Accès directs |

Lucie, une cheftaine engagée


Lucie 2Lucie est cheftaine Scouts et Guides à Châtellerault. Il y a quelques années, elle a prononcé son engagement. Au cours de cette cérémonie, un chef ou une cheftaine exprime son adhésion aux valeurs du scoutisme et du guidisme. Pour elle, tout est allé très vite, de son arrivée dans le mouvement en tant que cheftaine jusqu'à son souhait de de s'engager.

Lucie nous accueille avec le sourire sur le lieu de camp de Lussac-les-Châteaux, à côté de Poitiers. Appelée en soutien, à 22 ans, elle est directrice adjointe du camp accompagné. Assise au pied d'un arbre, elle raconte son parcours, tout en gardant un œil sur ses jeunes.

Tout commence lorsqu'elle découvre le scoutisme. Elle est alors dans une période difficile de sa vie. A 17 ans, elle intègre une unité de pionniers et caravelles. Se sentant valorisée, elle développe le désir de devenir cheftaine et de se former. C'est lors de son premier stage BAFA, à Jambville, que Lucie découvre ce qu'est que l'engagement. Prise par l'euphorie du moment, elle souhaite le faire dans l'immédiat, puis décide de prendre un temps de réflexion. Elle réfléchit à ce que le lui a apporté le scoutisme : la confiance en elle et « une envie de rester dans le mouvement, une envie de vivre tout simplement » explique-t-elle avec émotion.

Sa principale motivation est de transmettre tout ce qu'elle a reçu de la part de ses chefs à des jeunes scouts. L'engagement est pour elle un évènement symbolique qui représente ce désir et une étape dans son rôle d'éducateur. Elle décide de passer le cap. Elle s'engage lors de l'Assemblée Générale des Scouts et Guides de France en 2015. Jour particulier pour elle car c'est son anniversaire.

Mais cet engagement chez les Scouts et Guides de France se traduit également dans sa vie de tous les jours. « J'ai appris que les valeurs du scoutisme, on le retrouve partout, elles ne sont pas attachées à un foulard ou à la casquette de chef. S'engager, c'est aussi les faire vivre à l'extérieur du mouvement ». Le scoutisme, c'est d'ailleurs ce qui a permis à Lucie de trouver sa voie professionnelle : à la fin de sa licence de psychologie, elle s'est orientée vers le métier d'éducateur spécialisé. Un métier où l'on retrouve le même accompagnement des jeunes

Dans le mouvement, Lucie souhaite également approfondir son engagement. Elle décide à son tour de former des chefs et cheftaines. Mais pour Lucie, hors de question d'abandonner sa mission de cheftaine. « J'aimerais continuer dans la formation, tout en restant proches des jeunes pour ne pas perdre la réalité du mouvement, sinon il manque un truc, on ne voit pas les mêmes choses ».

Cheftaine, formatrice, éducatrice, le scoutisme s'est invité dans la vie de Lucie il y a quelques années, et cela ne semble pas prêt de s'arrêter !