Accès directs |

Du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas !

La veillée "Rêver". ©Matthieu Caulliez - SGCOM28-07-12. La deuxième veillée du jamboree avait pour thème « rêver » et elle a de nouveau rassemblé les 18 000 participants devant une grande scène. Histoires et chansons étaient au programme avec les personnages de l’imaginaire.

 

La veillée « Rêver » de samedi soir a permis aux scouts et guides (11-14 ans) de retrouver les personnages de l’imaginaire du rassemblement. Après l'arrivée des jeunes, évidemment en musique et dans une ambiance folle, un nouveau personnage est apparu : Henri, un grand-père très blagueur. Mathilde lui confie ses craintes de ne pas avoir les qualités nécessaires pour réaliser ses rêves et Henri commence alors à leur raconter une histoire...

Les acteurs de la veillée Rêver de Vis tes rêves! ©Florian Thomas - SGCOMUne mise en scène au cœur du conte
Le conte prend forme sur scène à grand renfort de décors et de costumes. L’histoire se déroule il y a très longtemps. Le jeune prince d’un royaume veut prouver à son père, le roi, qu’il est digne de lui succéder, mais ce dernier pense qu’il n’a pas les qualités requises. Au pied du podium, les scouts et guides réagissent : ils rient de la maladresse de ce jeune prince, mais l’encouragent à poursuivre son but.

« Vous en avez rêvé, Maxime l’a fait ! »
L’histoire est interrompue  : Henri s’est endormi… Maxime sollicite les spectateurs pour faire fonctionner un réveil géant de son invention en criant « TIC-TAC ! ». Le conte peut reprendre. Le stratagème du prince fonctionne, le roi le félicite et les scouts et guides l’acclament.
Le message est clair : tous les rêves sont réalisables, car tout le monde a des qualités qui lui permettront d’y arriver d’une façon ou d’une autre. L’équipe de scouts sur scène veut maintenant en savoir plus à propos de Marcel, un vieil ami d’Henri sur lequel ils font une enquête depuis le début du jamboree.

Les scouts et guides (11-14 ans) assistent à la veillée "Rêver". ©Matthieu Caulliez - SGCOM1947 : le jamboree de la paix
Henri se souvient alors de 1947, le 6e jamboree international, le seul qui ait eu lieu en France : le « jamboree de la paix ». Les images d’archives apparaissent sur les écrans géants et les scouts et guides ne peuvent retenir un « oh » d’admiration devant le globe géant qui passe de mains en mains. Puis, sont diffusées des images de scouts et guides qui ont réalisé leurs rêves : Loïck Peyron qui a fait le tour du monde en voilier, Ophélie qui l’a fait en solex avec son frère et Louis, 13 ans, qui a joué dans « La guerre des boutons », de Yann Samuell (2011).

 

 

La chanson de leurs rêves
Et des rêves, les scouts et guides en font en permanence. Durant l'année, ils en ont discuté, ce qui a permis l’écriture d’une chanson : « Moi, un jour. » Rêves de voyages, de changer le monde, de métiers, de familles, de gloire…qu’ils sont maintenant invités à vivre.
« Vous pouvez être fiers de vous ! » les félicite Henri avant de partir en serrant quelques mains dans la foule. Une dernière chanson pour se dire au revoir en se tenant tous la main et c’est l’heure d’aller se coucher pour les jeunes qui, une nouvelle fois, vont faire de beaux rêves.

 

Les acteurs de la veillée "Rêver" de Vis tes rêves! ©Matthieu Caulliez - SGCOM


Photoreportage


Myriam Morzelle, Florian Thomas, Matthieu Caulliez
Reporters SG’Com web & photo

thumb_vis-tes-reves-au-jour-le-jourTous les articles Vis tes Rêves