Accès directs |

Pour un service national universel au service de l'intérêt général

21793

La nouvelle majorité politique a été élue avec dans son programme un projet de service obligatoire pour la jeunesse. Le Gouvernement a lancé début septembre une mission inter-inspections au sujet du projet de « Service National Universel ».
Au vu de l’importance du sujet pour l’ensemble des jeunes (600 000 à 800 000 jeunes concernés chaque année), de notre culture de l’engagement, les Scouts et guides de France ont fait le choix de contribuer au débat.

« Notre mouvement reconnaît les forces d’indignation et d’enthousiasme propres à la jeunesse et les oriente vers des actes positifs, vers des responsabilités, vers des initiatives de justice et de paix. » rappelons-nous dans notre projet éducatif.

Nous souhaitons à chaque jeune de connaître le bonheur de s’engager et nous savons que l’engagement, pour avoir du sens, ne peut être qu’un acte volontaire et non obligatoire.

La principale question qui se pose donc aujourd’hui est bien celle des objectifs.
Qu’est ce qui est visé par le projet de Service National Universel ? Apprendre à prendre les armes, former la jeunesse, la remettre dans le droit chemin, lui donner le goût de l’engagement…?

Le mouvement, par l’intermédiaire de sa présidente, Marie Mullet Abrassart, et de son délégué national aux relations extérieures, François Mandil, a été auditionné fin novembre par la mission parlementaire.

Vous trouverez ici le positionnement des Scouts et Guides de France sur le projet de service national universel.