Accès directs |

Députés européens d’un jour

[en-tete] [media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/7853-half.jpg[/media] [titre]Députés européens d’un jour[/titre] [/en-tete]

800 jeunes de 14 à 17 ans participant à You’re up! ont rédigé et voté une Résolution pour l’Europe de Demain au Parlement Européen à Strasbourg sur les thèmes de la démocratie, de la jeunesse, de l'environnement, de la solidarité, de la culture et des droits de l'Homme. Retour sur cette expérience hors du commun !

[media image]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/agatheelynn-med.jpg[legende]Agathe-Elynn de Lyon représente son groupe au Parlement Européen.[/legende][/media]

Agathe-Elynn est caravelle à Lyon, elle représente son groupe au Parlement européen et a pris la parole pour présenter la résolution « Vie démocratique » :

Pouvoir représenter son groupe au Parlement Européen est une expérience que l’on ne vit qu’une seule fois. Je souhaitais travailler sur le thème de la solidarité, j’ai finalement pris celui de la vie démocratique et je ne regrette rien, j’ai appris plein de choses ! Être européen c’est sentir que l’on appartient à une communauté plus large que son seul pays, une communauté qui doit agir ensemble. Au début, prendre la parole lors des débats est un peu difficile, mais une fois qu’une personne se lance, ça donne des idées et les discussions peuvent évoluer. Il y a eu de bonnes idées pour les amendements. J’ai eu une petite montée de stress avant de prendre la parole devant 800 personnes, mais une fois lancée, c’était vraiment génial ! La résolution sur l’environnement me paraît la plus importante. J’ai eu l’occasion d’en parler avec une amie, elle m’affirmait qu’on ne pouvait rien faire à notre échelle. Je ne suis pas d’accord : je pense que ce sont nos petits gestes du quotidien qui peuvent faire bouger les choses. Je suis certaine de parler de cette expérience autour de moi, notamment parler de la COP 21 (organisée par la France en décembre 2015). Je vais également dire à mon groupe d’aller signer la résolution et leur raconter tout ce que j’ai appris aujourd’hui. ».

Agathe espère donc qu'un maximum de participants à You're Up! signent cette Résolution mais surtout, qu'ils croient en son impact et s'engagent à la vivre pour faire bouger les choses !

[media image]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/antoine-med.jpg[/media]

Antoine a 16 ans, il vient de Guadeloupe, il a dépassé ses limites pour prendre la parole au Parlement Européen :

Je ne représentais pas seulement mon groupe au Parlement Européen mais aussi les jeunes de Guadeloupe qui sont restés dans les DOM-TOM. Ils font partie de la France, et donc de l’Europe. Même si eux n’y pensent pas, cela me paraissait important d’y aller. Être européen, c’est vivre en grande fraternité avec tous les autres pays de l’Europe, leur diversité de cultures, de langages. Aller vers les autres en Europe est un enjeu important : on sait qu’ils sont européens mais on ne connaît pas leurs manières de vivre, ni comment ils parlent. Il faut que ça évolue ! Avec les autres représentants, on s’est rassemblé, on a travaillé sur des textes pour améliorer le quotidien de chaque personne dans l’Europe et mieux se sentir européen. J’ai essayé de penser à ce que mes amis scouts auraient souhaité.

J’ai été satisfait des débats, chacun pouvait donner son opinion et chacun s’entraidait à comprendre les résolutions. Deux amendements ont été rejetés, cela montre que l’on peut être en désaccord. J’ai été beaucoup marqué par mon passage à l’oral pour présenter une résolution sur l’environnement, je suis de nature très timide !

Pour que cette Résolution se mette en place et touche un maximum de personnes, Antoine est prêt à s'engager encore plus et à travailler avec d'autres association que les Scouts et Guides de France ou la Banque Alimentaire pour qui il est déjà régulièrement bénévole.

[media image]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/anais-med.jpg[/media]

Anaïs vient de Martinique. Curieuse et intéressée par l’engagement citoyen, il lui semblait essentiel d’aller au Parlement Européen :

Je suis intéressée par la politique. Dans ma caravane, ils n’étaient pas nombreux à vouloir y aller, je me suis dit que ce serait une bonne expérience d’y participer. Être européen, c’est pouvoir voter, quand j’en aurai l’âge, pour les députés européens, pouvoir donner mon avis au niveau européen. Les débats se sont bien passés, les échanges étaient constructifs, ce qui a permis des évolutions sur les résolutions et je les trouve mieux ainsi. C’est une fierté d’avoir participé à l’écriture de la Résolution pour l’Europe de Demain. Je suis heureuse d’avoir vu la feuille avec toutes les résolutions, notre travail est enfin concret ! On va pouvoir la signer. Le point le plus important de cette résolution est celui sur l’environnement. J’ai beaucoup réfléchi, travaillé en petits groupes sur ce thème, c’était vraiment intéressant.

Anais se réjouit des décisions concrètes qui ont été prises lors de cette matinée au parlement, comme l'organisation d'une journée verte et de rencontres internationales ou intergénérationnelles. Elle attend beaucoup de leur mise en place.

[media image]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/marius-med.jpg[/media]

Marius, pionnier à Bucarest (Roumanie), a osé représenter son groupe au Parlement européen ; il nous raconte :

J’ai été tenté dès le début par l’idée d’aller au parlement européen, puis mon chef me l’a proposé. Cela me plaisait et mon groupe a accepté que je les représente. C’est une grande responsabilité et une expérience unique ! C’était la première fois que je prenais la parole devant 800 personnes, ça c’est bien passé même si j’étais un peu nerveux au début. Je suis fier de l’avoir fait ! La résolution sur la vie démocratique que j’ai présentée me semble être la plus importante : aider les jeunes à organiser des débats et des discussions, faire connaître l’importance du vote. Dans mon groupe, nous utilisons déjà le vote, mais j’aimerais que toutes nos décisions y soient soumises maintenant. Le vote de la résolution pour l’Europe de Demain a beaucoup de sens : les scouts sont de véritables acteurs de la citoyenneté européenne. »

Marius en est certain, ce vote aura un véritable impact positif pour l'Europe !

Tous les 4 quittent le Parlement Européen avec la satisfaction personnelle d’avoir participé à l’écriture de ce texte, de s’être dépassé! Ils sont optimistes pour l’avenir et croient en cette résolution qui, selon Nicolas Bertrand, directeur du rassemblement pourra offrir « un monde meilleur ».

[document]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/RED-fr.pdf La Résolution pour l'Europe de Demain[/document] [media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/8048-half.jpg[legende] Représenter son groupe au Parlement Européen : une expérience unique pour les participants à cette matinée [/legende][/media]

Députés européens d’un jour

publié le

800 jeunes de 14 à 17 ans participant à You’re up! ont rédigé et voté une Résolution pour l’Europe de Demain au Parlement Européen à Strasbourg sur les thèmes de la démocratie, de la jeunesse, de l'environnement, de la solidarité, de la culture et des droits de l'Homme. Retour sur cette expérience hors du commun !

Agathe-Elynn de Lyon représente son groupe au Parlement Européen.

Agathe-Elynn est caravelle à Lyon, elle représente son groupe au Parlement européen et a pris la parole pour présenter la résolution « Vie démocratique » :

Pouvoir représenter son groupe au Parlement Européen est une expérience que l’on ne vit qu’une seule fois. Je souhaitais travailler sur le thème de la solidarité, j’ai finalement pris celui de la vie démocratique et je ne regrette rien, j’ai appris plein de choses ! Être européen c’est sentir que l’on appartient à une communauté plus large que son seul pays, une communauté qui doit agir ensemble. Au début, prendre la parole lors des débats est un peu difficile, mais une fois qu’une personne se lance, ça donne des idées et les discussions peuvent évoluer. Il y a eu de bonnes idées pour les amendements. J’ai eu une petite montée de stress avant de prendre la parole devant 800 personnes, mais une fois lancée, c’était vraiment génial ! La résolution sur l’environnement me paraît la plus importante. J’ai eu l’occasion d’en parler avec une amie, elle m’affirmait qu’on ne pouvait rien faire à notre échelle. Je ne suis pas d’accord : je pense que ce sont nos petits gestes du quotidien qui peuvent faire bouger les choses. Je suis certaine de parler de cette expérience autour de moi, notamment parler de la COP 21 (organisée par la France en décembre 2015). Je vais également dire à mon groupe d’aller signer la résolution et leur raconter tout ce que j’ai appris aujourd’hui. ».

Agathe espère donc qu'un maximum de participants à You're Up! signent cette Résolution mais surtout, qu'ils croient en son impact et s'engagent à la vivre pour faire bouger les choses !

Antoine a 16 ans, il vient de Guadeloupe, il a dépassé ses limites pour prendre la parole au Parlement Européen :

Je ne représentais pas seulement mon groupe au Parlement Européen mais aussi les jeunes de Guadeloupe qui sont restés dans les DOM-TOM. Ils font partie de la France, et donc de l’Europe. Même si eux n’y pensent pas, cela me paraissait important d’y aller. Être européen, c’est vivre en grande fraternité avec tous les autres pays de l’Europe, leur diversité de cultures, de langages. Aller vers les autres en Europe est un enjeu important : on sait qu’ils sont européens mais on ne connaît pas leurs manières de vivre, ni comment ils parlent. Il faut que ça évolue ! Avec les autres représentants, on s’est rassemblé, on a travaillé sur des textes pour améliorer le quotidien de chaque personne dans l’Europe et mieux se sentir européen. J’ai essayé de penser à ce que mes amis scouts auraient souhaité.

J’ai été satisfait des débats, chacun pouvait donner son opinion et chacun s’entraidait à comprendre les résolutions. Deux amendements ont été rejetés, cela montre que l’on peut être en désaccord. J’ai été beaucoup marqué par mon passage à l’oral pour présenter une résolution sur l’environnement, je suis de nature très timide !

Pour que cette Résolution se mette en place et touche un maximum de personnes, Antoine est prêt à s'engager encore plus et à travailler avec d'autres association que les Scouts et Guides de France ou la Banque Alimentaire pour qui il est déjà régulièrement bénévole.

Anaïs vient de Martinique. Curieuse et intéressée par l’engagement citoyen, il lui semblait essentiel d’aller au Parlement Européen :

Je suis intéressée par la politique. Dans ma caravane, ils n’étaient pas nombreux à vouloir y aller, je me suis dit que ce serait une bonne expérience d’y participer. Être européen, c’est pouvoir voter, quand j’en aurai l’âge, pour les députés européens, pouvoir donner mon avis au niveau européen. Les débats se sont bien passés, les échanges étaient constructifs, ce qui a permis des évolutions sur les résolutions et je les trouve mieux ainsi. C’est une fierté d’avoir participé à l’écriture de la Résolution pour l’Europe de Demain. Je suis heureuse d’avoir vu la feuille avec toutes les résolutions, notre travail est enfin concret ! On va pouvoir la signer. Le point le plus important de cette résolution est celui sur l’environnement. J’ai beaucoup réfléchi, travaillé en petits groupes sur ce thème, c’était vraiment intéressant.

Anais se réjouit des décisions concrètes qui ont été prises lors de cette matinée au parlement, comme l'organisation d'une journée verte et de rencontres internationales ou intergénérationnelles. Elle attend beaucoup de leur mise en place.

Marius, pionnier à Bucarest (Roumanie), a osé représenter son groupe au Parlement européen ; il nous raconte :

J’ai été tenté dès le début par l’idée d’aller au parlement européen, puis mon chef me l’a proposé. Cela me plaisait et mon groupe a accepté que je les représente. C’est une grande responsabilité et une expérience unique ! C’était la première fois que je prenais la parole devant 800 personnes, ça c’est bien passé même si j’étais un peu nerveux au début. Je suis fier de l’avoir fait ! La résolution sur la vie démocratique que j’ai présentée me semble être la plus importante : aider les jeunes à organiser des débats et des discussions, faire connaître l’importance du vote. Dans mon groupe, nous utilisons déjà le vote, mais j’aimerais que toutes nos décisions y soient soumises maintenant. Le vote de la résolution pour l’Europe de Demain a beaucoup de sens : les scouts sont de véritables acteurs de la citoyenneté européenne. »

Marius en est certain, ce vote aura un véritable impact positif pour l'Europe !

Tous les 4 quittent le Parlement Européen avec la satisfaction personnelle d’avoir participé à l’écriture de ce texte, de s’être dépassé! Ils sont optimistes pour l’avenir et croient en cette résolution qui, selon Nicolas Bertrand, directeur du rassemblement pourra offrir « un monde meilleur ».

Représenter son groupe au Parlement Européen : une expérience unique pour les participants à cette matinée