Accès directs |

Actualités

Toutes les actualités pour les chefs/cheftaines et cadres de l'association!

Retour d’expérience – Les enjeux du projet de groupe dans le Val de Marne

projet de groupeUn projet de groupe calé sur l’année civile

Les responsables de groupe de Cachan, dans le Val de Marne, ont démarré leur mandat en septembre 2015. Entre le lancement de l’année, l’opération calendriers, l’accompagnement des maîtrises, le week-end de rentrée, et puis leur vie familiale, la possibilité de se pencher sur le projet du groupe n’est apparue que fin décembre. Pourquoi alors ne pas envisager l’élaboration de ce projet sur l’année civile plutôt que sur l’année scolaire ? « De toute façon, quoi qu’il se passe, arrivé en juin, nous ne pourrons pas évaluer grand-chose… »

La projection sur l’année civile a permis de véritablement se projeter à long terme, d’anticiper les hausses d’effectifs, les départs de maîtrises, les formations à envisager de manière à ce que toutes les unités du groupe puissent vivre du scoutisme à la rentrée 2016/2017.

Un projet construit à partir de conversations informelles

Si les années précédentes, le travail autour du projet de groupe avait toujours été amené de manière ludique, les responsables de groupe ont voulu cette année innover : échanger de manière informelle sur les envies de chacun, les rêves ; partager les convictions, les enjeux…

L’abord informel de ce projet a été bénéfique : les maîtrises, un peu méfiante, ont ici trouvé l’occasion de s’exprimer librement sur ce dont ils avaient envie. C’est ainsi que tout naturellement, l’ensemble du conseil de groupe s’est mis d’accord sur les priorités du projet, les échanges informels ayant permis d’aboutir à une conclusion simple, à laquelle chacun s’est rallié.

Seul bémol, même si les chefs et les cheftaines s’accordent sur les enjeux et les priorités, ils sont toujours un peu réticents à la démarche même de ce projet, qui ne leur semble pas toujours utile.

Les responsables de groupe notent que ce principe permet, même pris dans le tourbillon de l’année, alors qu’il reste difficile de tenir les objectifs du projet de groupe, d’avoir une sonnette d’alarme qui rappelle les rêves du début. Il permet également d’anticiper le départ des maîtrises, le recrutement éventuel de chefs et de cheftaines, le remerciement à faire aux chefs passés par le groupe. Le projet de groupe devient alors motivant, tout en obligeant chacune et chacun à se projeter en avant. « Et surtout, conclut le responsable de groupe, le faire sur l’année civile permet d’assurer la continuité ! »

Contact pour en savoir plus : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Retour d'expérience - Créer du lien entre les groupes de la région de Colmar

1438S'organiser pour soutenir la dynamique des groupes de Colmar et de ses environs

Depuis le début de l’année 2014, l’équipe territoriale du Haut-Rhin a souhaité soutenir la dynamique des groupes de Colmar et environs.

Une première réunion a été organisée par les deux accompagnateurs pédagogiques en charge du projet avec les six groupes du secteur (1ère, 2ème et 5ème Colmar, Horbourg-Wihr, Turckheim et Wintzenheim). Les chefs, cheftaines et responsables de groupe ont décidé de travailler ensemble sur des projets ponctuels ainsi que sur un évènement fédérateur : un grand jeu à Colmar.

Depuis lors, des rapprochements ont eu lieu, tels que la fusion des groupes de la 1ère et 2ème Colmar ou l’accueil de l’unité scoute de Wintzenheim durant un an par la tribu de Turckheim.

Plusieurs projets depuis le début de l'année

En septembre 2015, le grand jeu, à destination des jeunes adultes, s’est déroulé sur la Place Rapp de Colmar. S’il n’a pas rencontré le succès escompté, ce projet a permis de rapprocher les groupes qui ont su travailleur ensemble et optimiser les compétences de chacun.

Depuis janvier 2016, les rencontres « Colmar et environs » se font par branche en présence de l’accompagnateur pédagogique référent. Les RG sont, quant à eux, conviés à chaque réunion, pour discuter d’un thème particulier avec un ou plusieurs membres de l’équipe territoriale.

Plusieurs projets sont actuellement en cours : une après-midi « découverte des projets pionniers et caravelles » pour le grand public au mois de juin, ainsi que des apériscouts dans différents bars de la ville.

Les territoires ruraux : des lieux pour agir

photochaporuralProches de la nature et propices au campisme, les espaces ruraux sont les terrains de prédilection de nos camps d’été. Pourtant assez peu de groupes en France y sont réellement implantés. Comme d’autres, le territoire de Seine-et-Marne a décidé d’agir !

Le radioscoutisme : vivre autrement la rencontre de l’autre

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Une journée radioscoutisme pour la journée de la francophonie

A l’occasion de la journée internationale de la Francophonie, l'équipe radioscoutisme a testé sa capacité à établir un réseau de contacts entre stations dispersées aux quatre coins de la France. Dimanche 20 mars 2016, à dix heures précises, Maurice, coordonnateur national pour le radioscoutisme au sein de la fédération du scoutisme français, lance l’appel sur une fréquence préalablement planifiée.

Jean-Paul, F6BYJ répond de la Charente (16) et la conversation s'engage malgré des conditions d'écoute assez difficiles. Jean-Marie F5OGM se signale bientôt depuis le Val d'Oise (95). Viennent ensuite Alain en région bordelaise (33), Jean-Claude avec le groupe Vallée de Chevreuse (91), mais aussi Nicolas à proximité de Strasbourg (67).

Un dialogue en étoile permet à chacun de parler lorsque le maître du réseau lui donne la parole. Cette procédure facilite la communication mais n'empêche pas des échanges bilatéraux lorsque nécessaire.

Pour la signification des codes, la fiche FT#4 est à votre disposition.

Vivre autrement la fraternité mondiale

Grâce au radioscoutisme, des scouts et guides du monde entier peuvent se parler d’un bout à l’autre de la planète en apprenant les bases du radio-amateurisme. Ils sont ainsi invités à expérimenter autrement la fraternité mondiale et à devenir des citoyens du monde.

Et si vous aussi vous découvriez le radioscoutisme ? Pour plus d'informations et une pré-inscription au Jamboree-sur-Internet / Jamboree-sur-les-Ondes les 14 et 15 octobre contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Les inscriptions seront ouvertes le 15 juin.

Le Fonds de Solidarité Internationale Jeunes (SIJ) : soutenir des projets scouts et guides à travers le monde

photochapoSIJ2016En février 2016, 5 compagnons ont été élus pendant l’Agora 2015* pour faire partie du jury du Fonds de Solidarité Internationale Jeunes 2016. Ils se sont réunis en février 2016 pour définir quels seraient les projets soutenus cette année.Explications.

Le Fonds de Solidarité internationale Jeunes (SIJ) , qu’est-ce que c’est ?

Anciennement appelé Fonds de Solidarité Internationale, cet outil permet aux Scouts et Guides de France de soutenir des projets menés par leurss partenaires scouts et guides à travers le monde.

Ce fonds permet depuis près de 10 ans de contribuer au renforcement du scoutisme et du guidisme, et en particulier de la branche ainée, dans différents pays du monde.

Il est alimenté par les équipes compagnons qui vont faire un experiment long à l’étranger, ainsi que par les tribus scouts-guides et les caravanes pionniers-caravelles qui vivent une rencontre internationale.

C’est un moyen de rendre effective la solidarité internationale, et de favoriser le scoutisme à travers le monde.

Quel est le rôle des 5 compagnons élus à l’Agora 2015 ?

Inès, Aurélie, Emanuel, Louis et Antoine ont été élus par les représentants compagnons réunis à l’Agora pour décider collectivement des projets qui seront soutenus par le Fonds SIJ.

Depuis novembre ils planchent sur les différentes propositions faites par les partenaires scouts / guides, et, début février, ils ont débattu pendant tout un weekend pour finalement décider ensemble des projets retenus.

Quels sont les projets retenus pour cette année ?

Cette année, cinq projets seront soutenus :

·         Au Pérou, l’organisation d’un week-end d’échange et de formation sur la rencontre internationale sera soutenu

·         En Croatie, le fonds soutiendra la mise en place d’un parcours de formation pour encourager les rovers (branche ainée) à monter des projets

·         A Madagascar, le fonds aidera à l’organisation d’un stage de formation pour les cheftaines (association des guides de Madagascar)

·         Au Bénin, le fonds sera mis à profit de la rénovation d’un centre scout dédié à la formation et la rencontre internationale

·         Au Sénégal, un stage de formation de formateurs destiné aux responsables des associations scouts de trois pays (Guinée, Sénégal, Guinée Bissau) sera soutenu.

Mission accomplie pour les compagnons ?

En partie seulement, car ils sont maintenant charqés de suivre la mise en œuvre des projets en lien avec les Chargés de Mission Partenariat Pays du service international, et de faire connaitre et expliquer le Fonds de Solidarité International Jeunes.

Pour avoir plus d’information écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

*3 jours durant lesquels les compagnons ont réfléchi au thème « Oser faire face aux enjeux mondiaux »