Accès directs |

L’European Youth Event : des foulards au cœur de la jeunesse européenne

article int1Les 1er et 2 juin, 8 000 jeunes européens ont investi les rues de Strasbourg pour participer à l’European Youth Event : deux jours d’ateliers, de conférences, de rencontres et d’échanges consacrés à la construction et l’unité européennes. Parmi eux, de nombreux scouts et guides, dont Søren, Sidonie, Hélène et Simon-Pierre, représentants des Scouts et Guides de France.

 

Organisé au siège du Parlement européen, l’EYE représente pour les jeunes une occasion unique de faire entendre leur voix. Cette édition étaient organisée autour de grands thèmes au cœur de l’actualité: la révolution du numérique, le partage des richesses, la sécurité, la protection de l’environnement et “une Europe plus forte”.
D’autres questions sensibles ont été abordées sans langue de bois, comme le Brexit, la lutte contre le terrorisme à l’échelle européenne ou encore l’emploi des jeunes en Europe.

Bousculer ses habitudes

« Nous avons retrouvé de nombreux scouts européens, notamment des représentants de l’Organisation Mondial du Mouvement Scout et de l’Association Mondiale des Guides et Eclaireuses » rapporte Søren. « Les deux jours ont été intenses, nous avons participé à plusieurs ateliers autour de sujets essentiels pour notre génération. Et toujours dans l’objectif d’approfondir notre réflexion, de nous laisser parfois bousculer: sur l’immigration, l’atelier était une pièce de théâtre dans laquelle nous nous mettions à la place des migrants. »

«Nous avons alors lu des récits de personnes migrantes et nous devions exprimer en 5 mots maximums leurs sentiments au fil du récit » poursuit Sidonie. « Nous devions ensuite les jouer devant le reste des personnes de l’atelier. C’était à la fois émouvant et enrichissant de réfléchir à ces questions avec des personnes de nationalités si variées ! »

article int2

Des rencontres sans filtre avec les acteurs européens

Les 4 représentants du scoutisme tricolore ont pu visiter le Parlement Européen, et s’asseoir dans l’hémicycle pour devenir députés d’un jour.

« Les séances plénières étaient l’occasion d’échanger des idées et de débattre sur de véritables questions européennes » explique Søren. « Nous avons pu échanger avec des acteurs de l’Union Européenne, comme Antonio Tajani, le Président du Parlement. Tous ces échanges ont abouti à un certain nombre de propositions concrètes qui ont fait l’objet d’un vote solennel au parlement, et celles sur lesquelles nous avons émis un avis positif seront étudiées par les institutions. Je vais suivre avec attention leur évolution ! »

« C’était un événement très festif, parfait pour rebooster l’énergie de la jeunesse européenne ! Un très beau témoignage d’engagement et de parole politique » conclut Sidonie.

Prochaine étape : un rapport contenant les idées les plus concrètes discutées lors de la rencontre sera distribué en juillet à tous les députés du Parlement européen.
A l’automne, les participants présenteront les idées les plus percutantes du rapport auprès de plusieurs commissions parlementaires et pourront discuter en direct de ces sujets brûlants avec les eurodéputés.