Accès directs |

Emmanuelle et Charles, 21 ans, veulent contribuer à un monde meilleur

DSC 0058Emmanuelle et Charles sont chefs de pionniers-caravelles (jeunes de 14 à 17 ans) dans le groupe Scouts et Guides de France de Chatenay Malabry (92) depuis 1 an. Ils vont partir en camp itinérant cet été. Leur engagement dans l’association se nourrit des relations qu’ils ont tissées au sein de leur groupe. Portraits.

« Les jeunes dont nous avons la responsabilité nous apprennent énormément sur nous-mêmes ».Emmanuelle et Charles témoignent avec enthousiasme de leur engagement en tant cheftaine et chef (animatrice et animateur) auprès de leur groupe de Pionniers-Caravelles (jeunes de 14-17 ans) de Chatenay Malabry (92). « Ce que je trouve incroyable, reprend Emmanuelle, c'est que chaque moment est fort, même quand c'est une simple réunion ». « On échange avec les jeunes, on les accompagne dans leur progression personnelle, on contribue au soutien moral de ceux qui en ont besoin... », énumère Charles. Bref, les belles émotions et fiertés ne manquent pas !

Entretenir une relation enrichissante avec les jeunes

Tous deux se réjouissent des échanges qu’ils vivent avec les adolescents dont ils ont la charge notamment au travers des jeux, discussions sur DSC 0015l'actualité ou sur leur groupe. Ils donnent de leur temps pour que les pionniers-caravelles grandissent, s'épanouissent et deviennent autonomes, et ils reçoivent autant en échange. C'est pourquoi, ils sont intarissables sur leur expérience : « on voit les jeunes dans un environnement différent de leur quotidien, explique Emmanuelle. On en revient à des valeurs et à un mode de vie beaucoup plus vrai et sincère et c'est très beau de voir les gens s'exprimer tels qu'ils sont. C'est génial pour les connaître vraiment et pour se connaître soi-même » . « Etre chef, c'est pouvoir partager son vécu, peu importe d'où on vient, on a tous des valeurs qui nous tiennent à coeur, ajoute Charles. »

Pourtant, être chef n'a pas forcément toujours été une évidence pour ces deux amis de longue date. Après avoir été scouts ensemble dans leur enfance, tous deux ont arrêté à l'adolescence. « L'an dernier, mes amis Marine et Jean-Baptiste avec qui nous sommes maintenant chefs, m'ont proposé de rejoindre leur équipe d'animateurs, raconte Charles. J’ai embarqué Emmanuelle et Benoît avec moi. » La jeune femme s'est laissée convaincre malgré quelques craintes. « J'imaginais beaucoup plus une relation de conflits avec les jeunes que ce qu'on vit actuellement, confie-t-elle. Je suis très agréablement surprise, finalement on est dans un dialogue permanent. »

Responsabiliser chaque jeune et les voir évoluer

Emmanuelle et Charles veulent accompagner chaque jeune, leur faire comprendre qu'ils peuvent être responsables et qu'un projet se construit grâce à l'investissement de chacun. D'ailleurs, la prochaine étape c'est le camp de cet été : une itinérance sur des canoës qui promet d'être inoubliable ! Pour les deux jeunes animateurs ce sera l'occasion de voir le résultat de leurs efforts, comme lors de leur dernier week-end. « On a vu les jeunes s'éclater et évoluer en quelques heures, c'était une expérience extrêmement marquante en tant que chef parce que j'ai eu la sensation que j’étais utile à mes jeunes, qu'ils se reposaient un peu sur moi », livre Emmanuelle. « Se sentir utile, répondre aux questions des jeunes, participer aux activités avec eux, les faire rêver et les éduquer en même temps c'est un sentiment très positif » renchérit Charles.

thumb 20160410 DSC 0041 1024

Donner du temps pour une cause qui leur importe : l’éducation de la jeunesse

Pour se perfectionner dans l'accompagnement de leur jeunes et l'organisation de leurs activités, tous deux ont commencé leur cursus de formation B.A.F.A. (Brevet d'Aptitudes aux Fonctions d'Animateurs) dont ils gardent un excellent souvenir : « une des semaines les plus fortes de ma vie », « une expérience unique », « un moment à part dans la vie quotidienne »...on ne les arrête plus ! Après ces quelques mois dans leur rôle de cheftaine et de chef ils sont donc conquis : « ça a été un tournant énorme, reconnaît Emmanuelle. Ça m'a absolument tout apporté, être chef m'a aidé à trouver un sens à beaucoup de choses et à trouver une voie à prendre. Donner du temps pour une vraie cause : la jeunesse, l'éducation... C'est une fil conducteur dans nos vies. » Et Charles de conclure modestement : « Nos pionniers-caravelles nous ont dit ce week-end qu'ils voulaient améliorer le monde par l'éducation. C'est un bel objectif et je me dis qu'on n’est pas parfait mais qu'on peut tous contribuer à ça ! »