Accès directs |

“Je pensais qu’il fallait être scout depuis tout petit pour pouvoir intégrer un groupe”

Dimitri 6Depuis un an, Dimitri est, chef pionniers/caravelles dans le groupe de Châtenay-Malabry. Pendant longtemps, il pensait qu’il fallait commencer les scouts dès le plus jeune âge pour pouvoir y entrer. Puis il a rencontré Charles, un chef scout, qui lui a prouvé le contraire. Interview.

Comment et pourquoi tu es devenu chef ?

Je connaissais déjà le scoutisme par mes camarades d'école : au collège et lycée, j'avais plusieurs amis scouts. J’avais envie de les rejoindre, mais je n’ai jamais essayé de m’inscrire car je pensais qu’il fallait être scout depuis tout petit pour pouvoir intégrer un groupe.
Finalement, en janvier 2017, j'ai rencontré Charles qui a abordé le sujet au détour d’une conversation. Il m'a décrit la maîtrise, le groupe et le scoutisme d'une manière qui m'a vraiment intéressé. La pédagogie m'a plu aussi, comme le fait d'être en contact avec des jeunes, et le fait qu’ils ne soient pas tous de confession catholique. Charles m'a décrit une association riche et diverse qui rassemble des personnes de tout type de culture, confession ou opinion.

En fait, j'étais même déjà convaincu de me lancer dans le scoutisme avant qu'il termine son argumentation. Je lui ai dit que ça m'avait toujours intéressé et lui m'a dit qu'il cherchait des chefs pour des pionniers-caravelles, les 14-17 ans. Je lui ai de suite proposé de les rejoindre. Ensuite, tout s'est enchaîné : j'ai fait deux week-ends avec eux et aujourd'hui je me prépare à faire mon premier camp cet été.

Dimitri 5

Etre chef c'est quoi pour toi ?

Être chef, c’est jouer et partager des moments forts avec les jeunes. Et leur apprendre la vie, d'une certaine manière, et à notre niveau, bien sûr. C'est participer à leur éducation, pour qu'ils puissent s’épanouir. Mais ce n’est pas une relation à sens unique : il y a un échange, car nous aussi, en tant que chef et cheftaine, on apprend des jeunes et ça me plaît beaucoup.
Cela nous donne aussi des responsabilités importantes : leurs parents nous les confient, nous avons donc une responsabilité vis-à-vis d'eux. Et comme le scoutisme propose une pédagogie riche pour chaque tranche d’âge, on s’en sert pour les faire progresser.

DimitriDimitri 3

Qu'est-ce que ça t'apporte dans la vie de tous les jours d'être chef ?

Beaucoup de choses. J'apprends beaucoup de ma maîtrise, de moi-même et des jeunes. Ça me permet de m'investir dans quelque chose qui est cool, qui est sain et ça j'apprécie beaucoup.
Ça m'apporte une certaine stabilité : il y a des événements récurrents qui font que je vais devoir m'impliquer pour le camp, les weekends, pour des extras jobs et ça structure ma vie. Tous les jours en regardant le camp je me dis que c'est incroyable tout ce que j'ai pu apprendre et ce qu'on a pu faire tous ensemble ici. Je suis plus confiant depuis que j’ai commencé le scoutisme.

 Dimitri 2