Accès directs |

Matthieu, volontaire en service civique en Macédoine

Matthieu a été volontaire en Service Civique durant 9 mois au sein de l’association des Scouts de Macédoine. Il a contribué à développer le scoutisme main dans la main avec les acteurs locaux. Une façon pour lui d’expérimenter la rencontre internationale et d’évoluer dans son parcours personnel.

Nikola Filip Dragan

Développer les partenariats entre les Scouts et Guides de France et les Scouts de Macédoine

Laïques et reconnus d’utilité publique sous la Yougoslavie de Tito, les Scouts de Macédoine connaissent depuis quelques années un nouvel essor. Leurs relations avec les Scouts et Guides de France se développent depuis plusieurs années. L’an dernier, une équipe de compagnons (17-20 ans) français était venue vivre un camp jumelé avec des Macédoniens. Cette année, des jumelages autour de la réalisation de projets dans le cadre du Leader Training Fund sont organisés. Avec le programme « les kilomètres soleils » les louveteaux jeannettes (8-11 ans) macédoniens et français sont sensibilisés à l'importance de préserver l'environnement en réalisant des actions de nettoyage ou de prévention.

C’est dans ce cadre que Matthieu a effectué son volontariat en service civique : il s’occupait des relations et des différents projets entre la France et la Macédoine.

Ainsi, il a contribué à la communication des Scouts de Macédoine en écrivant des articles en Français, Anglais et bientôt en Macédonien. Avec sa mission, il a développé ses compétences rédactionnelles, son sens de l'organisation, et sa pratique des langues étrangères… Tout en découvrant la Macédoine !

Découvrir le scoutisme et s’ouvrir aux autres grâce à la rencontre avec des scouts macédoniens

Matthieu témoigne que cette expérience lui a aussi beaucoup appris sur lui-même. : « J’ai vu qu'il m'était facile de m'ouvrir aux autres quels que soient leur culture, leur pays d'origine, leur langue, leur croyance… Les Macédoniens m'ont poussé à plus apprécier les petits plaisirs de la vie et à prendre plus de temps pour mes amis et ma famille. »

Matthieu n’avait jamais fait de scoutisme avant de se lancer dans cette aventure. En rencontrant des scouts et guides en Macédoine, il a expérimenté cette grande fraternité internationale et découvert le scoutisme au travers de leurs témoignages.

Dragan, scout macédonien explique ainsi : « Etre scout ne consiste pas juste à faire griller des marshmallows autour du feu de camp, vous devez être conscient du monde qui vous entoure et tout faire pour créer un monde meilleur pour vous et ceux qui vous entourent. ». Nikola complète : « Nous nous portons souvent volontaires pour améliorer le monde à travers tout type d’actions et nous ne nous reculons jamais face à de nouveaux challenges. J’ai depuis longtemps réalisé que les scouts sont une grande famille dans laquelle il n’y a ni séparations ni discriminations. »

matthieufrançois

EnregistrerEnregistrer