Accès directs |

La valorisation de l'engagement bénévole au coeur de la visite du Secrétaire d'Etat

attal

Mercredi après-midi, le rassemblement Connecte a reçu Gabriel Attal, secrétaire d'Etat à la Jeunesse et à la Vie associative. L'occasion de discuter des milles et unes facettes de l'engagement chez les Scouts et Guides de France et de faire un rappel utile des bons réflexes en cas de forte chaleur. Suivez le guide.

« T'as vu, il y en a en qui sont carrément en costume, ils doivent avoir vachement chaud ! » Délaissant un instant leurs activités du jour, un groupe de scouts-guides en short et chemises retroussées regarde avec curiosité la délégation ministérielle qui vient de passer la grille de Jambville sous un soleil radieux. L'invité du jour : Gabriel Attal, Secrétaire d'Etat en charge de la Jeunesse, de l'Engagement et de la Vie associative.

Première étape : l'espace chef/cheftaines, son karaoké, ses stands détente, ses ateliers formation consacrés à l'accompagnement à la fin de mandat, à la bienveillance, à la prévention du harcèlement et à l'écoute.

« Je viens vous rencontrer car les scouts et les guides ont un vrai sens de l'engagement, et c'est un sujet qui m'intéresse beaucoup » explique le ministre à une dizaine de chefs et cheftaines rencontrés sur place. « Cela m'intéresse de savoir ce qui vous motive à vous engager, et si cet engagement influence votre vie de tous les jours, s'il vous a aidé pour choisir vos études, par exemple. »

Mille et une bonnes raisons de s'engager chez les scouts

Les chefs et cheftaines venus de toutes les régions n'ont aucune difficulté à détailler ce qu'apporte le scoutisme : « j'ai eu la chance de profiter de formations incroyables », explique une cheftaine. « Elles m'ont beaucoup appris, que ce soient des formations réalisées avec les Scouts et Guides de France ou avec le Scoutisme Français. J'ai eu l'occasion de me former avec des guides du monde entier, sur la question du leadership féminin, et de découvrir que le scoutisme pouvait être aussi un véritable moteur social. »

Pour tous les participants, le constat est unanime : ces années d'engagement sont une vraie richesse dans leur vie personnelle, pour leurs études comme pour leur vie professionnelle. « Depuis que je suis cheftaine, j'ai gagné en confiance en moi, j'ai beaucoup appris sur le leadership, sur le management d'équipe, et cela m'a aidé à trouver ma vocation professionnelle » confirme une autre cheftaine originaire d'Arras.

« J'ai longtemps cherché ma voie et j'ai un CV qui ne rentre pas vraiment dans les cases », explique un autre. « Mais, grâce au scoutisme, j'ai pu y rajouter des compétences concrètes que j'avais apprises toutes ces années : logistique, gestion, comptabilité, encadrement de jeunes, management de bénévoles... Ce sont des arguments solides pour se valoriser sur le marché du travail, ce qui est d'autant plus important pour intégrer un métier qu'on aime. »

attal3

Recevoir, transmettre et donner en confiance

Et qu'est-ce qui peut bien motiver des bénévoles à donner plusieurs centaines d'heures de leurs temps chaque année ? « On a envie de rendre tout ce qu'on a reçu, car la transmission et la coéducation sont essentielles chez les Scouts et Guides de France », détaille l'un des chefs bleus.

« C'est très valorisant de transmettre des valeurs à des jeunes que nous confient leurs parents, et c'est bien sûr vraiment gratifiant de les voir s'épanouir grâce au scoutisme qu'on met en place. » Un constat largement partagé par le groupe. « Le plus impressionnant, lorsque l'on est éducateur ou éducatrice, c'est d'observer le développement des enfants et des jeunes qu'on encadre », précise une autre cheftaine. « En leur faisant confiance, en leur donnant des responsabilités, on les voit grandir, gagner en autonomie, mûrir à grande vitesse : en une seule semaine de camp, ils font des progrès énormes. Et c'est une motivation fantastique pour continuer à nous engager en tant que bénévoles, c'est très valorisant. »

Pour les chefs et cheftaines, l'épanouissement bénévole repose enfin sur dernier critère important: « je viens d'une famille qui n'a jamais fait de scoutisme, et ce qui m'a poussée à sauter le pas de l'inscription, c'est le côté volontaire et sans contraintes de l'engagement : on donne beaucoup mais on reste libres, et on nous propose des missions adaptées à nos envies, nos disponibilités. Tout en nous confiant, à nous aussi, de vraies responsabilités qui nous font grandir. »

Escale en Bretagne

L'excursion jambvilloise se poursuit par la participation au conseil des jeunes d'une tribu du groupe de Baud, dans le Morbihan, l'occasion de continuer la discussion avec des scouts-guides. « L'engagement, pour moi, c'est de croire en quelque chose de fort et de s'y accrocher parce que ça nous tient à cœur », détaille l'un des pilotes. « Oui je suis bien d'accord, c'est un attachement personnel », approuve le ministre.

« On dit souvent que s'engager, c'est donner ce que l'on a de plus précieux : donner de son temps. Et je trouve ça vraiment super de voir que le scoutisme vous permet de créer autant de raisons de vous engager, pour vous et pour les autres, et pour la société. »

sans titre

Un dernier conseil

La visite s'achève par la visite de l'Espace prévention et de l'Espace écoute, et par une rencontre des bénévoles qui offre une oreille attentive à tous les jeunes qui se présentent à eux, quelle que soit leur situation et leur problème : mal-être, conflits familiaux ou personnels, harcèlement...

Face à la canicule, l'Espace prévention joue un rôle important pour que le rassemblement se passe dans les meilleures conditions pour tous, participants et visiteurs, quels qu'ils soient : « comme de nombreux bénévoles qui veillent de près sur la santé et le bien-être des jeunes, je leur répète de s'hydrater régulièrement, de bien se couvrir, de mettre leurs casquettes... Et d'ailleurs, si je peux me permettre, vous devriez aussi mettre un chapeau, Monsieur le Ministre ».

Un conseil judicieux approuvé par Gabriel Attal, qui profite une dernière fois du parc du château aux couleurs de l'Egypte antique, entre palmiers, pyramides et arches monumentales bariolées de hiéroglyphes. L'occasion pour lui en repartant de constater la joie des scouts et guides qui rentrent de leurs activités en chantant.

attal2