Accès directs |

« J'étais très pressé de vivre mon premier camp »

Dantine 2 bisCet été, grâce au défi Brownsea, de nombreux jeunes ont pu découvrir le scoutisme. La caravane du Puy-en-Velay a intégré une dizaine de jeunes réfugiés.

Dantine est arrivé en France depuis la Guinée-Conakry, il y a moins d’un an. Auguste est pionnier. Tous les deux témoignent de leur rencontre.

 

Auguste a 15 ans et est scout depuis les Farfadets. Cet été, il a vécu son premier camp pionnier. Dantine 17 ans a découvert le scoutisme grâce à un partenariat avec Singa, une association qui met en lien les personnes réfugiées et des citoyens via un hébergement ou des projets.

Comment s’est passée votre rencontre ?

Dantine : L’accueil était très bon ! Le premier jour, on a monté notre tente et les tables en bois sur lesquelles on mange. J’étais impressionné des installations sur le camp, et je me demandais si j'allais y arriver... Mais on m’a appris comment faire et finalement, ce n’est pas compliqué du tout!

Auguste : Je suis arrivé sur le camp avec ma caravane quelques jours avant les jeunes réfugiés. Lorsqu’ils sont arrivés, on les a bien accueillis. C’était chouette car ils étaient tous très souriants. On a fait de supers rencontres.

« J'ai adoré la veillée casino car c'est mon équipe qui a tout organisé et tout le monde a apprécié ! »

Y-a-t-il un moment en particulier que vous allez retenir ?

Dantine : Moi je vais surtout retenir les veillées ! On a fait une veillée casino, avec des petits stands avec différents jeux. J’ai particulièrement aimé cette soirée car c’est mon équipe qui a tout organisé et tout le monde a apprécié.

Auguste : Le moment que j’ai bien aimé, c’est lorsqu’on est allé sur la montagne qu’on voit depuis le camp. On a pris un moment, on a parlé en petit groupe puis tous ensemble sur des choses qu’on voudrait transmettre au groupe entier. Chacun a évoqué les personnes qu’il appréciait particulièrement dans le camp. Ça a permis de resserrer les liens. C’était un moment touchant.

« Connaître l'histoire des jeunes venus avec Singa m'a marqué. Je me suis rendu compte de la chance que j'ai d'être né ici »

Et un souvenir marquant ?

Auguste : Connaître l’histoire de chacun de ces jeunes me marque et me marquera longtemps. On a beaucoup parlé de ce qu’ils ont vécu avant d'arriver en France. Je me suis rendu compte de la chance que j’ai d’être né ici en France, et de ne pas avoir vécu tout cela. Ils sont tous très forts ! Je me dis qu’il ne faut pas que je casse cette chance en faisant n’importe quoi.

Dantine : J’ai appris beaucoup de choses dans la culture française que je ne connaissais pas avant. Par exemple, les messes, je ne savais pas du tout comment ça se passait car je suis musulman. J’ai beaucoup appris en cuisine grâce aux intendants : maintenant je sais faire du riz avec des légumes !

Dantine, tu avais des appréhensions avant de participer au camp ?

J’étais très pressé de vivre mon premier camp car j’avais beaucoup de choses dans ma tête, et j'étais stressé. Depuis que je suis là, tout s’est envolé, je ne pense plus à mes soucis. J’ai fait des rencontres. Je me sens très bien ici et j’aimerais rester.

D’ailleurs, ils m’ont proposé d’être chef Louveteaux-Jeannettes à la rentrée sur Lyon. Même si je n’ai jamais fait d’animation, j’ai hâte !

Finalement, pour vous, le scoutisme c'est quoi ?

Dantine : Pour moi, c’est la solidarité et la vie ensemble. Dans le scoutisme, il n'y a que des bonnes personnes et on apprend plein de choses.

Auguste : Savoir vivre ensemble et rendre service !

dantine1