Accès directs |

Les anges gardiens de Vis tes rêves!

20120731-vtr-infirmerie_centrale-global-ambiance-hugo_ricci-03-bdLes jeunes ne s’en rendent pas forcément compte mais c’est toute une équipe de bénévoles qui est déployée pour soigner les bobos, accidents, maladies que pourraient rencontrer les 18 000 participants. Le maître-mot de cette équipe ? L’anticipation.



Un circuit bien déterminé
L’organisation des services infirmiers est à la taille du rassemblement : on compte un assistant sanitaire (chef ou cheftaine détenteur du PSC1, brevet de premier secours) dans chaque groupe, un responsable sanitaire (infirmier ou autre) dans chaque village et une équipe de 28 personnes à l’infirmerie générale. Ainsi, si un jeune ne se sent pas bien, il va d’abord voir son chef (éducateur) référent pour ces questions. Si celui-ci n’a pas la réponse, il l’emmène à l’infirmerie de village. De même, si un avis médical est nécessaire, l’équipe de village appelle l’infirmerie générale, qui traite tout d’abord la demande au téléphone, avant de voir si une visite est nécessaire.

 

Une infirmerie générale organisée comme un service d’urgences
Avec une moyenne de 200 passages par jour, l’infirmerie générale se doit d’être efficace dans son circuit. Une trentaine de personnes, toutes bénévoles du mouvement, de tous âges et de toutes les régions de France, composent l’équipe. Chacune a une spécialité et des compétences spécifiques. Il y a ainsi 11 médecins (dont 4 en fin d’études, 3 urgentistes, 1 pédiatre et 1 généraliste), 7 infirmiers, 6 secouristes, 1 kiné, 1 pharmacienne et 5 logisticiens (qui accueillent, apportent les repas, et s’occupent des transports). Et cette infirmerie générale est organisée sur le modèle d’un service d’urgences : en effet, une fois arrivé, le jeune passe par l’accueil où se gère l’administratif (fiche sanitaire, antécédents, etc.) et l’orientation de son état (si c’est prioritaire, médical ou traumatologique). Il est ensuite pris en charge dans l’un des services et suivi jusqu’à sa sortie définitive.

De plus, l’association « Protection Civile » composée de 12 secouristes bénévoles agréés par l’Etat vient en aide à cette équipe en leur apportant un support technique supplémentaire.

 

Un service qui anticipe
Plannings pour chaque bénévole (3 à 4 heures de présence), gardes de nuit, mais aussi infirmerie délocalisée sur les espaces d'activités du jamboree (équipe à vélo pour suivre les jeunes sur la marche du talent nature, infirmerie sur le talent forme, à l’extérieur du parc, pôle près du public lors des veillées)… Tout est fait pour que cette équipe reste zen en toutes circonstances : ainsi, pour la première nuit, ils avaient installé une centaine de lit de camp sous une grande tente pour le rapatriement des jeunes en cas de grosses intempéries. Arnaud Latremouille, urgentiste responsable de cette commission santé, nous confie son secret : l’anticipation !



Marie Herbet
Reporter SGCom’