Accès directs |

Vivre le scoutisme en fauteuil roulant : défi relevé à Lille !

Selma a rejoint des jeunes scouts et guides de 11 à 14 ans dans le groupe de Saint André à Lille. La jeune fille a ainsi été accueillie dans un groupe de 15 garçons et 7 filles, encadrés par 6 chefs et cheftaines. En fauteuil roulant, elle a été accueillie avec enthousiasme : « les filles étaient surexcitée à l’idée de sa venue », raconte Juliette, cheftaine. Quant à l’ensemble des bénévoles encadrants, ils ont pris l’arrivée de Selma « comme un défi ».

selmaphoto


Permettre à chacun de participer pleinement aux activités

Quand les jeunes préparent des activités, ils ont une attention toute particulière pour Selma: « Quand nous faisons un jeu le samedi après-midi, on réfléchit à comment adapter les règles afin qu’elle puisse jouer tout autant que nous ». Par exemple, ils ont modifié les règles du traditionnel « Poule-Renard-Vipère » : la vipère doit toucher et non attraper le ruban du renard, qui doit toucher et non attraper la poule. Pour les chefs et cheftaines, il est important d’avoir les mêmes règles pour tous : « il s’agit de ne pas mettre Selma à part ».

D’ailleurs pour leur dernier temps spirituel en pleine nature, plusieurs ont porté Selma pour qu’elle puisse vivre ce temps fort au milieu et avec les autres : elle était ravie ! Le projet de groupe est à peaufiner, mais un grand défi a déjà été relevé. Pour le prochain camp d’été, la maîtrise a trouvé un lieu de camp accessible. Selma campera, comme elle l’a fait pour un premier week-end qui s’est très bien passé.

Des jeunes particulièrement investis pour l’inclusion de Selma

Les chefs et cheftaines sont impressionnés par l’implication des jeunes dans la réussite de l’accueil de Selma : « ils pensent parfois même plus que nous à l’adaptation ». Ils ne partent pas du principe que les choses sont impossibles, et prennent des initiatives : pour leur « aventure » à vélo, ils ont échangé avec le père de Selma et ils ont trouvé une association qui propose des vélos adaptés.

Les scouts et guides sont fiers de la rencontre qu’ils vivent. Ils ont envoyé leur témoignage pour qu’il soit partagé à tous les jeunes de 11 à 14 ans. Ils écrivent: « La tribu se sent concernée par le handicap de Selma et nous faisons le maximum pour qu’elle se sente bien et intégrée. Cela nous apporte des valeurs en plus et nous fait découvrir une autre facette des Scouts et Guides de France qui est l’ouverture d’esprit et le respect».