Accès directs |

5 questions à Nolwenn, 18 ans, compagnon dans l'Essonne

ulis

 

Chez les Scouts et Guides de France, les compagnons sont des jeunes de 17 à 21 ans qui décident de construire et vivre des projets en équipe. Nolwenn est compagnon aux Ulis, en Essonne, pour la première année.

Peux-tu nous présenter ton équipe ?

Dans mon équipe compagnons, nous sommes 6 filles. On était ensemble aux pionniers-caravelles, même si certaines sont arrivées plus tard que d’autres. Pour ma part, j’ai commencé le scoutisme en 2ème année pionniers-caravelles.

C’est quoi pour toi un projet compagnon ?

Si je devais expliquer à quelqu’un qui ne connaît pas le scoutisme, je dirais que monter un projet compa, c’est faire équipe avec quelques personnes qu’on apprend à connaître pour ensuite construire un projet d’action humanitaire à l’étranger.

Pourquoi avoir choisi de te lancer dans cette aventure ?

Lors de mes années pionniers-caravelles, j’ai découvert et apprécié l’esprit scout. L’idée de faire un projet humanitaire en équipe me semblait intéressant. C’est une façon de se rendre utile à son échelle.

Qu’est-ce que ça t’apporte dans la vie de tous les jours ?

D’abord, ça m’a permis de construire de vraies amitiés. Cette expérience m’aide aussi à gagner en autonomie. L’an dernier, aux pionniers-caravelles, on se reposait sur nos chefs. Maintenant, c’est à nous de gérer ! Ca nous apprend beaucoup de choses : par exemple en faisant des extra-jobs, on apprend ce que c’est que de gagner de l’argent. J’ai découvert les différentes étapes lorsqu’on monte un projet, j’ai appris à faire un budget, trouver des financements et des partenaires, savoir faire des compromis en équipe, etc.

On est aidées par nos accompagnateurs compagnons, mais on apprend à devenir plus débrouillard !

Qu’attends-tu de ton camp ?

Cet été, nous hésitions entre aider sur un chantier et faire de l’animation. En cherchant des idées de projets, nous en avons trouvé un qui permet de vivre les deux : nous sommes au service d’un parc d’attractions, où il faut aider à la construction de nouvelles infrastructures et à l’animation d’activités. Ce camp de 2 semaines va nous permettre d’apprendre à mieux nous connaître en équipe et à voir si nous arrivons à fonctionner toutes les six ensemble. Nous devons également discuté de nos idées pour notre expériment long de l’été prochain, même si on a déjà évoqué notre envie de faire de l’animation auprès d’enfants.