Accès directs |

Dans les loges de Paris d’Avenir

IMG_loge1_LTS21.04.2011 - Le 104… Après en avoir tellement entendu parler ces derniers temps, le voici enfin. Et en ce jeudi ensoleillé, les grandes halles industrielles réhabilitées récemment en établissement artistique fourmillent d’activités.

Image4Une petite centaine de personnes, techniciens son et lumière, manutentionnaires, camionneurs, coordinateurs et autres, souvent le foulard au cou, s’agitent au son des talkies grésillants : « Marine à Bruno, fffffrt, euh on a un trente mètres cube qui arrive, on le met où ? » « Grrrrzt, demande à Marion » « OK, fchhh, Marine à Marion… Marion ? Mariooooon !!! ».
Les volontaires des équipes de service se démultiplient pour être à la fois au déchargement des camions, à l’aménagement des salles, au déroulement des câbles, à l’installation des projecteurs, des écrans, ou à bien d’autres tâches. Des « missions impossibles » sont même au programme : sillonner les ruelles de l’hypercentre parisien en camion, faire léviter des câbles sur lesquels absolument personne ne doit marcher, ou encore acheter une quantité impressionnante de matériel au plus tard pour hier.

Les cartons, les meubles, les plantes, les malles et les fly cases se déplacent au gré des transpalettes ou des bras qui les portent d’un endroit à l’autre, dans un joyeux brouhaha mêlant le son métallique du montage d’échafaudages aux voix soucieuses, mais pleines d’espoir des coordinateurs. Des meubles suédois en kit sont montés, des cartons entiers de soupe sont entassés dans le secteur intendance (spoiler sur les menus !!), des camions vont et viennent, le tout en laissant libre la promenade des passants du quartier au cœur des halles culturelles.

Image9C’est le moment de prendre une toute petite pause, juste le temps de réaliser que « Paris d’Avenir », le rassemblement des 17-22 ans français et internationaux, commence aujourd’hui… le temps d’espérer que tout sera prêt à l’heure et sans trop d’accrocs, le temps d’admirer cette formidable équipe, d’essayer d’évaluer l’énergie nécessaire à la préparation en amont de cet évènement, le temps de grignoter une pomme en écoutant distraitement la playlist Gainsbourg-Billie Holiday-Compil’ Nova d’un manège décalé où les enfants du quartier chevauchent des créatures fantastiques dignes de Tim Burton, pour mieux retourner ensuite dans la frénésie enivrante des préparatifs.

Cette nuit, l’équipe ne dormira pas beaucoup, mais elle trouvera sûrement le temps de rêver pouvoir vous accueillir avec fierté dans un 104 transformé en vous disant « tout est prêt, vous pouvez entrer ! »

Marie-Lys Errad,
Reporter SGTV et chargée de mission pour le groupe Saint Florent de Strasbourg