Accès directs |

Des scouts et guides du monde entier engagés dans la communauté

En 2015, l’ONU a voté 17 ODD, des Objectifs de Développement Durable, pour prendre soin de notre planète et de ses occupants. Partout dans le monde, les scouts et guides s’engagent à la réalisation de projets en lien avec ces ODD. Lors du laboratoire en février 2019 organisé par l’équipe compagnons et le département international à Jambville, de nombreux représentants scouts et guides du monde sont venus partager leurs bonnes pratiques. Tour du monde.

France : changer l’approche des projets internationaux 

1 FranceLes Eclaireurs et Eclaireuses de France se sont emparé des ODD en s’adressant, en premier lieu, à leur branche aînée (compagnons chez les SGDF). « Un outil a été créé pour aider les aînés qui partent à l’international à construire leur projet à partir d’un ODD plutôt qu’à partir d’un pays » explique Fabienne Ferrerons, animatrice développement chargée des programmes éducatifs.

Les ODD ont été réunis en 10 thématiques pour aiguiller les aînés dans leurs projets. « Depuis, dans nos formations Scouts du monde (Formation Compagnons 2 chez les SGDF), nous essayons de leur apprendre à faire une analyse systémique, c’est-à-dire à identifier tous les acteurs qui vont interagir dans le projet et voir quels sont tous les impacts. Cela permet de changer l’approche des projets internationaux en privilégiant un ODD plutôt qu’un pays ».

Autre projet, au sein de la dynamique Alter Ego. « Au niveau national, nous sommes en train de constituer autour des 10 thématiques qui rassemblent les 17 ODD, des boites à outils pour l’ensemble des tranches d’âge » détaille Fabienne Ferrerons. « L’objectif est que les jeunes montent des projets avec un partenariat local pour s’engager dans la communauté ».
Exemple : un partenariat avec ATD Quart Monde. « Nous nous associons pour ouvrir des bibliothèques de rue : on va dans un quartier, on pose des couvertures, des livres et on apporte la lecture aux enfants. C’est un moyen de lutter contre la pauvreté et l’exclusion ».

Haïti : se situer dans le monde

2 HaïtiEn Haïti, de nombreux projets sont menés par les scouts pour répondre à ces ODD, principalement ceux qui concernent la santé, l'environnement, les catastrophes naturelles, éducation, et logement.
« Après l'ouragan Matthew, qui a ravagé la péninsule du Sud en 2016, nous avons mis en place un programme avec les scouts pour faciliter la communication de 300 familles bloquées » explique Estellan Saul, délégué national des scouts d’Haïti. « Nous avons également mis en place des actions pour prévenir les populations du risque du choléra. Actuellement, nous essayons de mettre en place des distributions d'eau potable pour les populations. Nous mettons en place une structure de sensibilisation et on essaie aussi de réparer les toits de certaines maisons depuis l’ouragan ».

En Haïti, les ODD ont également permis aux scouts de se situer dans le monde. « Ça permet de faire du scoutisme quelque chose qui peut impacter la communauté et dynamiser le mouvement au travers de nos actions » confie Estellan Saul.

Mongolie : lutter contre la pauvreté

3 MongolieLes Scouts de Mongolie se saisissent de plus en plus des ODD. « En Mongolie, nous sommes directement concernés par plusieurs problématiques liées aux ODD : la crise environnementale est un problème actuel, tout comme la faim et la pauvreté dans certaines régions » précise Amka, commissaire international.
« Par exemple, nous avons monté le projet Soap for Hope (Savon pour l’espoir) en partenariat avec les Scouts du Japon. Nous avons appris comment fabriquer du savon avec des matériaux naturels et recyclables, et nous enseignons depuis cette technique, surtout à des mères célibataires avec de faibles revenus. Fabriquer des savons leur permet de les vendre et d’améliorer un peu leur revenu ».

Mais pour l’heure, Amka insiste sur l’importance de la pédagogie. « Les personnes ne connaissent pas les ODD, ni les problèmes auxquels on doit faire face » analyse-t-il.
« Nous devons donc d’abord expliquer et promouvoir ces ODD, pourquoi c'est important, de savoir ce qu'il se passe en Mongolie. Quand les gens comprendront, ils agiront ».

Niger : des programmes en faveur de la paix

4 NigerAu Niger, les scouts ont révisé l’ensemble de leur projet éducatif pour aligner chaque programme sur les ODD. « Récemment, nous avons conduit un projet pilote avec l'Unicef, sur l'ODD 16 (Paix, justice et institutions efficaces) » raconte Raphaël Dadé, commissaire international du Niger.

« Le projet a porté sur la formation de 150 jeunes et adultes dont une trentaine d’anciens rebelles, impliqués dans le banditisme armé notamment au niveau d’Agadez, une ville où transitent de nombreux migrants.
Nous les avons formés sur la consolidation de la paix, à travers de l'appréhension de la violence, de la radicalisation, du tourisme dans une approche de l’ODD mais surtout de résilience. Nous les avons imprégnés des valeurs scouts et des ODD. Une dizaine de restitutions de ce projet a déjà été comptabilisée ».

Les Scouts du Niger œuvrent également pour des projets en lien avec des projets de paix au niveau des frontières et sur l’inclusion des femmes. «Nous avons un foyer scout qui accueille une formation sur l’alphabétisation » poursuit le commissaire international.
« On donne leur chance à des jeunes filles mères, qui ont été victimes de mariages précoces, de grossesses précoces. On fait de l'alphabétisation, de l'inclusion économique au travers de formations sur la couture et la broderie ».
Pour les scouts du Niger, les ODD ont beaucoup aidé à renforcer leurs différents programmes éducatifs et développer de nouveaux partenariats.

Rwanda : un engagement national en faveur des ODD

5 RwandaAu Rwanda, l’intégration des ODD dans les programmes éducatifs des guides est une priorité. Une demi-douzaine d’objectifs a été intégrée dans leurs projets.
« Par exemple, pour l’objectif « Faim Zéro », nous proposons à des filles de 12 à 15 ans d’apprendre à s’auto-financer » témoigne Marie Grace Uwamurera, commissaire nationale à la formation des guides du Rwanda. « Grâce à des jardins-potagers, elles peuvent vendre leur récolte au marché et ainsi obtenir un petit revenu pour leurs besoins quotidiens ».

Au Rwanda, si les ODD sont si importants, c’est qu’ils sont directement intégrés dans la politique du gouvernement explique Marie Grace Uwamurera. Le travail se fait beaucoup en lien avec les différents ministères, notamment celui de la promotion des femmes.

« Nous travaillons beaucoup pour enseigner l’égalité femme-homme. Nous expliquons aux filles qu’elles sont comme les garçons, qu’elles peuvent étudier, qu’il n’y a pas de travail qu’une fille ne peut pas faire. Cela prend du temps, mais petit à petit, ça avance ».

En savoir plus sur l'engagement des Scouts et Guides de France et leurs actions en lien avec les ODD >