Accès directs |

Faire entendre sa voix pour construire l’Europe

MEMS 76Du 16 au 22 février 2019, 45 jeunes européens ont participé à « My Europe, My say » à Strasbourg, sous l’égide des Scouts et Guides de France et de l’OMMS. Six jours de découvertes, d’échanges, de débats et de rencontres pour se former et s’engager autour d’un sujet essentiel pour les jeunes générations: l’avenir de l’Europe.

« Le scoutisme a toujours été acteur du changement pour construire un monde meilleur au-delà du mouvement scout », explique Baptiste, volontaire service civique au sein de l’association et membre du comité d’organisation. « C’est la raison pour laquelle les Scouts et Guides de France ont répondu présents pour participer à l’organisation de « My Europe, My say » au sein de la campagne européenne du même nom. Son l’objectif était de mobiliser les jeunes pour les élections de mai prochain et de les sensibiliser sur l’importance de leur rôle pour construire l’Europe de demain. »

Cofinancé par le programme de la Commission européenne Erasmus+, l’évènement a été organisé par les Scouts et Guides de France et l’Organisation Mondiale du Mouvement Scout. Un événement similaire a eu lieu au même moment à Morbecque, organisé par les Eclaireuses et Eclaireurs de France (EEDF).

Apprendre pour mieux se faire entendre

A Strasbourg, cette semaine a réuni une cinquantaine de participants âgés de 18 et 25 ans venus d’Allemagne, Croatie, Danemark, Finlande, France, Islande, Irlande, Pologne, Portugal et République-Tchèque… Une occasion idéale pour échanger et partager sa vision d’une meilleure Europe, vivre de nombreuses rencontres avec des scouts et guides venus des quatre coins du continent, découvrir leurs projets et leurs cultures.

Côté formation, de nombreux ateliers thématiques ont permis aux jeunes de s’ouvrir à des sujets essentiels pour faire entendre leur voix et peser sur la vie démocratique européenne: « Europe et jeunesse », « Droits de la jeunesse », « Jeunesse, paix et sécurité », « Participation des jeunes », « Citoyenneté active »… Ils étaient complétés par des ateliers tournés vers l’apprentissage de notions pratiques et l’acquisition de nouvelles compétences utiles pour mener à bien un engagement européen, scout ou professionnel : « Pensée critique », « Gestion de projet », « Gérer son impact environnemental »…

MEMS 54

Rencontres avec des personnalités scoutes et politiques

« Nous avons eu également la chance de suivre un atelier sur les Objectifs de Développement Durable présenté par Fabienne Pompey, membre de l’ONU » poursuit Baptiste. « En lien avec la plateforme “Scout for SDG’s” qui répertorie toutes les actions menées par les mouvements scouts dans le monde, cela nous a conforté dans l’idée que nous, scouts et guides, avons un rôle majeur à jouer dans la mise en place de ces objectifs. »

Ces quelques jours ont enfin été marqués par l’incontournable découverte des institutions européennes, et par la rencontre avec plusieurs personnalités politiques, telles que Toma Galli, ambassadeur et représentant permanent de la Croatie auprès du Conseil de l'Europe, Keith Mc Bean, ambassadeur et représentant permanent de l’Irlande auprès du Conseil de l'Europe. Ahmad Alhendawi, Secrétaire général de l’Organisation mondiale du mouvement scout, est intervenu pour rappeler la nécessité pour la jeunesse de s’engager et faire entendre sa voix auprès des organisations politiques.

MEMS 79

« Cette semaine a été une occasion idéale pour chacun et chacune de développer sa vision d’une meilleure Europe, sa participation et le leadership dans l’espace politique. Et cette dynamique se poursuivra après les élections européennes : ces jours passés à Strasbourg ont été pensés pour installer les fondements d’un engagement civique durable chez les participants. Ils sont ainsi repartis avec des projets à mettre en œuvre dans de leur pays pour transmettre ce qu’ils ont appris et inviter la jeunesse européenne à s’engager » conclut Baptiste.