REJOIGNEZ LE PEUPLE LIBRE !

Accès directs |

Madeleine Delbrêl, figure de l'engagement social et cheftaine scoute, reconnue vénérable par le Vatican

Les Scouts et Guides de France se réjouissent de l'annonce de la reconnaissance des "vertus héroïques" de Madeleine Delbrêl ce matin par le Vatican.

Poète, mystique, militante, assistante sociale, Madeleine Delbrel est une figure majeure de l’engagement social du XXème siècle. Issue d’une famille indifférente à la religion et athée convaincue dans sa jeunesse, elle se convertit au christianisme à l’âge de 20 ans, après plusieurs années de rencontres, de réflexions personnelles et de prières. En 1926, elle rencontre l’abbé Jacques Lorenzo, vicaire de la paroisse St Dominique à Paris et aumônier de groupe scout, qui devient son accompagnateur spirituel. Sur ses conseils, Madeleine Delbrel s’engage chez les Scouts de France comme cheftaine de la branche des 8-11 ans à la paroisse St Dominique à Paris, et participera à plusieurs camps d’été. Marquée par le scoutisme, elle devient une assistante sociale reconnue pour son engagement sur le terrain, pour son ouverture aux autres et sa volonté d’aller à la rencontre des plus démunis.
La vie et les engagements de Madeleine Delbrêl ne se résument évidemment pas au scoutisme, mais son engagement comme cheftaine illustre ses convictions d'ouverture, de confiance, de défense inconditionnelle de la dignité de tous les hommes et femmes. Elle se sentait parfaitement à l'aise dans le scoutisme, alors tout récent, créé par Baden Powell, dans sa traduction catholique française, par le père Sevin, scoutisme qui a depuis l'origine une volonté forte de s'ouvrir prioritairement aux plus démunis et aux jeunes socialement marginalisés. Cette volonté d'ouverture à toutes et tous, au nom de sa foi, sans exclusive, continue fortement à inspirer le mouvement des Scouts et Guides de France.

Par le plan d'orientation 2015 - 2020, par les résolutions votées lors de notre dernière AG, nous espérons être toujours à la hauteur de l'Espérance qu'elle portait. Nous sommes d’autant plus heureux de prier avec elle aujourd’hui.

 

« Il y a des lieux où souffle l'Esprit mais il y a un Esprit qui souffle en tous lieux. Il y a des gens que Dieu prend et met à part. Il y en a d'autres qu'Il laisse dans la masse, qu'Il ne retire pas du monde. Ce sont des gens qui font un travail ordinaire, qui ont un foyer ordinaire ou sont des célibataires ordinaires. Des gens qui ont des maladies ordinaires, des deuils ordinaires. Des gens qui ont une maison ordinaire, des vêtements ordinaires. Ce sont les gens de la vie ordinaire. Les gens que l'on rencontre dans n'importe quelle rue. Ils aiment leur porte qui s'ouvre sur la rue. Nous autres, gens des rues, croyons de toutes nos forces que cette rue, que ce monde où Dieu nous a mis est pour nous le lieu de notre sainteté. Nous croyons que rien de nécessaire ne nous y manque, car si ce nécessaire nous manquait, Dieu nous l'aurait déjà donné. Ainsi soit-il. »

Madeleine Delbrel