Accès directs |

« Nous signalons de la fumée en KD40H4.4 »

Protection de la forêt - Depuis 37 ans, chaque été, des pionniers et caravelles participent aux camps Nature Environnement à côté de Marseille. Cet été, ils sont prêts de 900 à s’être mobilisés pour la prévention des incendies. A Luminy, les pionniers et caravelles se relaient pour gérer le Poste de Coordination en lien avec les pompiers, assurer des patrouilles de prévention et des vigies de surveillance. Ce jour-là, le risque d’un départ d’incendie est particulièrement élevé…

bandeau

Talkie-walkie autour du cou, jumelles à la main, et carte à proximité, Perrine, Louis et Gabriel guettent l’horizon. Cet après-midi, ils assurent la vigie de surveillance de Luminy, perchée sur un gros rocher. De là, ils ont une vue à 360° sur Marseille et le parc national des Calanques. La journée a été classée noire pour les risques d’incendies par les autorités : l’accès au massif est interdit et les pionniers et caravelles doivent être particulièrement vigilants.

Louis et Gabriel, de la caravane de Chantilly, réalisent leur première mission. Tout au long de l’année, et à leur arrivée sur la base Nature Environnement, les pionniers et caravelles se sont formés : ils ont appris à s’exprimer avec l’alphabet international, à lire et orienter une carte, repérer un incendie et ses caractéristiques… Une formation qui prend tout son sens quand les jeunes se retrouvent, en haut de leur vigie, à surveiller le massif.

Au bout de quelques heures de surveillance, l’attention faiblit un peu… deux heures qu’ils sont perchés à regarder l’horizon et signaler les promeneurs qui s’aventurent dans le massif, malgré l’interdiction d’y circuler. Tout d’un coup, les yeux se plissent : de faibles fumées grisâtres se dessinent de l’autre côté du col de la Gineste. Louis attrape les jumelles. C’est bien de la fumée, mais impossible de dire s’il s’agit bel et bien d’un incendie. La vigie décide la signaler au PC. Gabriel attrape le talkie-walkie.

feu2

« PC Luminy de Vigie Luminy.

– PC Luminy, j’écoute.

Nous signalons de la fumée en KD40H4.4, au nord, de l’autre côté de la crête. Fumée en trois colonnes, de couleur grise, peu épaisse, pas de flammes visibles.

– Bien reçu.

Terminé ».

feu3

Les pionniers ont désormais le regard rivé sur la crête. Quelques instants, la fumée disparait… avant de ressurgir et de dissiper les derniers doutes. Il y a bel et bien un incendie, dans la vallée, de l’autre côté du col. Cette fois-ci, c’est Louis qui s’empare du talkie-walkie. La voix est hésitante : c’est sa première vigie et déjà, il doit signaler le départ d’un feu ! Le pionnier donne de nouvelles informations : « la fumée est désormais très épaisse, de couleur gris foncé et s’élève de plus en plus haut ». Des informations qui vont donner les pionniers et caravelles du PC aux pompiers, avec qui ils sont en liaison directe.

Quelques minutes après, les pompiers confirment : un incendie s’est bien déclaré vers 17h30 à proximité d’Aubagne, de l’autre côté du col de la Gineste. Rapidement, les premiers canadairs apparaissent au-dessus de la crête et s’enfoncent dans les fumées.



L’incendie signalé, ce sont les pompiers qui prennent le relais. Mais la mission de Perrine, Louis et Gabriel n’est pas terminée : ils doivent attendre l’appel du PC qui leur donnera le feu vert des pompiers pour quitter leur poste. En attendant, il faut encore, pour quelques heures, continuer la surveillance, un autre incendie pourrait se déclarer…

feu-protection-forêt-Lumigny