Accès directs |

« Dès le 1er jour, on s’est fait confiance. C’est ça la magie du scoutisme ! »

Elodine a 20 ans. Dans la vie, elle est étudiante en BTS services et prestations sociales. Il y a 1 an, elle est devenue cheftaine pour les 11-14 ans alors qu’elle ne connaissait pas le scoutisme. Depuis son 1er camp d’été, elle nous raconte son expérience.

elodine portrait

Salut Elodine, comment as-tu découvert le scoutisme ?

Par mon frère. Il était chef depuis 2 ans dans le groupe scout de notre ville [ndlr : Epinay sous Sénart (91)]. Avec d’autres personnes du groupe, ils m’ont proposé de les rejoindre : « Viens, tu vas t’occuper d’enfants super sympas, partir en week-end, faire des camps et dormir sous la tente ! ».

Dans la vie, j’ai envie de devenir puéricultrice ou de faire un autre travail en lien avec les enfants. Alors ça m’a motivé que l’on me propose de prendre des responsabilités auprès de jeunes ! J’avais envie de les aider à devenir autonomes, responsables et à être heureux tous ensemble.

Comme beaucoup de chefs/taines, tu n’as pas été scout quand tu étais enfant. Ca n’a pas été trop difficile de te lancer directement dans un rôle d’éducatrice ?

J’ai commencé en même temps que plusieurs autres chefs. Aucun d’entre nous n’avait été scout avant donc on a tout appris ensemble et on est un groupe très soudé. Le responsable de groupe a passé beaucoup de temps avec nous pour nous expliquer notre rôle de chef/taine et nous donner des conseils pratiques. Et au printemps, j’ai fait mon stage Bafa. Avec tout ça, je ne me suis jamais sentie seule face aux responsabilités que l’on m’a données et l’année s’est super bien passée !

Justement, raconte-nous cette 1ère année passée avec les 11-14 ans !

C’était top ! Ce qui m’a le plus plu c’est la joie des enfants durant les activités et les week-ends. C’est aussi la complicité avec eux ! Les jeunes se confient à nous et nous montrent que l’on est important pour eux. Ils viennent souvent nous demander des conseils et nous dire leurs doutes et leurs questions. Ils nous parlent de leur vie, de leurs familles, nous demandent si ce qu’ils font est bien.

Et comment se passe le camp d’été ?

Comme dans notre groupe il y avait peu de 11-14 ans cette année, on a souvent été avec les plus jeunes, les 8-11 ans. Pour le camp, on a préféré se jumeler avec les jeunes d’une autre ville, pour faire des activités vraiment en lien avec leur âge. Et on s’éclate ! On a construit des installations en bois : tables, bancs, coin cuisine. On fait des grands jeux, des concours sportifs, des veillées au coin du feu… Ce que j’ai préféré, c’est le concours cuisine entre les équipes. Les jeunes avaient super bien décoré les tables, ils nous ont accueilli en chanson et posé plein d’énigmes. Ça me donne plein d’idées d’activités pour l’an prochain !

Pour le camp, tu es en responsabilité avec des chefs que tu ne connaissais pas avant. Ça n’est pas trop compliqué ?

Non, ça a été très facile, la relation entre chefs est super ! Dès le 1er jour, on s’est fait confiance. C’est ça la magie du scoutisme ! On parle beaucoup entre nous. Et quand il y a un problème sur le camp ou avec un jeune, on se consulte tous ensemble, puis l’un d’entre nous va parler aux jeunes.

Et quand tu n’es pas chez les scouts, tu as une passion ?

Oui, la musique Cap Verdienne ! Je suis originaire du Cap Vert et j’y vais souvent en vacances. Dans l’année, je suis dans une chorale et on chante de la musique de là-bas. Aux scouts aussi les jeunes aiment chanter, et moi avec eux !