Accès directs |

Nuit Blanche sous le chapiteau

IMG_SGDF-RN-2011-26924.04.11, 21 h – Un flux continu de chemises multicolores s’engouffre par toutes les portes du chapiteau. En ce dernier soir du rassemblement, il ne faut pas moins de 20 minutes à l’équipe de sécurité pour y faire entrer les 6 000 participants de Paris d’Avenir et des Rencontres Nationales.

IMG_SGDF-RN-2011-331Les drapeaux s’agitent au-dessus des têtes, les gradins vibrent sous les cris et les applaudissements, à tel point que l’on peine, par moment, à entendre les chanteurs du groupe Amplitude.

Le discours, ovationné, de Philippe Bancon, délégué général des Scouts et Guides de France, et l’intervention de Corinna Hauri, membre du Comité européen de l’Association Mondiale des Guides et Eclaireuses, à l’occasion des 100 ans du Guidisme, donnent le coup d’envoi de la veillée.

Puis c’est au tour de Tanguy et de ses colocataires de nous faire voyager à travers Paris, au cœur de leur Nuit Blanche. Une artiste peintre termine sa toile sous les yeux de l’assemblée, deux danseuses envoûtent le chapiteau par leurs mouvements amples et gracieux. Une « battle » de chants enflamme les gradins, Amplitude et Nomade orchestrent le tout avec une énergie à toute épreuve. Enfin, des acrobates cambodgiens tiennent en haleine tout le public en effectuant, sous leurs yeux écarquillés, un numéro d’équilibre sur cylindre, tout en force et en souplesse.

« Une œuvre d’art, c’est la responsabilité créative de l’artiste qui s’adresse à ma responsabilité réceptive. » À sa manière volontairement confuse, Tanguy décline les différents aspects de l’engagement. Une façon originale de nous dire à tous « Vis ta vie, assume tes choix ! ».

Jane Crobeddu,
Reporter SGTV et Cheftaine Scout-Guide (11-14 ans) à Paris