Accès directs |

Les jeunes, acteurs de la veillée des équipes en service

20120725 vtr veillee equipe de service ©Valentin Bretel25.07.2012 - En plus des services qu'ils rendent durant tout le rassemblement, un groupe de pionniers et caravelles (14-17 ans) et de compagnons (17-20 ans) animent une veillée devant 2 000 personnes. Le public doit à tout prix retrouver le coupable qui a coupé les jambes du fondateur du scoutisme, Baden Powell.


 

H-6, le temps des derniers préparatifs.

20120725 vtr veillee equipe de service ©Valentin Bretel

Les pionniers et caravelles avaient fait le rêve commun de venir participer à une des veillées de Vis tes rêves!. Lors de ces veillées, il est primordial que chacun puisse trouver sa place et faire parler ses talents !

Déjà deux jours que ce groupe de jeunes travaillent sur la veillée. Il ne reste que quelques heures pour finir les décor, faire répéter l’orchestre et les acteurs. Tous sont impatients de pouvoir enfin monter sur scène… La régie se met en place et fait ses dernières balances.
Quelques jeunes musiciens ont baptisé leur groupe « Intense » : ils jouent ce soir 4 chansons, dont 2 qu'ils ont écrites. 290 pionniers les avaient déjà pu voir s’entrainer lors de la soirée d'ouverture de leur propre camp. 
Dans quelques jours, un nouveau et grand défi les attend : jouer devant 5 000 personnes !
Alors qu'ils répètent, un pionnier québécois qui joue le rôle du présentateur me glisse : "Si ça rit pas, c'est qu'le public est mauvais!".


Tous les ingrédients d’une bonne veillée réunis !

20120725 vtr veillee equipe de service ©valentin bretelAvant que la veillée ne commence, les autres pionniers, caravelles et compagnons sont venus applaudir leurs amis et mettre l'ambiance.
Mêlés aux autres équipes de service, on attend cette première grande veillée.
Le présentateur arrive... la soirée peut commencer ! Pendant une heure et demie, quatre petites saynètes s'enchaînent pour présenter les différents suspects. Les pionniers et caravelles réussissent à nous faire lever et chanter en chœur à chaque chanson. A la fin de la veillée, grâce à nos foulards, nous déclarons coupable Foufi, l'ourson de Baden Powell : le crime est passionnel. Mais que serait une veillée Pionniers-Caravelles sans le  « chant de la caravane »? Ils nous embarquent tous dans le chant avec une chorégraphie endiablée.A la fin de la veillée, j’entend l’un d’entre eux depuis les coulisses : "on est fier d'avoir en quelque sorte ouvert le rassemblement des équipiers de service. On est très ému, on a réalisé notre rêve". Du côté du public, tout le monde s'accorde à dire que ces jeunes ont eu beaucoup de courage pour oser animer une veillée et permettre à toute les équipes en service de décompresser après de longues journées de travail.

 

Photo reportage

 

Charlotte Zipper, Valentin Bretel
Reporters SGCom' web & photo

thumb_vis-tes-reves-au-jour-le-jourTous les articles Vis tes Rêves