où les décisions que nous prenons engageront notre avenir pour nous aujourd'hui, pour tous les Hommes de demain ? Il n'y a sans doute jamais eu autant de raisons d'avoir peur de ce qu'il adviendra de notre société, de notre planète et pourtant je crois qu'il n'y a jamais eu autant de raisons d'espérer et de croire en notre capacité à bouleverser les choses.

La jeunesse attend de nous que nous nous engagions

Sur l'Espérance pour la vie sur la planète en particulier, le pape François l'a posée de sa plume. En nous offrant « Laudato Si », il nous a offert la possibilité de nous questionner et de construire les réponses qu'il faut apporter pour ne plus regarder notre maison commune brûler. On se le dit depuis des années qu'il va falloir radicalement changer notre approche si l'on veut offrir à notre Humanité la chance de vivre sereinement sur Terre. Mais nous n'avons pas encore assez agi alors que nous sommes en pleine conscience des risques et de leurs conséquences. Et c'est la jeunesse, d'ici et d'ailleurs, qui vient nous le dire bruyamment ces derniers mois. Cette jeunesse, la nôtre et toutes les autres, qui veulent que nous nous engagions concrètement.

C'est un souffle cette mobilisation. Une Espérance.

Le pape François écrit : « Le monde est plus qu'un problème à résoudre, il est un mystère joyeux que nous contemplons dans la joie et dans la louange (...) Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d'unir toute la famille humaine dans la recherche d'un développement durable et intégral, car nous savons que les choses peuvent changer ».

Nous savons que les choses peuvent changer. Et nous pouvons contribuer à les faire changer.

Les scouts et guides que nous éduquons ne peuvent se construire comme citoyens que dans un monde qui accepte qu'ils pensent différemment les uns des autres et que la lutte est une lutte de paroles argumentées qui respectent l'autre, dans sa propre histoire, sa propre vision.

C'est le 1er vœu que je formule pour 2020 : nous devrions apprendre à nos enfants et aux jeunes qui nous font confiance à construire leurs propres révoltes, même et surtout quand nous ne les partageons pas. Nous devons les éduquer à comprendre la complexité du monde, à penser par eux-mêmes, à se construire des opinions et des idées à défendre. Même contraires aux nôtres. Ce sont des hommes et des femmes debout que nous éduquons, des citoyens engagés dans un monde que nous même appréhendons difficilement, leur engagement, c'est notre levain pour demain !

C'est difficile parce que cela vient nous chercher chacun dans la manière dont nous vivons, dans ce que nous sommes prêts à modifier, à repenser et surtout cela vient nous chercher dans notre capacité à traduire dans les faits la Fraternité.

Choisissons envers et contre tout la Fraternité

C'est le 2e vœu que je formule pour 2020 : choisissons envers et contre tout la Fraternité ! Et choisissons de l'expérimenter, de ne pas en faire un simple mot sur le fronton de nos mairies, mais un mot qui vive dans chacune de nos unités. Choisir la Fraternité c'est choisir d'oser la proximité avec ceux que nous ne connaissons pas, que nous ne croisons que peu dans nos vies. C'est choisir que chaque être humain mérite de vivre une vie digne et juste, c'est choisir une société qui nous invite à prendre soin les uns des autres y compris de la Création.

Une société fraternelle est une société qui accepte de reconnaître sa fragilité comme constitutive de son humanité. Être attentif au plus faible c'est alors prendre soin de cette Humanité, de son creuset, c'est la préserver, toute entière : Hommes et Nature.

Une société fraternelle est une société qui arrive à se construire « en empathie ». Et chez les Scouts et Guides de France la vie d'équipe nous apprend une Fraternité du réel : chacun peut y trouver sa place, chacun doit compter sur l'autre, chacun a un rôle nécessaire au collectif. Même si cela peut se faire dans le conflit ou la difficulté d'accepter que l'autre ne fonctionne pas comme moi, j'apprends, en équipe, à construire un « ensemble » qui nous dépasse et qui finalement, nous réunit. Et nous vivons cela depuis plus de 100 ans chez les Scouts et Guides de France !

Les 3 ans qui s'ouvrent à partir du 27 Juin 2020 doivent nous amener à regarder les 100 ans devant nous et ce que nous décidons d'en faire ensemble : quelle place le scoutisme va-t-il prendre dans la vie de citoyen de chaque jeune ? Quelle place la vie de citoyen va-t-elle prendre dans la vie de chaque scout, guide ? Quelle place et quelle écoute les appels de la jeunesse et de la société vont-ils trouver dans nos choix ? A quelle conversion allons-nous nous laisser interpeller ?

« Scouts et Guides de France, nous accueillons l'appel de notre monde qui a soif de solidarité́, de tolérance et de paix, dans le respect des cultures et des religions. Éclaireurs parmi les hommes en marche, nous préparons l'avenir par la fraternité́. Nous agissons pour qu'une économie morale et juste assure enfin à tous du pain et de l'espoir. Nous souhaitons protéger l'équilibre de la nature, maintenant et pour demain. » Paroles d'engagement

En 2020, ces paroles doivent devenir nos actes. Très belle année !!

Marie

marie2020 v2