Accès directs |

8 compagnons pour représenter les Scouts et Guides de France et la fédération du Scoutisme Français à l’international

L’agora est organisée tous les ans par et pour des compagnons (17-21 ans) de toute la France. C’est un moyen pour cette tranche d’âge d’élire des représentants pour différentes missions. Cette année, 8 compagnons ont été élus pour représenter les Scouts et Guides de France et la fédération du Scoutisme Français lors d’événements internationaux. Ils s’appellent Coraline, Esther B., Esther G, Gabriel, Léonard, Samuel, Sarah et Sidonie. Retour sur leur mission.

"Pendant l’Agora, on nous a proposé de postuler à différentes missions. Avec Léonard, on a postulé pour l’Agora Européenne, cet événement qui rassemble une cinquantaine de rovers (16-22 ans) de toute l’Europe pour partager et échanger sur les défis actuels du scoutisme. C’est incroyable de   pouvoir participer à ce genre d’événement car on a une véritable responsabilité de représentation, mais aussi on compte sur nous pour revenir avec des idées pour faire évoluer notre branche. Et puis, humainement, c’est encore plus fou : on rencontre d’autres compagnons de toute l’Europe qui croient en leur mouvement et valeurs et qui sont prêts à s’engager. On revient gonflé à bloc avec la sensation de s'être exprimé et d’avoir donné un avis qui compte... ce qui pousse à donner le meilleur de soi-même ! Malgré notre appréhension, vivre ce moment nous a montré qu’on était capable et qu’il ne fallait pas avoir peur de se lancer. On en ressort changé et grandi, alors surtout n’hésitez pas à vous engager!" - Esther G

Une nouvelle facette du scoutisme

Quand ils ont été élus, les 8 Compagnons avaient un peu de mal à définir leur mission, mais à l’occasion d’un week-end de formation avec des membres du service international, ils ont découvert cette autre facette du scoutisme :

“Découvrir le scoutisme à une autre échelle est une expérience incroyable, mais pleine de challenge ! Rencontrer des Rovers de toute l’Europe ou même d’autres pays, c’est se remettre constamment en question quant à nos habitudes, nos manières de faire et de voir les choses. C’est aussi apprendre à respecter le fait que le scoutisme est adapté à la culture de chaque pays et comprendre qu’il n’est pas meilleur ou moins bien ailleurs.

Grâce à cette mission, nous avons découvert à quelle point les instances internationales de l’OMMS (Organisation Mondiale du Mouvement Scout) ont un impact sur notre mouvement, que ce soit à l’échelle nationale ou locale. Lors de la conférence mondiale de l’OMMS en août, des résolutions impactant notre mouvement pour les 3 prochaines années seront votées. Prenons par exemple l’impact environnemental au sein de l’OMMS : cette année, Scouts Australia et le Scoutisme Français proposent que l’OMMS devienne une organisation à neutralité carbone, proposition qui sera voté lors de la conférence, et là, l’impact de notre vote, on le sent ! ” - Sarah

De l'Islande aux Pays-Bas

Ça y est, Esther B et Samuel sont dans l’avion. Ils y ont déjà rencontré 4 rovers : 2 espagnols et 2 maltais ! Ils se rendent pour 5 jours à Ulfljotsvatn, le centre national des scouts islandais, avec 50 jeunes de toute l’Europe pour le "Young Spokeperson Training", une formation organisée tous les ans par la région Europe de l’OMMS pour les jeunes représentants des associations scoutes nationales.

“ Rencontrer des jeunes de toute l’Europe qui ont des responsabilitées dans leur mouvements était très inspirant. On a pu se rendre compte de la richesse de nos idées et de nos compétences et de l’importance de prendre des responsabilités ! Pendant 5 jours on a appris beaucoup de techniques de communication et de représentation, pour assurer au mieux notre mission. Et puis... on a vu des aurores boréales, et c’était carrément incroyable ! “ - Samuel

Sarah, elle, s’est rendue à l’Agora Européenne, mais en tant que membre de l’équipe organisatrice. Un rôle différent, mais tout aussi passionnant :

“Pendant 2 ans, j’ai été membre de l’équipe d’organisation de l’Agora Européenne. J’y ai appris à défendre ce en quoi je crois, à me lever pour dire ce que je pense et à exprimer mon avis. Parce que des personnes m’ont fait confiance au bon moment et m’ont offert l’occasion d’élargir mon horizon, d’être hors de ma zone de confort, de me dépasser et de prendre confiance en moi, je soutiens plus que jamais notre mouvement et crois profondément que nos valeurs nous permettent d’habiter et de construire un monde meilleur.

J’encourage tous les compagnons souhaitant s’engager à dire Oui et à accepter le challenge, même si ça fait peur… Les meilleures expériences sont celle qui nous semblent les plus improbables, croyez-moi !” - Sarah

compagnons representants international photo2

Et pour la suite ?

Forts de ces premières expériences, différents membres de l’équipe s’apprêtent à prendre part à d’autres événements, comme Gabriel qui partira dans quelques semaines en Tunisie, pour développer un réseau d’organisations de jeunesse et de Conseils de Jeunes à travers l’Europe et la Méditerranée, ou Sidonie et Coraline qui prendront part à l’organisation du Roverway 2018 aux Pays-Bas. Sarah se rendra au forum des jeunes et à la conférence mondiale du scoutisme cet été en Azerbaïdjan. Enfin, Esther B travaille sur l’organisation d’une conférence tri-nationale, Be a star, à Bruxelles, sur le thème de l’Europe avec des Allemands et des Polonais.

 Elise Drouet, commissaire internationale du mouvement a construit avec la branche Compagnons cette nouvelle équipe : “Pour les Scouts et Guides de France, il était important d’être représentés par des jeunes et de donner de nouvelles responsabilités aux jeunes adultes. Il nous a semblé naturel d’avoir des représentants extérieurs venant de la branche compagnons (17-21 ans). Nous leur avons transmis les compétences nécessaires pour ne pas les mettre en difficulté via une formation. La confiance que nous leur portons avec les compétences acquises leur permettent de nous représenter et d’acquérir un réseau qui pourra leur servir ensuite. De nombreuses occasions se sont présentées et d’autres sont à venir. Nous sommes très contents de cette expérience que nous allons poursuivre et pérenniser!”