Accès directs |

La richesse de l’expérience du scoutisme et du guidisme

photochapoimmersiontemoignagesOn estime que 50 millions de jeunes vivent l’aventure du scoutisme et du guidisme dans le monde. Lorsque ceux qui ont vécu cette aventure témoignent, certains parlent d’amitiés, d’autres de prise de responsabilité, de sourires, de foi, de prise de confiance en soi… Tous parlent d'une expérience joyeuse et structurante. Retrouvez ici quelques témoignages de scouts et guides d’hier et d’aujourd’hui qui partagent leurs expériences de cette « école de la vie »

[en-tete][media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/stories/photobandeauimmersiontemoignagnes.JPG[/media][titre]La richesse de l’expérience du scoutisme et du guidisme[/titre][/en-tete]

 

 

« D'abord jeannette chez les Guides de France, puis guide, caravelle et enfin compagnon, je suis devenue cheftaine il y a maintenant 4 ans. Dans ma vie de tous les jours, le scoutisme m'a beaucoup apporté : d'une fille un peu timide, souvent en retrait, j'ai appris à prendre ma place, je me suis construite et la timidité qui me caractérisait alors a « presque » complètement disparu ! Et sur un plan professionnel, le scoutisme me guide chaque jour: je travaille dans le secteur du développement des énergies renouvelables, qui est pour moi un moyen de "laisser le monde un peu meilleur"… » - Marine, 23 ans

[media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/photosljtemoignages.jpg[/media]

« Arrivé un peu par hasard chez les Scouts de France de Brest, j'y ai très vite trouvé ma place, encadré par des chefs capables de faire confiance à des enfants et de les aider à réaliser leurs projets. Quelques années plus tard c'était à mon tour de proposer aux jeunes le projet des Scouts de France, de veiller à leur permettre de développer leur autonomie et leur sens des responsabilités, en les accompagnant dans leurs projets.

Toutes ces années en tant que jeune ou responsable laissent des milliers de souvenirs de camps, de constructions, de grands jeux, de galères, de partage, de fous rires, de rencontres et d'amitiés. Mais plus encore ces années de scoutisme auront ancré en moi une profonde confiance en la bonté de l'Homme qui ne tend qu'à se développer sitôt qu'on est prêt à lui faire confiance. Aujourd'hui j'ai raccroché le foulard, mais tous ces souvenirs continuent chaque jour à guider mes pas et je veille à toujours tenir ma promesse louveteau en essayant de faire de mon mieux. » - Christophe, 45 ans

[citation]Toutes ces années en tant que jeune ou responsable laissent des milliers de souvenirs de camps, de constructions, de grands jeux, de galères, de partage, de fous rires, de rencontres et d'amitiés.[/citation]

« Le scoutisme, le guidisme, ce ne sont pas seulement 20 années de ma vie. Ce sont surtout les 60 qui me restent à vivre.

Quand, à 10 ans, on s'est déjà fait des tas d'ami/e/s à travers la France au hasard des camps, des week-ends et des jamborées, on se sent valorisé.

Quand, à 16 ans, on part 3 jours en autonomie en équipe et que l'on vit des moments incroyables de cohésion, de tensions, de liberté et que l'on rentre à la maison chargé d'objets inutiles et les tee-shirts pleins d'autographes, on se sent important.

Quand, à 19 ans, on gagne la confiance des parents pour emmener leurs 40 jeunes camper 15 jours à l'autre bout de la France, on se sent responsable.

Quand on arrive à en parler à l'extérieur : au travail, à ses amis, à sa famille, à des gens que l'on rencontre par hasard, on réalise la valeur de ce que l'on a vécu et on souhaite que d'autres la vivent à leur tour. » - Amandine, 32 ans

[media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/stories/photo_témoignages_2.jpg[/media]

« J'ai 11 ans. Après 3 ans aux louveteaux-jeannettes, me voici chez les scouts et guides. Je suis arrivée chez les Scouts et Guides de France par mon grand frère, qui a donné à toute la fratrie l'envie d'y goûter. (…) Petite dernière, le scoutisme me permet d’accéder à l'autonomie. (…) Je retrouve dans le scoutisme les valeurs importantes de ma famille qui sont honnêteté, partage, tolérance et respect. (…) Je pense que comme mes frère et sœurs, mes années de scoutisme joueront un rôle sur ce que je serais adulte. (…) Et puis la solidarité scoute permet aussi plus tard de s'entraider. (…) J'ai aussi des bons copains. C'est mieux que les copains d’école car après le collège, chacun va dans un lycée différent alors que chez les scouts, on reste ensemble jusqu'à l'âge adulte. Dans mon groupe il y a même des parents de farfadets qui ont étés scouts ensemble ! (…) je souhaite à tout le monde de vivre cette expérience. » Mélodie, 11 ans

[citation] Le scoutisme, c'est des veillées, des feux de joie, des jeux, des fous rires interminables, c'est des déguisements et des imaginaires délirants, c'est le plaisir de faire plaisir, c'est des sourires qui ne partent pas, c'est des expériences uniques, des premières fois, c'est un engagement, c'est une solidarité, un esprit d'équipe.[/citation]

« Le scoutisme a été un élément-clé de mon éducation. Il m'a appris à regarder les autres, à analyser les évènements, à penser "collectif". Il m'a donné le goût de l'aventure, l'amour et le respect de la nature. Il m'a appris à construire avec d'autres, à porter des ambitions et des projets, à envisager l'avenir. Il m'a transmis des valeurs humanistes, m'a fait découvrir la foi en Dieu, m'a rendu sensible à la pensée sociale de l'église. J'y ai rencontré des gens extraordinaires, dont je n'oublierai jamais ni le sourire, ni la parole et ceci jusqu'à mon dernier souffle. Le scoutisme m'a fait rencontrer des gens différents de moi et de mon entourage, m’a ouvert à des idées nouvelles, à des situations complexes. Le scoutisme m'a appris l'enthousiasme et la pensée positive. Le scoutisme a été une chance, il m'a permis de créer des liens d'amitié. » Benoît, 25 ans

[citation]Le scoutisme m'a fait rencontrer des gens différents de moi et de mon entourage, m’a ouvert à des idées nouvelles.[/citation]

« Le scoutisme me permet de m'affirmer, d'apprendre à me positionner dans ma vie personnelle et professionnelle. Être scout permet d'apprendre à penser, construire, réaliser et relire des projets à plusieurs. Être scout c'est apprendre l'autonomie mais aussi la vie et le partage à plusieurs.

Être scout c'est savoir s'engager dans la société pour défendre des valeurs fortes qui permettent à chacun de grandir en tenant compte des autres.

Le scoutisme apprend la débrouillardise, la relativité des choses matérielles, la valorisation des petites choses...» - Maylis, 27 ans

[media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/stories/XO_WErentree2011__236.jpg[/media]

« Ce que m'a apporté le scoutisme ? Des souvenirs par milliers, des amis merveilleux, des rêves réalisés, des voyages, des valeurs, une famille, des rencontres inoubliables, une façon de vivre. Le scoutisme, c'est des veillées, des feux de joie, des jeux, des fous rires interminables, c'est des déguisements et des imaginaires délirants, c'est le plaisir de faire plaisir, c'est des sourires qui ne partent pas, c'est des expériences uniques, des premières fois, c'est un engagement, c'est une solidarité, un esprit d'équipe, ...

Le scoutisme, c'est l'école de la vie.

C'est l'endroit où je suis moi-même, c'est là que je suis devenue moi-même, fière de ce que je suis.» - Adèle, 29 ans

[diaporama] [media image]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/diapotemoi1.jpg[/media][media image]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/diapo-OO_CitéCap_257.jpg[/media][media image]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/diapo-OO_YoureUp2015_1773.jpg[/media][media image]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/diapo-farfa.jpg[/media][/diaporama]

On estime que 50 millions de jeunes vivent l’aventure du scoutisme et du guidisme dans le monde. Lorsque ceux qui ont vécu cette aventure témoignent, certains parlent d’amitiés, d’autres de prise de responsabilité, de sourires, de foi, de prise de confiance en soi… Tous parlent d'une expérience joyeuse et structurante. Retrouvez ici quelques témoignages de scouts et guides d’hier et d’aujourd’hui qui partagent leurs expériences de cette « école de la vie »

La richesse de l’expérience du scoutisme et du guidisme

publié le

 

 

« D'abord jeannette chez les Guides de France, puis guide, caravelle et enfin compagnon, je suis devenue cheftaine il y a maintenant 4 ans. Dans ma vie de tous les jours, le scoutisme m'a beaucoup apporté : d'une fille un peu timide, souvent en retrait, j'ai appris à prendre ma place, je me suis construite et la timidité qui me caractérisait alors a « presque » complètement disparu ! Et sur un plan professionnel, le scoutisme me guide chaque jour: je travaille dans le secteur du développement des énergies renouvelables, qui est pour moi un moyen de "laisser le monde un peu meilleur"… » - Marine, 23 ans

« Arrivé un peu par hasard chez les Scouts de France de Brest, j'y ai très vite trouvé ma place, encadré par des chefs capables de faire confiance à des enfants et de les aider à réaliser leurs projets. Quelques années plus tard c'était à mon tour de proposer aux jeunes le projet des Scouts de France, de veiller à leur permettre de développer leur autonomie et leur sens des responsabilités, en les accompagnant dans leurs projets.

Toutes ces années en tant que jeune ou responsable laissent des milliers de souvenirs de camps, de constructions, de grands jeux, de galères, de partage, de fous rires, de rencontres et d'amitiés. Mais plus encore ces années de scoutisme auront ancré en moi une profonde confiance en la bonté de l'Homme qui ne tend qu'à se développer sitôt qu'on est prêt à lui faire confiance. Aujourd'hui j'ai raccroché le foulard, mais tous ces souvenirs continuent chaque jour à guider mes pas et je veille à toujours tenir ma promesse louveteau en essayant de faire de mon mieux. » - Christophe, 45 ans

Toutes ces années en tant que jeune ou responsable laissent des milliers de souvenirs de camps, de constructions, de grands jeux, de galères, de partage, de fous rires, de rencontres et d'amitiés.

« Le scoutisme, le guidisme, ce ne sont pas seulement 20 années de ma vie. Ce sont surtout les 60 qui me restent à vivre.

Quand, à 10 ans, on s'est déjà fait des tas d'ami/e/s à travers la France au hasard des camps, des week-ends et des jamborées, on se sent valorisé.

Quand, à 16 ans, on part 3 jours en autonomie en équipe et que l'on vit des moments incroyables de cohésion, de tensions, de liberté et que l'on rentre à la maison chargé d'objets inutiles et les tee-shirts pleins d'autographes, on se sent important.

Quand, à 19 ans, on gagne la confiance des parents pour emmener leurs 40 jeunes camper 15 jours à l'autre bout de la France, on se sent responsable.

Quand on arrive à en parler à l'extérieur : au travail, à ses amis, à sa famille, à des gens que l'on rencontre par hasard, on réalise la valeur de ce que l'on a vécu et on souhaite que d'autres la vivent à leur tour. » - Amandine, 32 ans

« J'ai 11 ans. Après 3 ans aux louveteaux-jeannettes, me voici chez les scouts et guides. Je suis arrivée chez les Scouts et Guides de France par mon grand frère, qui a donné à toute la fratrie l'envie d'y goûter. (…) Petite dernière, le scoutisme me permet d’accéder à l'autonomie. (…) Je retrouve dans le scoutisme les valeurs importantes de ma famille qui sont honnêteté, partage, tolérance et respect. (…) Je pense que comme mes frère et sœurs, mes années de scoutisme joueront un rôle sur ce que je serais adulte. (…) Et puis la solidarité scoute permet aussi plus tard de s'entraider. (…) J'ai aussi des bons copains. C'est mieux que les copains d’école car après le collège, chacun va dans un lycée différent alors que chez les scouts, on reste ensemble jusqu'à l'âge adulte. Dans mon groupe il y a même des parents de farfadets qui ont étés scouts ensemble ! (…) je souhaite à tout le monde de vivre cette expérience. » Mélodie, 11 ans

Le scoutisme, c'est des veillées, des feux de joie, des jeux, des fous rires interminables, c'est des déguisements et des imaginaires délirants, c'est le plaisir de faire plaisir, c'est des sourires qui ne partent pas, c'est des expériences uniques, des premières fois, c'est un engagement, c'est une solidarité, un esprit d'équipe.

« Le scoutisme a été un élément-clé de mon éducation. Il m'a appris à regarder les autres, à analyser les évènements, à penser "collectif". Il m'a donné le goût de l'aventure, l'amour et le respect de la nature. Il m'a appris à construire avec d'autres, à porter des ambitions et des projets, à envisager l'avenir. Il m'a transmis des valeurs humanistes, m'a fait découvrir la foi en Dieu, m'a rendu sensible à la pensée sociale de l'église. J'y ai rencontré des gens extraordinaires, dont je n'oublierai jamais ni le sourire, ni la parole et ceci jusqu'à mon dernier souffle. Le scoutisme m'a fait rencontrer des gens différents de moi et de mon entourage, m’a ouvert à des idées nouvelles, à des situations complexes. Le scoutisme m'a appris l'enthousiasme et la pensée positive. Le scoutisme a été une chance, il m'a permis de créer des liens d'amitié. » Benoît, 25 ans

Le scoutisme m'a fait rencontrer des gens différents de moi et de mon entourage, m’a ouvert à des idées nouvelles.

« Le scoutisme me permet de m'affirmer, d'apprendre à me positionner dans ma vie personnelle et professionnelle. Être scout permet d'apprendre à penser, construire, réaliser et relire des projets à plusieurs. Être scout c'est apprendre l'autonomie mais aussi la vie et le partage à plusieurs.

Être scout c'est savoir s'engager dans la société pour défendre des valeurs fortes qui permettent à chacun de grandir en tenant compte des autres.

Le scoutisme apprend la débrouillardise, la relativité des choses matérielles, la valorisation des petites choses...» - Maylis, 27 ans


« Ce que m'a apporté le scoutisme ? Des souvenirs par milliers, des amis merveilleux, des rêves réalisés, des voyages, des valeurs, une famille, des rencontres inoubliables, une façon de vivre. Le scoutisme, c'est des veillées, des feux de joie, des jeux, des fous rires interminables, c'est des déguisements et des imaginaires délirants, c'est le plaisir de faire plaisir, c'est des sourires qui ne partent pas, c'est des expériences uniques, des premières fois, c'est un engagement, c'est une solidarité, un esprit d'équipe, ...

Le scoutisme, c'est l'école de la vie.

C'est l'endroit où je suis moi-même, c'est là que je suis devenue moi-même, fière de ce que je suis.» - Adèle, 29 ans