Accès directs |

Jean-Michel Blanquer à Connecte : "Les scouts ont su développer un vrai savoir-faire éducatif mais aussi pratique, logistique, social et sociétal"

32285 Cl ment DAVEAUMardi 23 juillet, le ministre de l'Education Nationale et de la Jeunesse est venu rencontrer les scouts et guides à Jambville à l'occasion du rassemblement Connecte ! Jean-Michel Blanquer a visité les installations éco-responsables du site et échangé avec quelques-uns des 20 000 participants sur les sujets de société et d'éducation chers au mouvement. Reportage.

Tartine à la main, verre de jus d'orange dans l'autre, les scouts du groupe de Saint Georges du 19ème arrondissement de Paris accueillent Jean-Michel Blanquer pour le petit-déjeuner, dans leur village nommé Greta Thunberg, en l'honneur de la jeune militante suédoise. Les jeunes ont une requête bien précise à présenter au ministre de l'Education Nationale : lui confier une lettre écrite pendant leur camp pour la transmettre au président de la République. "Pendant ces deux semaines de camp, nous avons demandé aux personnes que l'on rencontrait ce qu'elles aimeraient changer dans notre société" raconte l'un des scouts du groupe. "Ensuite, nous avons discuté des thématiques récoltées et débattu pour sélectionner les plus importantes à nos yeux. On voulait donner notre avis sur des sujets que le président pouvait essayer de changer".

Discussions matinales et sans tabou

Education, lutte contre le harcèlement homophobe, pollution, égalité des sexes et accueil des migrants sont les cinq thèmes sur lesquels que les jeunes ont décidé d'interpeller et de discuter en toute franchise avec leur invité. "Il n'y a pas assez d'école et les classes sont trop pleines" explique une guide au ministre. "Il faut trouver une solution pour qu'on soit moins nombreux et qu'on apprenne mieux". Des échanges francs et bienveillants sur des sujets difficiles qui interpellent les jeunes: "Il faut que les parents et les professeurs fassent de la sensibilisation sur ce sujet pour lutter contre le harcèlement, nous expliquent ce qu'il faut dire ou ne pas dire." Un autre insiste : "Il faut aussi parler en classe de la question LGBT, car les jeunes concernés sont souvent rejetés par leurs famille ou maltraités à l'école "

"La lutte contre le harcèlement homophobe est une question que nous avons commencé à traiter: cette année, nous avons fait une campagne de prévention sur le sujet dans les collèges, mais si vous ne l'avez pas vue, ça veut dire que ce n'est pas suffisant et qu'il faut que nous en fassions plus, et c'est très bien que vous le demandiez" approuve le ministre qui s'est engagé auprès de la tribu à donner cette lettre à Emmanuel Macron dès qu'il le verrait.

Un peu plus loin, sur le village Albert Schweitzer, Clément, Hileledine, William et Camille attendent le ministre pour une interview radio. "Vous avez déjà été scout ?" demande le premier. "Non, mais je vivais un peu comme un scout à votre âge", répond Jean-Michel Blanquer. "J'aimais beaucoup faire du vélo, en pleine nature, avec des amis". "Quel lien voyez-vous entre l'Education nationale et le scoutisme ?" a questionné Hieledine. "Le scoutisme est très complémentaire de l'éducation. Vous apprenez à vous découvrir les uns les autres et à vous connaître malgré les différences. Le développement du mouvement scout est très bon pour notre éducation en général".

Faire fructifier le savoir-faire scout

Un smoothie à la banane mixé au vélo-blender plus tard, l'équipe de l'espace "Prévention et écoute" est présentée. Bientraitance, bienveillance et empathie sont les mots d'ordre de ce lieu à disposition des jeunes et des chefs et cheftaines. "Le jeune est acteur de son écoute" détaille une équipière. "On travaille surtout sur l'estime de soi, indispensable pour dire "stop" et être capable de parler, et de faire confiance à l'adulte. Ce sont les valeurs essentielles du scoutisme et du guidisme". L'équipe a insisté sur la nécessité d'un travail en collaboration avec l'Education nationale pour lutter contre le harcèlement et former les adultes en responsabilités, pour prévenir ces situations.

530A0067

"Les scouts ont développé au fil du temps un vrai savoir-faire éducatif mais aussi pratique, logistique, social et sociétal" a reconnu le ministre de l'Education Nationale et de la Jeunesse lors de sa visite. "Ce savoir-faire est déjà très utile en lui-même, mais il pourrait aussi être contagieux pour profiter à tout le monde. On pourrait imaginer que l'esprit d'équipe appris chez les scouts soit développé de manière générale dans la société française, en s'appuyant sur votre savoir-faire. Nous devons regarder comment vos réussites peuvent avoir une influence positive sur d'autres initiatives qui concernent la vie collective des enfants et des adolescents. Parce que nous avons beaucoup à faire pour "faire société" et permettre aux jeunes de vivre des temps d'épanouissement comme vous savez en proposer chez les Scouts et Guides de France".

530A9982232211 Cl ment DAVEAU