Accès directs |

Volontaires en service civique pour organiser un rassemblement mondial de 30 000 scouts au Japon

chapo-volontaires-japon

Domitille et Emma sont arrivées au Japon en octobre dernier pour effectuer un service civique  d’un an. Elles participent à l’organisation du rassemblement scout et guide mondial qui aura lieu cet été. Témoignage.


Organiser un camp scout et guide… pour 30 000 personnes !

«Cet été, nous serons 30 000 scouts et guides venus du monde entier pour ce rassemblement (jamboree). Les participants vont découvrir des pays dont ils n’avaient jamais entendu parler avant, entendre des dialectes dont ils n’avaient même pas soupçonné l’existence. Ca va danser, ça va chanter…

Organiser un jamboree, c’est comme organiser un camp scout et guide… Mais à la puissance 1 000 ! Parmi nos missions, nous traduisons tous les documents en français puisque c’est la seconde langue officielle de l’Organisation Mondiale du Mouvement Scout (OMMS). On organise aussi des activités, notamment sur la culture japonaise pour que les Français apprennent à la connaître.

Nous avons par ailleurs été chargées d’inscrire les participants qui viendront cet été grâce à l’opération « Kirara », un programme de solidarité qui permet aux scouts et guides qui ont des difficultés financières de venir au jamboree.

Nous avons également rédigé une partie du carnet des participants dans lequel seront répertoriées toutes les informations pratiques pour ceux qui viendront. »

Rencontrer des scouts et guides du monde entier pour faire avancer la paix

« Des scouts adultes venus d’un peu partout dans le monde se retrouvent au Japon pour organiser la rencontre de cet été. Entre deux réunions, nous avons le loisir de les écouter parler de leurs expériences. Nous échangeons avec eux.

Grâce à cela, nous prenons conscience petit à petit des valeurs partagées par les scouts et guides du monde entier : l’envie de découverte et de rencontrer l’autre, l’inventivité, la débrouillardise, le respect… La mission de l’OMMS, c’est d’inviter les jeunes à prendre le temps de connaître leur voisin et d’essayer de le comprendre, d’accepter ses différences. Même si l’on est différent, on a toujours quelque chose en commun, que l’on soit scout ou pas. Les scouts que nous avons rencontrés sont des scouts adultes mais ils nous écoutent, ils ont foi en la jeunesse.

Dans la cadre de l’organisation du jamboree nous avons aussi visité Hiroshima. Ce fut particulièrement émouvant. Abe-San, un scout de 75 ans au discours paisible et confiant, nous y a fait visiter le parc de la paix. L’atmosphère y est étonnamment sereine. Ce parc est avant tout un témoignage de paix. Nous avons compris seulement à la fin de la visite qu’Abe-San est un rescapé de la bombe. Il nous a confié que le plus important n’est pas de rejeter la faute sur qui que ce soit mais d’avouer que c’était une terrible erreur et qu’il ne faut jamais qu’un évènement comme celui-ci ne se reproduise. Nous avons trouvé une super solution, organiser des jamboree, pour que se propage la paix ! »

Propos de Domitille Cazenave et d’Emma Gouriou

photo-hapon-2

Domitille et Emma participent à des activités avec des scouts et guides japonais