Accès directs |

5 questions à Clémence, une cheftaine pour qui s’engager « c’est vraiment la classe »

photo chapo clemenceClémence, étudiante en école de sage-femme est également cheftaine pour les 11-14 ans depuis 4 ans à Strasbourg.

Depuis quand es-tu cheftaine et où ?

Je suis cheftaine Scouts et Guides depuis 4 ans à la XIIe Saint Fiacre à Strasbourg

Concrètement, ça veut dire quoi être cheftaine ?

Beaucoup de choses à la fois! Je pense tout d’abord que c’est l’envie de participer à l’éducation des jeunes. C’est une récompense énorme de les voir évoluer chacun à leur manière et de se dire qu’on y a un peu contribué.

Ce qui me plaît énormément dans ma mission de cheftaine c’est de construire des projets avec des jeunes à travers le scoutisme. Etre chef, c’est avoir l’envie de «faire rêver » par le biais d’imaginaires toujours plus incroyables ou d’activités qui sortent de l’ordinaire.

C’est une grande satisfaction de voir que les jeunes dont on a la responsabilité sont heureux de l’année passée ensemble et de les voir continuer leur chemin; même si c’est aussi un déchirement de s’en séparer. Etre chef c’est aussi vivre sa foi à travers son engagement, faire plein de rencontres et avoir l’impression de faire quelque chose qui a du sens.

Pourquoi es-tu devenue cheftaine ?

C’est sur un coup de tête que j’ai accepté de participer au camp d’une amie. Quelques jours après sa proposition, j’ai assisté à une réunion pour organiser le camp et c’est là que l’aventure a commencé ! Je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait et pourtant j’étais ravie à l’idée de faire quelque chose de « différent » pendant mon temps libre.

J’ai été séduite par le concept d’un camp scout, l’animation des jeunes, la vie dans la nature presque coupée du monde, c’est donc sans hésitation que j’ai accepté d’être cheftaine l’année d’après.

Qu’est-ce que ça t’apporte dans la vie de tous les jours ?

Dans un premier temps, être cheftaine m’a donné l’impression de me rendre utile et de faire quelque chose de valorisant durant mon temps libre.

C’est une récompense personnelle de contribuer à l’épanouissement de jeunes. L’année dernière, lorsque nous avons fait le bilan de nos 2 semaines de camp, les jeunes nous ont dit qu’ils étaient bien tous ensemble et qu’ils ne voulaient plus rentrer. Voilà une belle récompense qui donne tout son sens à mon engagement !

De plus j'étais directrice de camp et cette responsabilité m’a énormément appris, aussi bien concernant l’organisation d’une équipe que la gestion des relations.

Etre chef m’a aussi permis d’être plus à l’aise pour défendre mes idées, pour rebondir et m’adapter à toutes les situations et cela m’a permis d’acquérir un énorme sens des responsabilités.

Qu’est-ce que tu dirais à quelqu’un qui hésite à rejoindre l’aventure ?

Vous n’aurez aucun regret à essayer! L’engagement peut parfois faire peur pourtant vous n’avez rien à perdre mais beaucoup à gagner, aussi bien personnellement que professionnellement.

L’aspect spirituel peut également intimider mais l’avantage de ce mouvement est qu’il est ouvert à tous et c’est d’autant plus enrichissant. 

Pour résumer, laissez-vous le temps de venir découvrir le scoutisme car « être chef scout c’est vraiment la classe ».