Accès directs |

Jean Vanier, le fondateur de l’Arche et ami des SGdF s’est éteint

jeanvanierA l’annonce du décès de Jean Vanier, ce mardi 7 mai 2019, les Scouts et Guides de France rendent hommage à la mémoire de cet homme qui a consacré sa vie aux personnes fragilisées par une déficience intellectuelle.

Pendant plus de 50 ans, ce fervent défenseur des personnes marginalisées s’est battu pour faire reconnaître la profondeur des dons et des enseignements qu’elles avaient à nous offrir. Grand humaniste, il est le fondateur de deux organisations internationales : L’Arche et Foi et Lumière. L’ensemble de son œuvre a été récompensée par le prix Templeton en 2015, pour ses activités caritatives et son dévouement dans la compréhension interreligieuse.

Jean Vanier avait honoré les Scouts et Guides de France en signant la préface du premier livret de présentation de la proposition Vent du large. Il nous a encouragé à poursuivre cette proposition, en affirmant que les scouts et guides Vent du large étaient appelés à devenir des éclaireurs de cet accueil de celles et ceux qui sont différents, ouvrant ainsi des chemins de paix. La proposition Vent du large est une chance et une richesse que notre mouvement a su développer pour permettre à des personnes, que la société considère comme un fardeau, d’être citoyens engagés d’une société plus inclusive.

Comme Jean Vanier, nous croyons que vivre ensemble avec des personnes handicapées mentales peut nous transformer en profondeur. Comme lui, nous voyons qu’elles sont des sources de lumière et de vie, et qu’elles ont beaucoup à nous apprendre. C’est d’ailleurs ce que nous affirmons dans notre projet éducatif: « Pour nous, l’éducation se fait sans esprit de compétition, sans jugement, ni notation, chacun progressant à son rythme en fonction de son âge et de sa maturité, respectueux du rythme des autres. A chacun son caractère, son intelligence, sa santé, ses capacités, ses difficultés, ses compétences et ses centres d’intérêt. [..] Notre regard sur l’Homme est inspiré de celui de l’Evangile. Chacun, même le plus faible, y est reconnu dans sa dignité ».

Ce précurseur restera comme une source d’inspiration pour notre mouvement et la prière de L’Arche en France nous invite à accueillir toujours davantage « nos frères souffrants et brisés ».

Nous souhaitons nous associer à la douleur de sa famille et de ses proches, et nous continuerons à porter son message d’ouverture, de simplicité, de paix et de fraternité.


La prière de l’Arche en France
Ô Marie, donne-nous des cœurs attentifs, humbles et doux
pour accueillir avec tendresse et compassion
tous les pauvres que tu envoies vers nous.
Donne-nous des cœurs pleins de miséricorde
pour les aimer, les servir,
éteindre toute discorde
et voir en nos frères souffrants et brisés
la présence de Jésus vivant.
Seigneur, bénis-nous de la main de tes pauvres.
Seigneur, souris-nous dans le regard de tes pauvres.
Seigneur, reçois-nous un jour
dans l’heureuse compagnie de tes pauvres.
Amen !


Préface du Livret Vent du large de 2008
Dans sa lettre aux Corinthiens, Paul dit que l’Église est, comme le corps humain, composée de plusieurs membres, chacun différent, chacun important pour le corps. Puis il continue en disant que les parties les plus faibles, les moins dignes, sont nécessaires au corps et doivent être « honorées » (1 Cor 12).
Dans une société qui souvent traite les personnes plus démunies sans égards, je rends grâce pour le « Vent du large » car on y honore et respecte les personnes plus faibles et on les voit comme nécessaires à la communauté humaine et à la communauté chrétienne.
Les personnes plus faibles ont certes besoin d’être accueillies et aidées par d’autres. Mais elles ont également quelque chose à apporter aux autres : leur simplicité de cœur, leur confiance, leur soif de relation vraie, leur tendresse. Elles ont une puissance secrète pour ouvrir et éveiller les cœurs de ceux qui les accueillent.
Une équipe de scouts et guides, qui est aussi une communauté, se réalise parce que chaque membre reçoit et chacun donne. « Vent du large » ne rayonne pas uniquement les valeurs vécues chez tous les scouts et guides mais il ajoute ce complément d’humanité et de vie où les faibles et les forts sont - ensemble – signe d’un vrai amour pour révéler la bonne nouvelle de Jésus.
Jean Vanier
Fondateur des communautés de l’Arche

 En savoir plus sur la proposition Vent du large >