Accès directs |

Sarah, représentante SGDF au Forum des Jeunes : « Nous pouvons construire le monde que nous habitons »

20769992 1433541263397999 6615998689400377211 n
La délégation de la Fédération française lors de la conférence du scoutisme mondial en Azerbaijan

« Tu n’as pas assez d’expérience », « Tu es trop idéaliste ! », « Les jeunes, vous êtes trop naïfs, vous n’êtes pas capables de saisir les enjeux complexes ! ». Toi aussi, tu as déjà entendu ce genre de discours ? Toi aussi, on te fait croire, parce que tu es trop jeune, que tu n’as pas tout ce qu’il faut pour mener jusqu’au bout tes rêves et tes projets?

Le Forum des Jeunes et la Conférence mondiale de l’OMMS en Azerbaïdjan qui ont eu lieu du 6 au 20 août m’ont prouvé le contraire ! 273 scouts âgés de 18 à 26 ans, venus de 164 pays à travers le monde ont influencé et pris des décisions concernant les directives des trois prochaines années au sein du mouvement. Parmi eux, nous étions six jeunes, issus des six mouvements du Scoutisme Français. Avec cette rencontre, l’OMMS souhaitait ainsi donner toute leur place aux nouvelles générations qui incarnent le scoutisme d’aujourd’hui et de demain.

Lors du Forum et de la conférence, nous avons débattu et avancé sur de gros enjeux. En particulier la « vision 2023 », et l’objectif ambitieux d’atteindre 100 millions d’adhérents et de devenir le principal mouvement éducatif pour les jeunes dans le monde ! Les projets d’amendements étaient construits par des équipes internationales (entre six et dix personnes), ce qui a permis d’ouvrir nos modes de pensées et nos horizons sur d’autres pratiques du scoutisme et sur les différences culturelles.

Bien sûr, les thèmes que nous avons abordés concernaient le scoutisme. Mais au-delà de ma découverte de l’OMMS, j’ai vécu et compris ce qu’est le respect, la tolérance, la vraie, l’authentique. Le Scoutisme m’a appris que la paix se construit à travers le dialogue interculturel et l’appréhension de la différence tout autant que de la ressemblance. Car c’est ensemble que nous pouvons agir pour un changement positif.

C’est vrai : se lever pour ce que l’on défend, porter un projet un peu improbable, comprendre tout ce qui nous entoure, n’est pas simple. C’est même un challenge ! Il m’est arrivé de me sentir perdue, de douter, de ne plus vouloir prendre la parole par crainte de ne pas être à la hauteur. Mais apprendre à dépasser ses peurs, accepter de sortir de sa zone de confort, c’est grandir, c’est accéder aux clés d’un avenir de citoyenneté active et de messager de paix. C’est ce qui a rendu, pour moi, le forum et la conférence si uniques !

Cet été, le Scoutisme m’a permis de m'affirmer dans ce que je suis et ce que je veux être. Il m’a appris à rêver, croire et agir. Il m’a autorisé à être idéaliste, à vouloir changer les choses, à créer un monde meilleur et à en être fière.  Il m’a confirmé que ce n’est pas parce qu’on rêve qu’on n’est pas capable d’avoir les pieds sur terre, que le scoutisme nous apprend à être acteurs de nos projets et de notre vie.

Parce que oui, grâce à tes actions, tes paroles, tes gestes, tu peux avoir un impact sur ton environnement,  sur ton entourage et tu comptes parmi tous les autres.

Si nous l’avons fait, pourquoi pas toi ?
 
Sarah, représentante des Scouts et Guides de France au forum des jeunes et à la conférence mondiale.

> Retrouvez un aperçu en images de l’évènement