Accès directs |

De la terre à la mer, retour sur l'ouverture du nouveau groupe de La Rochelle

larochelle 3Face à la saturation de son groupe et l'apparition de nouvelles listes d'attente, les responsables de groupe, chefs et cheftaines de La Rochelle ont décidé de se lancer dans l'ouverture d'un nouveau groupe, mais cette fois-ci avec une proposition marine. Victor fait partie des chefs qui ont mené l’aventure.

Depuis plusieurs années, le groupe Aufredy de la Rochelle ne cesse de grossir et d'accueillir de plus en plus d'adhérents et d’adhérentes, jusqu'à ouvrir une liste d'attente face à la demande. A la rentrée 2015, l'unité louveteaux-jeannettes a donc été dédoublée. Mais dès l'année suivante, une nouvelle liste d'attente s'était formée et les scouts-guides étaient près d'une quarantaine.

« Les journées de groupe devenaient difficiles à organiser, tant en terme de places pour trouver un lieu pour 150 personnes, qu'en terme d'inertie dans le groupe » explique Victor. En parallèle, l'idée de relancer la proposition marine qui existait une dizaine d'années auparavant, commençait à émerger dans la tête des chefs et des responsables.

Le nouveau groupe met les voiles

Face à la saturation du groupe Aufredy, cette proposition est une apparue comme une évidence. Les responsables de groupe ont alors entamé les démarches administratives et financières, avec l'objectif d'ouvrir le nouveau groupe marin Saint Nicolas, à la rentrée 2017. « A notre niveau, nous avons aidé en recherchant de nouveaux chefs et cheftaines, en réfléchissant à l'élaboration des couleurs du foulard ou encore en commençant à faire découvrir le milieu marin aux jeunes intéressés par la proposition marine » témoigne Victor.

En septembre 2017, le groupe Saint Nicolas ouvre officiellement ses portes avec une unité moussaillons et une unité mousse. Les responsables de groupe ont été recrutés parmi des parents.

larochelle 2

« On a réussi à lancer dès l'ouverture une réelle dynamique marine, ce qui a beaucoup plu aux jeunes qui ne s'attendaient pas à faire autant dès la première année » raconte Victor, désormais chef mousse dans le groupe Saint-Nicolas. « Beaucoup d'enfants venaient du groupe terrestre, et plusieurs nouveaux nous ont rejoint et ont ainsi pu monter à bord de l'Hermione ou naviguer sur les canots par exemple ».

« On a réussi à lancer dès l'ouverture une réelle dynamique marine, ce qui a beaucoup plu aux jeunes qui ne s'attendaient pas à faire autant dès la première année » raconte Victor, désormais chef mousse dans le groupe Saint-Nicolas.

« Beaucoup d'enfants venaient du groupe terrestre, et plusieurs nouveaux nous ont rejoint et ont ainsi pu monter à bord de l'Hermione ou naviguer sur les canots par exemple ». Les moussaillons et mousses ont ainsi pu vivre cet été leur premier camp marin. « Bien qu'il y ait désormais deux groupes à La Rochelle, le groupe terrestre a aidé le nouveau groupe marin en lui prêtant du matériel pour que les jeunes puissent partir en camp » explique Victor. « Au retour des camps, les chefs et cheftaines de deux groupes se sont réunis pour raconter leur expérience et partager leurs souvenirs d’un été riche en émotions ! ».

 

Avec la réussite de cette ouverture et l'engouement des jeunes pour ce nouveau groupe, une unité de marins, pour les 14-17 ans, ouvre cette année. Une possibilité de plus de faire vivre la joie du scoutisme à des jeunes toujours plus nombreux à vouloir rejoindre le mouvement.

 larochelle 1