Accès directs |

Pierre Pradelles : chanter la foi et porter l'espérance

45Pierre Pradelles est décédé le 3 mars 2015 à l'âge de 71 ans. Prêtre, aumônier et chanteur chrétien, il était doté d'une profonde humanité. C'est en chanson, par le rire et avec un enthousiasme débordant qu'il a partagé tout au long de sa vie, son amour de Dieu et de ses prochains.

Un chanteur d'Eglise, porteur d'espoir

Lorsqu'on évoque la mémoire de Pierre Pradelles, la présence de son frère jumeau survient aussitôt. En effet, les frères Pradelles ont parcouru les routes de France et du monde pour chanter la joie et l'espérance ensemble. Tous ceux qui témoignent aujourd'hui de leur amitié pour Pierre Pradelles se rappellent qu'il a, avec son frère Jean, bercé leurs années de chansons vives et joyeuses. Des chansons qui touchaient aussi bien à leurs joies, à leurs peines et à leurs doutes.  

L'envie de témoigner de la parole du Christ à travers la musique, Pierre Pradelles la doit à deux figures qui l'ont particulièrement inspiré : Raymond Fau, chanteur d'Eglise originaire du Tarn et Jean Dubruyne, poète et aumônier des Scouts de France et Guides de France pendant de nombreuses années. Les frères Pradelles ont initié une nouvelle façon de chanter la foi et ouvert le champ à une humanité plus empreinte dans l'écriture. Ils composaient un duo empli d'une énergie fraternelle, ont chanté pendant trente ans  dans des établissements scolaires, des aumôneries, ont animé de nombreuses croisières « Sur les pas de Saint Paul ». Pierre était encore sur scène à Castres il y a un mois.

Un homme engagé et humaniste

Pierre Pradelles était très connu dans la région du Tarn où il était prêtre à Graulhet en l'Eglise Notre-Dame du Val d'Amour depuis 2012. Scout depuis l'enfance, il participe à des Jamborées Bleus et des journées nationales. À l'été 1973, au rassemblement de la Trivalle qui réunit 10 000 Scouts de France et Guides de France pendant 10 jours, beaucoup de chanteurs d'Eglise sont présents et les frères Pradelles, pourvus de leur guitare, animent le camp.

En 1993, Pierre Pradelles rejoint l'aumônerie diocésaine des Scouts et Guides de France à Albi et ouvre un groupe scout. Il trouve le sens de son engagement dans son attachement à l'Evangile et dans sa volonté de porter la Bonne Nouvelle, ce qu'il faisait avec beaucoup d'exaltation. Pierre Pradelles voulait, selon ses propres mots "rendre la Parole de Dieu crédible et terriblement humaine pour qu'elle puisse nous introduire dans l'immense espérance d'une fraternité si forte qu'elle nous entraîne sur des chemins d'éternité". Cette volonté de partage et de témoignage l'avait mené dès l'année 2000 en mission au Niger comme prêtre Fidei Donum où son rôle était pluriel : il accompagnait les jeunes pendant leur année de discernement avant de rentrer au grand séminaire de Ouagadougou, assurait le vicariat à la cathédrale de Niamey ainsi que la catéchèse du Lycée français où il crée une aumônerie. Sa mission principale était de coordonner la pastorale des jeunes sur le diocèse de Niamey. Lorsqu'il témoigne de son aventure nigérienne, Pierre Pradelles raconte que les liens qu'il a entretenus avec les scouts du Niger font partie des plus belles expériences "œcuméniques" et ce, grâce à la fraternité scoute.

Nous nous souviendrons de lui comme d'un homme d'une immense affection et nous avons pour lui une pensée toute particulière.