Accès directs |

Actualités

Jean-Michel Blanquer à Connecte : "Les scouts ont su développer un vrai savoir-faire éducatif mais aussi pratique, logistique, social et sociétal"

32285 Cl ment DAVEAUMardi 23 juillet, le ministre de l'Education Nationale et de la Jeunesse est venu rencontrer les scouts et guides à Jambville à l'occasion du rassemblement Connecte ! Jean-Michel Blanquer a visité les installations éco-responsables du site et échangé avec quelques-uns des 20 000 participants sur les sujets de société et d'éducation chers au mouvement. Reportage.

Rapport de l'inspection générale de Jeunesse et Sport

Les rapports de l’IGJS (Inspection Générale de la Jeunesse et des Sport) sont destinés à éclairer les ministres chargés de la Jeunesse et des Sports sur de nombreux sujets qui appartiennent à leurs champs de compétences. L'IGJS mène régulièrement des mission de contrôle au sein des organisations de jeunesse et d'éducation populaire.

Le Service National Universel interpelle les Scouts et Guides de France

La première phase de préfiguration du Service National Universel (SNU) s'achève actuellement. Au service de le jeunesse, les Scouts et Guides de France ont apporté depuis le début leur expertise et leurs propositions pour que ce projet serve au mieux la collectivité. Ce qui semble se mettre en place, avec comme objectif d'être rendu obligatoire pour tous les jeunes, nous laisse pour le moins dubitatifs.


 

Le principe d'un service obligatoire pour tous les jeunes faisait partie des programmes de la plupart des candidats de la dernière élection présidentielle. Nous ne pouvons que partager les quatre objectifs annoncés : transmettre un socle républicain, renforcer la cohésion nationale, déveloper une culture de l'engagement et accompagner l'insertion sociale et professionnelle. Les moyens mis en oeuvre pour y répondre ne nous semblent pas adaptés.

Nous considérons que les jeunes ont besoin de plusieurs acteurs éducatifs, chacun avec son rôle propre : la famille, l'école et le tiers-secteur. Le SNU, tel qu'il est conçu actuellement, est présenté comme  un mélange de l'école, de l'armée et de l'éducation populaire. L'armée n'a pourtant pas une mission éducative et il nous parait hasardeux de mélanger plusieurs acteurs et donc plusieurs méthodes. Certains programmes relèvent de l'école, d'autres de l'éducation populaire. Le mélange rend le projet flou et fourre-tout. Par ailleurs, nous sommes interpelés par le coût annoncé du dispositif, plus d'1,5 milliard d'euro par an. Si on peut se réjouir que l'on veuille investir enfin massivement dans la jeunesse, cette somme nous semblerait bien mieux utilisée en ciblant davantage. A titre de comparaison, le projet de cités éducatives, comprise dans la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, ne coutera que 30 millions d'euro par an. Le Service militaire volontaire (SVM) permet de sortir des jeunes de la grande précarité avec un recrutement très ciblé. Ce dispositif est infiniment moins couteux.

Nous sommes un mouvement de jeunes engagés. Nous savons que la jeunesse est déjà actuellement la tranche d'âge la plus engagée de France, qui ne demande qu'à mieux pouvoir s'engager. Les formes traditionnelles d'engagement ne correspondent pas à ces envies. Au lieu d'élargir les espaces d'engagement des jeunes, le SNU, tel qu'il se présente actuellement, veut faire rentrer les jeunes dans les espaces déjà existants et pourtant mal adaptés. Il est important, pour qu'ils aient envie de s'engager, que les jeunes se voient confier de vraies responsabilités, qu'on leur fasse confiance. Nous savons que l'engagement se base sur une adhésion libre et enthousiaste. Nous sommes donc très opposés à toute forme "d'engagement obligatoire". Il ne peut pas y avoir de chefs et cheftaines scouts et guides de France par exemple qui seraient là par la contrainte, parce qu'ils ou elles seraient obligés de s'engager.

Enfin, nous sommes inquiets du modèle "éducatif" imposé. Chanter la marseillaise ou saluer le drapeau sont évidemment des actes patriotiques tout à fait recommandables. Encore faut-il que ces actes aient du sens et qu'ils ne soient pas des répétitions mécaniques qui auraient justement l'effet inverse. Quel est le sens de mettre des jeunes au garde-à-vous, en file indienne alors que le SNU n'est pas censé être un service militaire ? Il est important que les jeunes qui souhaitent faire la découverte de ce type d'engagement puissent le faire, mais l'imposer à 800.000 jeunes par an nous semble totalement contre-productif et inquiétant.

Depuis le début, les Scouts et Guides de France ont souligné l'efficacité potentielle de 15 jours passés de façon collective, à condition que les jeunes participent à la vie quotidienne comme la préparation des repas par exemple, et à condition que les jeunes soient impliqués en amont dans la construction du séjour. C'est exactement ce qui fait la résussite actuelle du scoutisme. Les jeunes doivent pouvoir avoir le choix entre différentes formes de séjour, ils doivent pouvoir être acteurs et actrices de leur formation. La mixité sociale sur du long terme ne peut se réussir qu'à ces conditions.

 

Nous avons participé gratuitement et sans rien demander en retour aux consultations. Dans les 13 départements tests, des bénévoles ont pris contact avec les préfectures et les rectorats pour contribuer aux programmes dans une démarche républicain de construction collective de la meilleure politique jeunesse possible. Malheureusement, dans la plupart des cas, nous n'avons pas eu de réponse. Certains membres des Scouts et Guides de France sont impliqués à titre personnel pour faire en sorte que ces préfigurations se déroulent le mieux possible et pour y apporter leur compétences.

A l'échelle nationale également, nous avons été auditionnés par les commissions parlementaires, par le groupe de travail installé par le président de la République. Vous trouverez ici notamment ce que nous écrivions déjà en janvier 2018. Avec d'autres organisations de jeunesse, nous avions contribué également à une tribune pour nous opposer à la militarisation du SNU et au principe "d'engagement obligatoire"

Nous continuerons à assumer notre rôle d'acteur des politiques jeunesse et de mouvement engagé pour le soutien à l'engagement de tous et toutes.

 

Sur RCF radio : "Pour s'engager, les jeunes ont besoin qu'on leur fasse confiance"

Conseil des jeunes : un bilan prometteur

Les 25 et 26 mai, en parallèle de l'Assemblée Générale, le Conseil National des jeunes a réuni à Jambville une cinquantaine de représentants âgés de 6 à 17 ans. Après avoir été choisis par les conseils des jeunes dans leur territoire, ils sont venus débattre et réfléchir à leurs envies et ambitions pour le mouvement.

Ëzlem « je me suis sentie accueillie pour ce que je suis »

ezlemEn 2016, Ëzlem quittait l’Albanie pour rejoindre la France. En septembre 2017, elle découvre le scoutisme en rejoignant le groupe du Haut-Bugey Nantua-Oyonnax, dans l’Ain. L’occasion d’un véritable nouveau départ, symbolisé par sa chemise bleue et son sourire quand elle évoque son groupe d’adoption. Nous l’avions rencontrée en mai 2018, entre deux ateliers, alors qu’elle participait au parcours « éducateurs et éducatrices », pour recueillir son témoignage.

Des pionniers-caravelles à l’assemblée nationale pour débattre sur le numérique

cofrade2Cette année, le Conseil Français des Associations pour les Droits de l'Enfant a proposé à plusieurs dizaines de groupes de jeunes âgés de 14 à 18 ans, de participer à une réflexion nationale sur le numérique. Le 4 avril dernier, 240 adolescents dont une vingtaine de pionniers- caravelles, ont eu la chance se rendre à l’Assemblée Nationale pour un débat de clôture. Retour sur expérience.

Inscriptions 2019-2020 ouvertes !

Rejoignez le scoutisme en venant vivre l'aventure au sein du plus grand mouvement de jeunesse au monde !


Envie de vivre une grande aventure personnelle et collective ? De partager des moments inoubliables d’action et de rire en équipe ? De te révéler, de t’enrichir et de transmettre ? De vivre ton stage pratique BAFA dans une association engagée ?

L'association est accueillante pour toutes et tous, sans distinction de nationalité, de culture, d'origine sociale ou de croyance.
Alors, rejoignez les Scouts et Guides de France !

Je souhaite devenir bénévole >

Je souhaite que mon enfant découvre le scoutisme >

[en-tete][media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/stories/Actualites/SGDF-WET-Malamaire-2017-785.jpg[/media][titre]Rejoignez l'aventure ![/titre][/en-tete]

[sous-titre]Rejoindre un groupe Scouts et Guides de France, pourquoi ? [/sous-titre]

  • Pour expérimenter la vie d’équipe, la vie dans la nature et apprendre à préserver le monde dans lequel nous vivons.
  • Pour révéler tes nombreux talents, les partager, les enrichir.
  • Pour exercer autant de missions qui seront tes atouts pour demain : animer une équipe, gérer la trésorerie ou le matériel, assurer la communication ou l’organisation d’événements...
  • Pour encadrer des enfants et des adolescents de 6 à 17 ans, regroupés par tranches d’âge.


(Tous les jeunes sont les bienvenus chez les Scouts et Guides de France, qu’ils soient valides ou en situation de handicap. Ici, nos différences sont une richesse partagée.)

[citation]Je trouve vraiment super de voir des gens qui s’engagent : c’est un style de vie et un état d’esprit formidable ! Chaque week-end, on fait des activités qui les rendent heureux et qui les aident à se construire. Que rêver de plus franchement ? François, chef à Roubaix (59)[/citation]

[intercalaire][media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/stories/Espace_responsables-chefs/Brownsea/OO_Farf-Jamb_7-2016_Web_125.jpg[/media][/intercalaire]

[sous-titre]L’Association Scouts et Guides de France, c’est quoi ?[/sous-titre]

  • Nous sommes un mouvement accueillant de tous et toutes, sans distinction de culture, de croyance ou d’origine sociale.
  • Nous sommes reconnus d’utilité publique et faisons partie des 50 millions de jeunes présents dans plus de 150 pays.
  • Nous sommes 25 000 bénévoles engagés au sein de l’association dans 830 groupes locaux dans les départements de France métropolitaine et d’outre-mer.
  • Nous développons notre personnalité par l’action, l’autonomie et le vivre ensemble.
  • Nous nous engageons pour un monde plus solidaire, respectueux de l’Humanité et de l’environnement.

[intercalaire][media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/stories/Espace_responsables-chefs/Brownsea/19906-Olivier_OUADAH.jpg[/media][/intercalaire]

 [sous-titre]Pourquoi porter un uniforme chez les Scouts et Guides de France ?[/sous-titre]

D’abord pour nous reconnaître ! Chez les scouts nous avons des chemises de couleurs différentes en fonction des tranches d’âges. Cette tenue est avant tout un outil pédagogique que chaque jeune personnalise comme il le souhaite. Elle a en outre l’avantage de mettre tout le monde sur un pied d’égalité.

[intercalaire][media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/stories/Espace_responsables-chefs/Brownsea/compas.jpg[/media][/intercalaire]

[sous-titre]Je souhaite participer à l’aventure et devenir bénévole, comment faire ?[/sous-titre]

Rien de plus simple, remplissez le formulaire en ligne pour pouvoir être rappelé. Vous pourrez alors échanger directement avec un bénévole qui répondra à toutes vos questions et qui saura vous orienter vers le groupe local le plus adapté. Mais attention, c’est le premier pas vers la plus grande aventure de votre vie !

[citation]De cette nouvelle aventure, je retiens l’énergie incroyable d’adultes qui ne se connaissaient pas ou peu, réunis par le scoutisme et qui déplacent ensemble des montagnes pour les enfants. Marie-Alexandrine, maman et responsable 6-8ans du groupe de Lambesc (Bouches-du-Rhône)[/citation]

[media video youtube plein-ecran]eQlxPJQcd34[/media]

 

Les SGDF sur le chemin de la conversion écologique

« Vers une conversion écologique des Scouts et Guides de France » est l’une des résolutions votées à l’Assemblée générale 2019. Dans le contexte des mobilisations des jeunes pour le climat, et dans la continuité des nombreuses résolutions et axes du plan d'orientation1 votées depuis 2004, le mouvement s’est ainsi engagé à prendre sa part face au défi mondial de la préservation de notre environnement.

« Nous avons besoin de nouveaux leaders face au défi climatique »

Gael Giraud 3Lors de l’assemblée générale 2019, la résolution « Vers une conversion écologique des Scouts et Guides de France » a été adoptée. Face à l’urgence climatique, le mouvement a initié une démarche participative pour prendre des engagements et actions concrètes en faveur de la conversion écologique. A cette occasion, Gaël Giraud, chef économiste de l'Agence française de développement et prêtre jésuite, a partagé son regard avec les participants.

L'assemblée générale 2019 en fête !

AG Grande tente

 

Le 25 et 26 mai s’est tenue l’assemblée générale des Scouts et Guides de France, au centre national de Jambville. Plus de 980 représentants associatifs, accompagnés de 200 observateurs et observatrices ont fait entendre leurs voix pour voter les orientations du mouvement, dans une ambiance de fête et d’optimisme !

Sous la grande tente de Jambville, animée par les chants du groupe Blue Monkeys, les représentants associatifs prennent place, et les festivités commencent ! Marie Mullet Abrassard, présidente des Scouts et Guides de France, ouvre officiellement cette édition 2019 en rappelant les enjeux de ces deux jours qui s’annoncent riches et denses : « j’aimerais que vous gardiez celaà esprit : chaque voix est importante (…) nous ne sommes pas dans un jeu de rôles : cette démocratie doit permettre de décider les sujets qui vont animer notre mouvement dans les années à venir. »

L’assemblée générale est l’occasion de revenir sur l’année écoulée en votant le rapport moral de l’association, ainsi que les résolutions financières et patrimoniales. C’est également le temps de faire le point sur la mise en œuvre des résolutions votées l’année précédente et les inscrire dans la durée pour leur permettre d’exprimer tout leur potentiel.

 

AG Faire part nouveaux groupes
Un faire-part de naissance pour les 40 nouveaux groupes créés cette année !

 Naissance de la nouvelle identité visuelle

Lancée par le chant « Des couleurs sur mon chemin », l’après-midi a débuté par la présentation de la nouvelle identité visuelle. Une nouvelle étape importante pour le mouvement, dont l’objectif est résumé par Thomas Garreau, pilote de la refonte: « nous ne changeons pas notre identité mais notre manière de l’exprimer ». C’est l’occasion de faire le bilan du chemin parcouru depuis l’année 2004, marquée par l’union des deux associations des Scouts de France et Guides de France, qui avait donné naissance au dernier logo. Fruit deux années de travail et de concertation, la nouvelle identité visuelle du mouvement raconte « ce qu’on vit, ce qu’on fait, ce qui fait notre quotidien ». Déroulée sous toutes ses formes, des exemples d’affiches aux masques Snapchat et Instagram, en passant par le logo et près d’une centaine de pictogrammes colorés, elle a été chaleureusement et longuement applaudie par les participants.

L’AG fût aussi… une Farfête ! Car la proposition pédagogique destinée aux 6-8 ans est officiellement devenue ce week-end la 5ème branche des Scouts et Guides de France, aux côtés des Louveteaux-Jeannettes, Scouts-Guides, Pionniers-Caravelles et Compagnons. Et la fête s’est poursuivie avec la remise symbolique d’un faire-part à la présidente pour annoncer la naissance cette année de 40 nouveaux groupes Scouts et Guides de France. Une dynamique prometteuse pour le mouvement qui souhaite proposer du scoutisme à de plus en plus de jeunes et d’adultes, dans toute la France.  

Une fête sur trois ans : vote de la résolution du centenaire

Le temps est venu de préparer un anniversaire historique pour les Scouts et Guides de France :100 ans, 100 bougies sur le gâteau. Le centenaire sera célébré pendant trois années consécutives, de 2020 à 2023. Un centenaire tourné vers l’avenir, rythmé par plusieurs rendez-vous dont certains sont déjà fixés : le 27 juin 2020, un rassemblement ouvert à tous avec une attention particulière à la vie dans la nature ; en 2020-2021 pour préparer l’avenir avec les différents échelons et convier des partenaires de l’association ; en 2021-2022 pour cheminer et faire l’expérience de la marche ; et en 2023, un rendez-vous pour fêter le centenaire, tourné sur le leadership et l’émancipation féminine pour le centenaire du Guidisme. Festive, spirituelle et rayonnante sont les trois adjectifs qui doivent guider cette célébration.

Qui dit mouvement démocratique, dit la possibilité de faire des amendements. L’un d’eux a choisi de mettre l’accent sur la place des jeunes dans le centenaire, pour rappeler que le scoutisme est avant tout destiné aux jeunes. L’amendement est approuvé par l’assemblée, tout comme la résolution.

La participation des jeunes : retour d’une expérience prometteuse

Comme le disait Baden Powell : « Ask the boys! » (« demandez aux jeunes ! »). Cette phrase a propulsé l’idée d’accentuer la participation des jeunes au sein du mouvement. Depuis 2016, des conseils des jeunes ont été mis en place dans plus de 30 territoires volontaires, permettant des créer des moments de démocratie direct, vécus et expérimenté sur plusieurs années. Comme en témoigne Sophie, ancienne déléguée territoriale à Marseille, lors du premier temps du dimanche matin : « j’ai pu être témoin que donner la parole aux jeunes n’est pas une utopie ».

Les jeunes représentants ont exprimé à cette occasion plusieurs propositions pour enrichir cette expérience, dont la mise en place d’un responsable environnement dans les unités et de repas éco-responsables. La résolution « Conseil des Jeunes » a ainsi été massivement acceptée par l’assemblée : « chaque groupe, chaque territoire a la liberté de créer des conseils des jeunes"qui pourront s’exprimer sur la vie du groupe, du territoire et/ou contribuer au débat démocratique de l’association ».

AG Conseil des Jeunes

Crise climatique : un défi incontournable à relever

La crise climatique, devenue incontournable, a également été abordée avec la résolution « Vers une conversion écologique des Scouts et Guides de France ». Le sujet est au cœur de l’actualité au travers des marches du climat, de la mobilisation de la jeunesse ou de l’appel du Pape avec l’encyclique Laudato Si’. La résolution propose d’impliquer l’ensemble du réseau dans cette démarche, de questionner les pratiques et activités du mouvement, mais surtout de ne pas en rester au simple stade de la conviction et des idées, mais de s’inscrire dans un engagement réel par des actes concrets.

Cette résolution a été approuvée quasiment à l’unanimité, avec un amendement proposant que cette démarche soit impulsée et accompagnée par l’échelon national. La transition écologique est un vaste sujet auquel chacun est appelé à participer, face à l’ampleur du défi posé : l’ensemble du mouvement pourra proposer des actions concrètes qui seront ensuite soumises aux votes du conseil d’administration et de l’AG 2020, « pour contribuer à maintenir le lien social dans cette conversion essentielle pour notre avenir commun », a expliqué la présidente, en conclusion de cette assemblée générale. 

AG Votants

 

Revivez l'AG en version sonore

“L’aventure par nature” : une nouvelle identité visuelle pour les Scouts et Guides de France !

Après plus d’un an de consultations, de réflexions et conceptions collectives, la nouvelle identité visuelle de l’association a été dévoilée ce samedi 25 mai à l’occasion de l’Assemblée Générale 2019. Une étape forte pour un mouvement en pleine croissance, symbole de son optimisme, de son dynamisme et de sa volonté de se projeter vers l’avenir, comme l’a toujours été le scoutisme.

CP - CONNECTEZ-VOUS !

AVRIL 2019 - RASSEMBLEMENT NATIONAL DES JEUNES DE 11 A 14 ANS (22 AU 26 JUILLET 2019)

connecte logo3Les Scouts et Guides de France organisent du 22 au 26 juillet 2019 un rassemblement de 22 000 jeunes, garçons et filles, de 11 à 14 ans, qui se déroulera à Jambville dans le Vexin. Cette invitation à se connecter à soi, aux autres et au monde fait partie intégrante de la pédagogie de ce mouvement ancré dans la réalité.

Faire entendre sa voix pour construire l’Europe

MEMS 76Du 16 au 22 février 2019, 45 jeunes européens ont participé à « My Europe, My say » à Strasbourg, sous l’égide des Scouts et Guides de France et de l’OMMS. Six jours de découvertes, d’échanges, de débats et de rencontres pour se former et s’engager autour d’un sujet essentiel pour les jeunes générations: l’avenir de l’Europe.

"Nous devons tous nous sentir responsable de notre Eglise" - Marie Mullet

article marieLa condamnation du Cardinal Barbarin résonne comme un électrochoc. Ce n’est sûrement pas la dernière page d’un livre terrible ouvert depuis des années et particulièrement depuis des mois, ni une page quelconque sur laquelle le lecteur attentif, catholique ou non, ne saurait s’attarder. C’est une de ces pages où le lecteur prend conscience que la suite du livre ne pourra plus jamais être la même, ne doit plus jamais être la même.