Accès directs |

Les farfadets de Marseille mettent le cap sur l’ouverture

Les farfadets de Marseille

Pas évident pour un groupe de trouver les moyens de créer une réelle mixité sociale. Et pour un groupe implanté en quartier populaire de se rendre attractif pour les familles plus aisées de quartiers voisins ! À Marseille, le tout nouveau groupe Littoral Nord se saisit de la proposition Farfadets pour tenter de faire le trait d’union entre des quartiers qui ne se rencontrent pas.

Laure, deux fois responsable Farfadets

Laure a accepté la mission de responsable Farfadets pour la deuxième fois ! « Transmettre des valeurs, recevoir toute cette spontanéité, le regard de ces enfants sur le monde, mais aussi animer et partager, c’est le mieux que je puisse leur apporter », témoigne-t-elle. Il y a quelques années, elle avait déjà endossé le vert pomme avec ses propres enfants, dans un autre groupe. « À l’époque, il n’y avait pas de groupe dans mon quartier. J’ai donc inscrit mes enfants dans le groupe le plus proche. Aujourd’hui, je trouve ça chouette qu’un groupe existe ici aussi, alors je soutiens le projet en faisant profiter de mon expérience, même si je n’ai pas d’enfants dans le groupe. » Alors qu’aucun parent ne se sentait prêt à prendre la responsabilité de la coordination, Laure a permis à l’unité de fonctionner de façon autonome dès son lancement et de former d’autres parents à la proposition pédagogique de la branche.

Yasmine, maman d’Assia, 7 ans

« C’est une voisine qui m’a parlé des scouts. J’ai participé avec ma fille à la première activité. Elle a beaucoup aimé jouer avec les autres, construire la malle, faire les crêpes… J’ai vu la joie dans ses yeux, un moment inoubliable. Depuis, elle n’arrête pas de m’en parler et de me dire ”Maman, quand est-ce qu’on retourne aux scouts ?” J’étais sûre que ça lui plairait, car elle aime bien être en groupe avec d’autres enfants de son âge. C’est mieux que de rester à s’ennuyer à la maison. Dans le quartier, les autres associations proposent plutôt des activités pour les plus grands, souvent de l’aide au devoir, mais pas ce type d’activités. »