Accès directs |

Thibaud, représentant associatif ambitieux !


Etre représentant associatif est une nouvelle mission chez les Scouts et Guides de France. L'assemblée générale 2016 l'a crée pour faire d'avantage vivre la démocratie dans tout le mouvement. Thibaud est représentant associatif de son groupe. Il est venu à l’assemblée générale des Scouts et Guides de France les 20 et 21 mai 2017 pour s’investir encore plus dans la vie démocratique de l'association.

1898

Thibaud, 27 ans, responsable communication en Bretagne

Pourquoi as-tu voulu être représentant associatif ?


J’étais déjà votant à l'assemblée générale l’année dernière et je trouvais important de l’être lors de la réforme des statuts et du règlement intérieur. Cette année aussi on porte des textes forts, on a débattu surla résolution « semeurs de scoutisme » et sur le développement du mouvement. C’est important de participer à la vie démocratique de notre association.

Comment s’est passée ton année de représentant associatif ?


Mon année dans ce rôle s’est bien passée, c’est toujours intéressant de pouvoir parler avec les autres, avec les chefs (animateurs), les Responsables de Groupe et autres personnes des équipes territoriales. Grace à cette mission, j'ai l'impression que les participants s'impliquent encore plus. C’est bien de pouvoir échanger sur ce qui a été fait l’an passé et ce que l’on veut changer cette année. Tout le monde est revenu très content de l’assemblée territoriale, c’est un moment fort où chacun peut s’exprimer.

Qu’attends-tu de cette assemblée générale ?

J’attends de l’ambition. Au regard de ce qui a déjà été voté, on n’a pas passé l’après-midi à parler détails ou virgule, il y a beaucoup d’ambition dans des résolutions comme « semeurs de scoutisme » ou la politique d’achat.

Pour toi, comment se vit la démocratie dans le mouvement ?


Ce n’est pas parfait mais je trouve que l’on s’améliore d’année en année. On demande l’avis à tout le monde sur de plus en plus de points. Entre la première fois où j’étais votant en 2012 et maintenant il y a eu du changement, on est beaucoup plus dans la boucle, on nous donne plus d’informations et on nous demande de décider. Ce n’était pas autant le cas avant.

Quel est ton meilleur moment dans cette mission ?

Mon meilleur moment n’est pas forcément d’être présent à l’Assemblée générale , je pense que ce sera le retour qui suit au conseil territorial pour pouvoir expliquer tout ce qui a été fait et mobiliser dans la même dynamique.

Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite à devenir représentant associatif ?

Il ne faut pas hésiter, il faut y aller, c’est une superbe mission qui court sur toute l’année et pas uniquement à l’Assemblée générale qui est un point d’orgue où on se sent vraiment utile mais cela continue encore après dans les groupes et territoires.