REJOIGNEZ LE PEUPLE LIBRE !

Accès directs |

Les chefs et cheftaines, au coeur de la mobilisation du territoire de Seine-Saint-Denis

Cette année, la démarche d’accompagnement et soutien des chefs, cheftaines, responsables farfadets, accompagnateurs et accompagnatrices compagnon était au cœur de la mobilisation des représentants associatifs lors des assemblées territoriales. En Seine-Saint-Denis par exemple, des questions et beaucoup d’envies !

 Gwénaëlle, responsable administrative et financière du territoire

Pendant plusieurs années, Gwénaëlle a été cheftaine dans le groupe de Raincy, en Seine-Saint-Denis. Aujourd’hui étudiante en Master 2 de droit, elle s’investit depuis un an pour « servir le mouvement autrement ». En tant que responsable associative, elle a contribué à organiser l’assemblée territoriale. Grâce à sa nouvelle mission, Gwénaëlle a pu prendre du recul sur ses activités de cheftaine, et a ainsi apporté un nouveau point de vue, une réflexion différente sur la résolution « éducateurs et éducatrices au cœur de notre mobilisation ».

Pour elle, « la relocalisation de la réflexion pédagogique sur les groupes et les territoires est nécessaire ». Le chantier sur l’accompagnement des chefs et cheftaines doit être porté par les groupes car le scoutisme est avant tout un projet local. Mais pour le domaine administratif et financier, elle insiste sur le fait que « nous avons besoin d’un support à l’échelle nationale ». Et participer à l’Assemblée générale des Scouts et Guides de France, c’est avant tout être témoin du dynamisme du mouvement : « voir tous ces gens motivés, c’est super inspirant ! ».

AT 1

Yohann, compagnon 1er temps dans le groupe de Raincy, en jumelage avec Villemonble

C’est la deuxième fois cette année que Yohann sera représentant associatif à l’Assemblée générale. L’année dernière, suite à la résolution ouvrant les votes de l’AG aux 16-18 ans, Yohann a pu représenter son territoire alors qu’il était pionnier. « Ce fut une expérience très enrichissante qui m’a permis de mieux comprendre l’organisation du mouvement ». Cette année, il attend d’en apprendre encore plus et notamment sur l’objectif « Semeurs de scoutisme » et le chantier « Accompagnement des chefs et cheftaines ».

Benjamin, équipier territorial de Seine-Saint-Denis

Professeur de technologie au collège, Benjamin a très longtemps été chef puis responsable de groupe à Villemonble pendant trois ans. Aujourd’hui, il a laissé la place à la jeune génération pour accompagner les responsables de groupes du territoire de Seine-Saint-Denis et découvrir une autre vision du mouvement. Avec un autre bénévole, ils accompagnent les responsables de groupe du territoire sur les questions de management, de l’encadrement et l’organisation des camps. « Ce territoire est intéressant car il est fait de chefs et responsables de groupes qui découvrent ou redécouvrent le scoutisme ».

Témoin attentif de l’évolution de ce territoire en développement, Benjamin prône un accompagnement des chefs et cheftaines simplifié. Pour lui, le chef d’équipe doit rester le référent principal dans tous les domaines : « c’est bien que les chefs aient la possibilité de se tourner vers d’autres interlocuteurs mais multiplier leur canaux de communication leur complique la tâche ».

AT 2

Cette année, Benjamin est représentant associatif pour l’Assemblée générale. Il espère entendre et participer à des débats sur le thème pédagogique. « On délaisse un peu la pédagogie ces derniers temps. Il ne faut pas oublier de se demander ce que vit l’enfant lors des réunions scoutes pour que ça ne devienne pas trop cérébral ».