Accès directs |

Baptiste raconte son stage BAFA

baptiste scoutismeenquartierLes Scouts et Guides de France sont un organisme de formation reconnu par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et par le Ministère du Travail. Dans ce cadre, ils sont habilités à dispenser des formations BAFA ((Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) et BAFD (Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur). Cela répond à la nécessité de former de manière continue des adultes aptes à encadrer et éduquer des enfants et des adolescents. Envie de te lancer ? Découvre le témoignage de Baptiste, chef en Drôme-Ardèche, qui s’est lancé dans le cursus à la Toussaint, lors d’un stage d’une semaine organisé par les Scouts et Guides de France et le Valdocco*.

Pourquoi faire cette formation ?12191418 10153675657000050 1778660716480726927 n

Passer le BAFA est un engagement vis-à-vis des parents qui nous confient leurs enfants. C’est le meilleur moyen pour proposer un scoutisme et des activités de qualité. J’ai choisi de me lancer avec un stage organisé avec le Valdocco*. C’était l’occasion d’avoir des connaissances sur l’animation de rue et de les mettre au service du projet d’ouverture sur les quartiers porté par mon groupe.

Pourquoi as-tu fait le choix des SGDF comme organisme de formation ?

L’ambiance scoute rend l’intégration facile. On partage tous un même état d’esprit. J’étais sûr qu’en arrivant je trouverais ma place. Passer mon temps à chanter, j’adore ! Enfin, Je savais que ce serait une formation par le jeu, c’est aussi une dimension importante.

Quelle est la place de l’équipe durant ce stage ?

La place de l’équipe est très importante  ! C’est un vrai espace de vie pendant le stage, on peut donc en profiter pour y partager nos réflexions, exposer nos idées. Ce travail permanent en équipe de 5 ou 6 permet d’avoir plus d’idées, pour les jeux notamment, de ne pas nous limiter dans notre imagination.

Un atelier, une activité qui t’a particulièrement plu ?

La veillée sur le thème « La religion et moi ». Elle a commencé par un temps personnel ou chacun a pu écrire ce en quoi il croit, ne croit pas, ce qu’il pouvait souhaiter aux autres, ses incompréhensions par rapport à certaines religions... Après, nous nous sommes regroupés par 3 ou 4 pour un débat en petit groupe. J’ai pu échanger avec des stagiaires aux profils très différents, l’un très impliqué dans sa paroisse, l’autre arrivant de Chine avec des réalités spirituelles très différentes… nos discussions ont duré trois heures !

Tu as organisé un grand jeu de piste pour les jeunes d’Argenteuil. Qu’en retiens-tu ?

photobafa2 bisJ’étais dans l’équipe qui avait pour mission de construire un bateau pirate dans la prairie… Tout le monde était motivé et avait plein d’idées, j’ai pu voir qu’il y avait une implication très forte de tout le monde. On a essayé d’être les plus efficaces possible pour faire le plus de choses possible. Tout le monde était en costume. En voyant tous les déguisements qui avaient été faits, tous les accessoires, on a trouvé ça vraiment immense la quantité de choses qui ont pu être réalisées en si peu de temps.

J’ai adoré voir les jeunes arriver, voir leur sourire et faire des activités avec eux. Participer à un stage avec des activités pour des jeunes est une expérience unique, c’est un vrai plus. C’est le moment que j’ai le plus apprécié pendant ce stage.

*Le Valdocco est une association qui agit auprès des jeunes en faveur de la prévention de l’éducation et de l’insertion professionnelle, notamment au travers des animations de rue.