Accès directs |

L'expérience du leadership chez les pionniers-caravelles

[en-tete][media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/8748-half.jpg[/media][titre]L'expérience du leadership chez les pionniers-caravelles[/titre][/en-tete]

Sarah et Lucas sont « chefs d'équipe ». À 16 ans, ils ont expérimenté la prise de décision en équipe, la répartition des tâches pour monter des projets, la gestion des individualités... Ils nous racontent leur rôle, cette année, dans la perspective de You're Up!

Lucas a été chef d'équipe pendant un an et pendant le rassemblement You'reUp ! Une belle expérience, qui lui a permis de comprendre comment se comporter avec responsabilités, et le motive pour continuer à s'engager.

[media image]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/8988-med.jpg[legende]  Lucas, pionnier à Tonnerre (89), a eu 17 ans le 17 juillet, jour de l'orage :« J'ai eu droit à un anniversaire à 15 000 dans le Zénith, c'était fantastique ! C'était un anniversaire du tonnerre ! » [/legende][/media]

« Être chef d'équipe m'a permis d'apprendre comment gérer un groupe.  Le week-end des chefs d'équipe à Jambville m'a été très utile. Se retrouver et avoir un moment rien que pour nous est important : on se sent responsables. On comprend qu'on doit s'occuper correctement de son équipe !

Concrètement, quand il y a eu cette année des petites tensions, j'ai mis en pratique ce que j'avais appris, et j'ai apprécié d'être la personne vers qui l'équipe se tourne. Au moment de notre randonnée en autonomie, un équipier voulait absolument faire du stop, et devant mon désaccord, il faisait tout pour ralentir notre marche. J'ai essayé de gérer la situation sans les chefs et tenté de lui rappeler que les règles interdisaient de faire du stop. Mais quand j'ai constaté que je ne pouvais plus rien faire, j'ai contacté les chefs pour débloquer la situation. Ils m'ont félicité d'avoir été responsable en sachant faire appel à eux au bon moment !

J'ai aussi appris à motiver mes équipiers pour que tous participent aux activités. Je vais aller vers celui qui ne veut pas s'investir ou qui n'est pas très motivé, et j'essaie de discuter avec lui pour le convaincre de participer. Et puis, en devenant chef d'équipe, j'ai découvert mes qualités d'écoute ! Avant je voulais toujours avoir le dernier mot, alors que maintenant, je valorise l'avis du groupe avant le mien. J'essaie ensuite de rassembler l'avis de l'équipe sur un consensus.

Je dirais aussi que cette année m'a permis de développer mes « compétences relationnelles ». On motive tous les membres de son équipe à nouer des contacts avec les autres, notamment lors des activités avec d'autres équipes, du coup on se fait des amis un peu partout, et ça c'est vraiment agréable. Il faut savoir écouter les autres, s'adapter quand quelqu'un a des difficultés pour que tout le monde avance à la même vitesse.

Cette année en tant que chef d'équipe a été pour moi une belle expérience, j'ai pu mieux connaître mes compétences. On apprend toujours en ayant des responsabilités plus importantes que d'habitude. Ça m'a fait beaucoup réfléchir sur moi-même, ça m'a fait mûrir.  »

Motivé par les responsabilités et la confiance que l'on a mis en lui, Lucas repart motivé pour continuer son engagement au sein des Scouts et Guides de France, mais aussi pour s'investir à l'extérieur, comme un citoyen heureux et utile.

[media image]https://www.sgdf.fr/images/banners/youreup/8989-med.jpg[legende] Sarah, 16 ans, est arrivée à Strasbourg à pied avec sa caravane, après une randonnée de 60 km, depuis la ville de Seltz.[/legende][/media]

Sarah a 16 ans, elle est caravelle à Chamalières (63), et cette année elle a vécu un sacré défi : elle a accompagné 5 jeunes dans l'élaboration de leurs projets d'année et leur participation à You'reUp !

« C'est au cours de notre camp l'été dernier que j'ai été désignée pour être chef d'équipe, dans la perspective de You're Up! Après, les chefs nous ont bien briefé, nous les chefs d'équipe, nous sommes allés à Jambville pour le week-end des chefs d'équipe. Là on a appris plein de choses : comment gérer une équipe, comment gérer des conflits, comment préparer des jeux en équipe, etc. C'était presque comme si on apprenait le « métier » de chef d'équipe, c'était très enrichissant ! D'être considérés comme responsables, cela change vraiment les choses : il y a une vraie relation de confiance entre les chefs et les chefs d'équipe. Du coup, pour les week-ends organisés pendant l'année, les chefs nous délèguent beaucoup de choses, comme trouver un lieu, s'occuper des courses, ...

Pour organiser notre CAP (projet d'année) sur la rencontre, on a organisé des débats pour identifier des associations qu'on aimerait aller voir, pour peser le pour et le contre. Cela nous arrive souvent de faire une réunion entre chefs d'équipes, c'est important d'être plusieurs et de pouvoir échanger : la responsabilité est répartie entre plusieurs personnes.

Être chef d'équipe, franchement, ça m'a beaucoup apporté, même si cela n'est pas facile : il faut se bouger et assurer !

À You're Up !, c'est une vraie responsabilité d'être chef d'équipe. Parfois, les chefs nous délèguent le départ de la caravane pour un jeu, il faut se débrouiller : savoir où c'est, comment y aller. Heureusement, il y a l'équipe derrière qui aide et qui est solidaire.

En tant que chef d'équipe, je me suis découvert des qualités d'écoute. J'essaie d'être là pour tout le monde, et cela me permet de développer ma confiance en moi. Ces compétences, je vais les garder toutes ma vie, c'est une expérience qui va grandir en moi. »

Le conseil de Sarah pour les prochains chefs d'équipe : « il ne faut pas être timide ! Ne pas hésiter à aller voir les gens.» À vous de jouer !

L'expérience du leadership chez les pionniers-caravelles

publié le

Sarah et Lucas sont « chefs d'équipe ». À 16 ans, ils ont expérimenté la prise de décision en équipe, la répartition des tâches pour monter des projets, la gestion des individualités... Ils nous racontent leur rôle, cette année, dans la perspective de You're Up!

Lucas a été chef d'équipe pendant un an et pendant le rassemblement You'reUp ! Une belle expérience, qui lui a permis de comprendre comment se comporter avec responsabilités, et le motive pour continuer à s'engager.

  Lucas, pionnier à Tonnerre (89), a eu 17 ans le 17 juillet, jour de l'orage :« J'ai eu droit à un anniversaire à 15 000 dans le Zénith, c'était fantastique ! C'était un anniversaire du tonnerre ! »

« Être chef d'équipe m'a permis d'apprendre comment gérer un groupe.  Le week-end des chefs d'équipe à Jambville m'a été très utile. Se retrouver et avoir un moment rien que pour nous est important : on se sent responsables. On comprend qu'on doit s'occuper correctement de son équipe !

Concrètement, quand il y a eu cette année des petites tensions, j'ai mis en pratique ce que j'avais appris, et j'ai apprécié d'être la personne vers qui l'équipe se tourne. Au moment de notre randonnée en autonomie, un équipier voulait absolument faire du stop, et devant mon désaccord, il faisait tout pour ralentir notre marche. J'ai essayé de gérer la situation sans les chefs et tenté de lui rappeler que les règles interdisaient de faire du stop. Mais quand j'ai constaté que je ne pouvais plus rien faire, j'ai contacté les chefs pour débloquer la situation. Ils m'ont félicité d'avoir été responsable en sachant faire appel à eux au bon moment !

J'ai aussi appris à motiver mes équipiers pour que tous participent aux activités. Je vais aller vers celui qui ne veut pas s'investir ou qui n'est pas très motivé, et j'essaie de discuter avec lui pour le convaincre de participer. Et puis, en devenant chef d'équipe, j'ai découvert mes qualités d'écoute ! Avant je voulais toujours avoir le dernier mot, alors que maintenant, je valorise l'avis du groupe avant le mien. J'essaie ensuite de rassembler l'avis de l'équipe sur un consensus.

Je dirais aussi que cette année m'a permis de développer mes « compétences relationnelles ». On motive tous les membres de son équipe à nouer des contacts avec les autres, notamment lors des activités avec d'autres équipes, du coup on se fait des amis un peu partout, et ça c'est vraiment agréable. Il faut savoir écouter les autres, s'adapter quand quelqu'un a des difficultés pour que tout le monde avance à la même vitesse.

Cette année en tant que chef d'équipe a été pour moi une belle expérience, j'ai pu mieux connaître mes compétences. On apprend toujours en ayant des responsabilités plus importantes que d'habitude. Ça m'a fait beaucoup réfléchir sur moi-même, ça m'a fait mûrir.  »

Motivé par les responsabilités et la confiance que l'on a mis en lui, Lucas repart motivé pour continuer son engagement au sein des Scouts et Guides de France, mais aussi pour s'investir à l'extérieur, comme un citoyen heureux et utile.

Sarah, 16 ans, est arrivée à Strasbourg à pied avec sa caravane, après une randonnée de 60 km, depuis la ville de Seltz.

Sarah a 16 ans, elle est caravelle à Chamalières (63), et cette année elle a vécu un sacré défi : elle a accompagné 5 jeunes dans l'élaboration de leurs projets d'année et leur participation à You'reUp !

« C'est au cours de notre camp l'été dernier que j'ai été désignée pour être chef d'équipe, dans la perspective de You're Up! Après, les chefs nous ont bien briefé, nous les chefs d'équipe, nous sommes allés à Jambville pour le week-end des chefs d'équipe. Là on a appris plein de choses : comment gérer une équipe, comment gérer des conflits, comment préparer des jeux en équipe, etc. C'était presque comme si on apprenait le « métier » de chef d'équipe, c'était très enrichissant ! D'être considérés comme responsables, cela change vraiment les choses : il y a une vraie relation de confiance entre les chefs et les chefs d'équipe. Du coup, pour les week-ends organisés pendant l'année, les chefs nous délèguent beaucoup de choses, comme trouver un lieu, s'occuper des courses, ...

Pour organiser notre CAP (projet d'année) sur la rencontre, on a organisé des débats pour identifier des associations qu'on aimerait aller voir, pour peser le pour et le contre. Cela nous arrive souvent de faire une réunion entre chefs d'équipes, c'est important d'être plusieurs et de pouvoir échanger : la responsabilité est répartie entre plusieurs personnes.

Être chef d'équipe, franchement, ça m'a beaucoup apporté, même si cela n'est pas facile : il faut se bouger et assurer !

À You're Up !, c'est une vraie responsabilité d'être chef d'équipe. Parfois, les chefs nous délèguent le départ de la caravane pour un jeu, il faut se débrouiller : savoir où c'est, comment y aller. Heureusement, il y a l'équipe derrière qui aide et qui est solidaire.

En tant que chef d'équipe, je me suis découvert des qualités d'écoute. J'essaie d'être là pour tout le monde, et cela me permet de développer ma confiance en moi. Ces compétences, je vais les garder toutes ma vie, c'est une expérience qui va grandir en moi. »

Le conseil de Sarah pour les prochains chefs d'équipe : « il ne faut pas être timide ! Ne pas hésiter à aller voir les gens.» À vous de jouer !