Accès directs |

Les Scouts et Guides de France, acteurs des Objectifs de Développement Durable

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) sont un appel mondial à éradiquer la pauvreté, à protéger la planète et à faire en sorte que chacun vive dans un monde de paix et de prospérité…A rendre le monde un peu meilleur.

ODDV2

 [en-tete][titre]Les Scouts et Guides de France, acteurs des Objectifs de Développement Durable[/titre] [media image plein-ecran]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/10249.jpg[/media] [/en-tete]

Avec leur projet éducatif, les Scouts et Guides de France éduquent les jeunes « à devenir des citoyens du monde, solidaires et responsables, convaincus que ce monde change et peut être changé, qu’il peut devenir plus juste, plus vrai, plus fraternel, moins violent et moins générateur d’exclusions. » Par nature, le scoutisme contribue ainsi à atteindre certains ODD. Aujourd’hui, c’est en pleine conscience que l’association veut devenir un acteur important de ces objectifs localement et aussi avec ces frères et sœurs scouts et guides. Zoom sur quelques actions qui illustrent comment les Scouts et Guides de France s’engagent pour les ODD.

[media image]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/Les_ODD.PNG[/media]

[sous-titre]Contribuer à ce que chacun vive en meilleure santé, dans un environnement qui favorise le bien-être (objectif n°3)[/sous-titre]

[media image]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/17141.jpg[/media]

Chez les Scouts et Guides de France, le développement personnel et le bien-être de chacun sont essentiels.

Le mouvement choisit résolument de rechercher une relation de bienveillance entre les bénévoles du mouvement, et de proposer une éducation bientraitante aux jeunes.

[media image]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/3313.JPG[/media]

Ainsi, les Scouts et Guides de France s’engagent à :

  • Etre un cadre sécurisant pour les enfants et les jeunes
  • Etre non violents dans les paroles, les actes, le fonctionnement
  • Etre reliés aux autres intervenants, éducateurs et responsables: maîtrise, parents, responsables de groupe…
  • Etre un lieu où les jeunes apprennent aussi ce qu’est la relation de bientraitance entre eux
  • Dénoncer les actes de maltraitance dont il mesurerait la gravité, et prendre sans délais les décisions adéquates d’interruption de la mission d’éducation

Pour concrétiser, piloter, enrichir ces actions, un comité de bientraitance a même été mis en place au sein de l’association, rattaché au Conseil d’Administration.

Les Scouts et Guides de France s’engagent pour un monde où chacun vit en meilleure santé, en faisant le choix de protéger la planète. Tout au long de l’année, ils éduquent à la protection de la nature, lieu d’excellence de la pratique du scoutisme. C’est ainsi que les Scouts et Guides de France proposent de nombreuses activités aux jeunes pour apprendre à « Vivre autrement la planète » en mangeant de façon responsable en camp, en vivant des camps à l’impact carbone limité, par exemple. Les publications sur cette thématique sont très nombreuses au sein de l’association.

[sous-titre]Faire avancer l’égalité entre les sexes (objectif n°5)[/sous-titre]

[media image]https://www.sgdf.fr/images/stories/images/stories/17902.jpg[/media]

Chez les Scouts et Guides de France, « l’éducation doit permettre à chacun, garçon et fille, de développer toutes ses potentialités, d’accéder à toutes les responsabilités sans être enfermé dans des rôles sociaux ou des modèles traditionnellement masculins ou féminins. ». Avec le jeu « non mais genre » et d’autres activités proposées sur la thématique « garçons-filles » les jeunes découvrent les différences entre filles et garçons, et comprennent qu’elles sont un atout dans un groupe et qu’elles enrichissent davantage qu’elles ne séparent. Avec l’outil « co’action », les bénévoles peuvent se former pour ne pas enfermer les jeunes dans des stéréotypes liés aux modèles masculins ou féminins. Ainsi, chaque activité peut être proposée aux garçons et aux filles.

Certains jeunes et bénévoles s’engagent même dans des projets pour faire avancer les droits des femmes dans le monde, à l’instar de Julie, compagnon, qui a organisé des conférences sur le sujet en France après un projet mené au Rwanda.

[sous-titre]Développer la paix et la justice (objectif n°16)[/sous-titre]

Le scoutisme et le guidisme, ce sont aussi 50 millions de jeunes formés à la paix. Le scoutisme a ainsi pour ambition d’éduquer à la simplicité de la rencontre et à l’accueil de l’autre, dans sa différence et sa complémentarité. Il invite les jeunes à vivre la fraternité et à devenir ambassadeurs de paix. Depuis plus de 100 ans, par les rencontres internationales, par les activités organisées chaque semaine, par le projet « Lumière de la Paix de Bethléem », le scoutisme veut être un vecteur de paix durable dans le monde entier.

[media video youtube]https://www.youtube.com/watch?v=SUySZIC1rSg[/media]

A leur échelle, les Scouts et Guides de France ont placé la paix au cœur de leurs priorités éducatives dans le plan d’orientation 2015-2020 et dans la résolution paix votée à l’assemblée générale 2016. 15 000 jeunes européens ont aussi signé un texte pour s’engager à œuvrer pour une Europe qui promeut la paix

[media video youtube]https://www.youtube.com/watch?v=C59xxMQSiSM[/media]

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) sont un appel mondial à éradiquer la pauvreté, à protéger la planète et à faire en sorte que chacun vive dans un monde de paix et de prospérité…A rendre le monde un peu meilleur.

 

Les Scouts et Guides de France, acteurs des Objectifs de Développement Durable

Rédigé par , publié le

Avec leur projet éducatif, les Scouts et Guides de France éduquent les jeunes « à devenir des citoyens du monde, solidaires et responsables, convaincus que ce monde change et peut être changé, qu’il peut devenir plus juste, plus vrai, plus fraternel, moins violent et moins générateur d’exclusions. » Par nature, le scoutisme contribue ainsi à atteindre certains ODD. Aujourd’hui, c’est en pleine conscience que l’association veut devenir un acteur important de ces objectifs localement et aussi avec ces frères et sœurs scouts et guides. Zoom sur quelques actions qui illustrent comment les Scouts et Guides de France s’engagent pour les ODD.

Contribuer à ce que chacun vive en meilleure santé, dans un environnement qui favorise le bien-être (objectif n°3)

Chez les Scouts et Guides de France, le développement personnel et le bien-être de chacun sont essentiels.

Le mouvement choisit résolument de rechercher une relation de bienveillance entre les bénévoles du mouvement, et de proposer une éducation bientraitante aux jeunes.

Ainsi, les Scouts et Guides de France s’engagent à :

  • Etre un cadre sécurisant pour les enfants et les jeunes
  • Etre non violents dans les paroles, les actes, le fonctionnement
  • Etre reliés aux autres intervenants, éducateurs et responsables: maîtrise, parents, responsables de groupe…
  • Etre un lieu où les jeunes apprennent aussi ce qu’est la relation de bientraitance entre eux
  • Dénoncer les actes de maltraitance dont il mesurerait la gravité, et prendre sans délais les décisions adéquates d’interruption de la mission d’éducation

Pour concrétiser, piloter, enrichir ces actions, un comité de bientraitance a même été mis en place au sein de l’association, rattaché au Conseil d’Administration.

Les Scouts et Guides de France s’engagent pour un monde où chacun vit en meilleure santé, en faisant le choix de protéger la planète. Tout au long de l’année, ils éduquent à la protection de la nature, lieu d’excellence de la pratique du scoutisme. C’est ainsi que les Scouts et Guides de France proposent de nombreuses activités aux jeunes pour apprendre à « Vivre autrement la planète » en mangeant de façon responsable en camp, en vivant des camps à l’impact carbone limité, par exemple. Les publications sur cette thématique sont très nombreuses au sein de l’association.

Faire avancer l’égalité entre les sexes (objectif n°5)

Chez les Scouts et Guides de France, « l’éducation doit permettre à chacun, garçon et fille, de développer toutes ses potentialités, d’accéder à toutes les responsabilités sans être enfermé dans des rôles sociaux ou des modèles traditionnellement masculins ou féminins. ». Avec le jeu « non mais genre » et d’autres activités proposées sur la thématique « garçons-filles » les jeunes découvrent les différences entre filles et garçons, et comprennent qu’elles sont un atout dans un groupe et qu’elles enrichissent davantage qu’elles ne séparent. Avec l’outil « co’action », les bénévoles peuvent se former pour ne pas enfermer les jeunes dans des stéréotypes liés aux modèles masculins ou féminins. Ainsi, chaque activité peut être proposée aux garçons et aux filles.

Certains jeunes et bénévoles s’engagent même dans des projets pour faire avancer les droits des femmes dans le monde, à l’instar de Julie, compagnon, qui a organisé des conférences sur le sujet en France après un projet mené au Rwanda.

Développer la paix et la justice (objectif n°16)

Le scoutisme et le guidisme, ce sont aussi 50 millions de jeunes formés à la paix. Le scoutisme a ainsi pour ambition d’éduquer à la simplicité de la rencontre et à l’accueil de l’autre, dans sa différence et sa complémentarité. Il invite les jeunes à vivre la fraternité et à devenir ambassadeurs de paix. Depuis plus de 100 ans, par les rencontres internationales, par les activités organisées chaque semaine, par le projet « Lumière de la Paix de Bethléem », le scoutisme veut être un vecteur de paix durable dans le monde entier.

A leur échelle, les Scouts et Guides de France ont placé la paix au cœur de leurs priorités éducatives dans le plan d’orientation 2015-2020 et dans la résolution paix votée à l’assemblée générale 2016. 15 000 jeunes européens ont aussi signé un texte pour s’engager à œuvrer pour une Europe qui promeut la paix