Accès directs |

Le scoutisme : une expérience de l’interreligieux #Fraternité

photo-chapo-articleinterreligieuxChez les Scouts et Guides de France, la rencontre d’une religion différente est vue comme une chance de s’ouvrir à l’autre et comme un levier d’enrichissement de sa propre foi.

S’ouvrir au dialogue interreligieux

« L'esprit scout, c'est le dialogue des religions. Je croyais que les scouts c'était un truc pour les gens qui croyaient au Dieu catholique. Et moi, je suis musulman. Ce qui est cool c'est que j'ai appris plein de choses chez les scouts et moi aussi, je leur ai raconté des trucs sur ma religion. Il n'y a pas de racistes chez les scouts. » Djibrill, 11 ans, scout à Saint Denis

« On est allés chercher la Lumière de la Paix de Bethléem avec des éclaireuses et des éclaireurs protestants. On a participé ensemble à une célébration dans un temple. Mais c’est pas parce qu’on n’était pas dans une Eglise que je n’étais pas content. On est tous Chrétiens, c’est le même Dieu ! » Karl, scout catholique de 14 ans

Découvrir d’autres confessions avec le Scoutisme Français

La Fédération du Scoutisme Français fédère les différentes associations françaises qui se réclament des buts, principes et méthodes du scoutisme : les Éclaireuses et Éclaireurs de France (laïcs), les Éclaireuses et Éclaireurs Israélites de France (juifs), les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France (protestants), les Scouts et Guides de France (catholiques), les Scouts musulmans de France (musulmans). Chaque année, des jeunes de ces différentes associations vivent des activités ensemble, notamment lors de l’opération « Vis mon camp ! » au printemps et durant l’été 



« Je me souviendrai particulièrement de cette dernière veillée où nous n’arrivions plus à nous quitter! Après la veillée, une belle conversation s’était improvisée, autour du feu et nous avons prononcé la prière scoute des Scouts et Guides de France.

Puis les scouts musulmans ont partagé à leur tour une pensée : La paix. Elle est la fleur au parfum enivrant du jardin de la quiétude. Elle est le mouvement d'amour qui submerge et unit les cœurs de pardon et de mansuétude. Elle est la monture du héros qui combat l'intolérance. Elle est la méditation suprême du sage noyé dans l'éternelle présence. Elle est la plume du savant qui éveille et transmet la connaissance. Elle est l'encre de l'alphabet céleste, mystère et l'essence. Elle est la fondation de la demeure de la justice et de la dignité. Elle est la force salvatrice des hommes contre la monstruosité. (…) Elle est enfin, Salam, à laquelle j'invite et consacre toute ma dévotion. Fondateur des scouts musulmans de France cheikh khaled bentounes

C'était vraiment intense et puissant. De la fraternité à l'état pur ! » Caravelle, caravelle catholique, 16 ans

Enrichir ses expériences de scoutisme grâce aux activités en inter-mouvements

photo-fraternité-bis« Chaque année, les Scouts et Guides de France de l'Isère ouvrent leur « apéri-scout » aux membres des autres associations scoutes iséroises : les éclaireurs et scouts laïcs, protestants, bouddhistes, évangéliques… Nous avons aussi convié la Maison des familles, une association grenobloise qui aide des familles en difficulté pour qu’elle se présente et qu'on anime des échanges entre participants. Cette année, le thème était sur la pauvreté et la diversité sociale dans nos associations scoutes » ajoute Benoit, responsable du pôle inter-mouvements en Isère », Tiphaine Belleudy

« En octobre dernier, quatre animateurs du groupe de Saint-Genis-Laval en région Rhône-Alpes ont formé des jeunes Scouts et Guides de France âgés de 7 à 10 ans ainsi que les scouts musulmans du même territoire, aux techniques de froissartage (technique de construction avec des matériaux en bois). « Les jeunes étaient très motivés. Ils ont rapidement maîtrisé les différentes techniques de constructions. Les garçons se sont occupés de la grande table, et les filles des
journee-fraternite-3tables à feu. Il y a eu un véritable échange avec les animateurs qui les encadraient » explique Nicolas, 20 ans, chef Scouts et Guides de France. »
Johanna La Marca

« A Nancy un mercredi par mois, les Scouts et Guides de France et d’autres mouvements de scoutisme organisent une rencontre ouverte à tous. En janvier, 24 jeunes se sont retrouvés. Parmi eux, des Scouts et Guides de France (catholiques), des Eclaireurs et Eclaireuses Unionistes De France (protestants) et des non scouts. « Pourquoi es-tu venu ? » demande Bertille à Mathilde, qui ne fait pas de scoutisme. « Parce que je peux parler avec des scouts alors que dans la rue je ne l'aurais jamais fait. » Lors d’une discussion, Matthieu non scout présent dans le bar ce soir-là s’exclame « Pour moi les scouts c’est démodé, on pense que les scouts c'est des gens coincés, mais en fait ce que vous faites là c'est vachement extraverti : venir parler à des inconnus. » Ces apéri-scout sont donc une belle façon d’oser la rencontre entre les différents mouvements et de faire découvrir ensemble le scoutisme aux non-initiés. » Laure Charrier

journeefraternite-dernierequestion« Le temps d’un week-end et à l’image de sa devise « Que tous soient un », l’Evêque de Moulins, ancien scout, a réuni à la maison diocésaine tous les mouvements scouts de son diocèse, les 12 et 13 avril 2014. Depuis Vichy, Montluçon et Moulins, près de 250 scouts étaient présents : des Scouts et Guides de France, des Scouts Unitaires de France, des Guides et Scouts d'Europe... Ensemble, ils ont vécu un grand jeu inter-unités et une veillée autour de la création du scoutisme. Le dimanche, tous ont célébré en plein air la messe des Rameaux avec l’évêque. Laurie, cheftaine SGDF à Vichy, se souviendra longtemps de cette rencontre : « Ce week-end a permis aux jeunes de ne pas rester sur des a priori ou des préjugés vis-à-vis des autres mouvements ! ». « Cette rencontre a été l’occasion d’un beau moment de scoutisme. Les visages réjouis des jeunes et des chefs sont un beau témoignage de ce qui a été vécu ! » ajoute Jean-Philippe, responsable de la pastorale des jeunes de Moulins. » Jeanne Daudrix

 
Enregistrer