Accès directs |

Etats généraux des droits de l'enfant : la parole aux jeunes !

IMG 20191104 144038Début novembre, les Scouts et Guides de France étaient de nouveau au rendez-vous à l'Assemblée Nationale pour cette seconde édition. L'occasion pour les jeunes de présenter leurs propositions concrètes sur deux thématiques brûlantes : le cyberharcèlement et l'égalité filles/garçons sur les réseaux sociaux.

Organisée par le Conseil Français des Associations pour les Droits de l'Enfant, cette édition a été préparée par les réflexions fertiles des débats d'adolescents du mois d'avril 2019. Explorant la thématique « Internet, réseaux sociaux, richesse ou danger ? », ces débats ont permis à plus de 200 jeunes issus de toute la France, dont plusieurs pionniers-caravelles, de s'exprimer, d'échanger et de formuler des propositions concrètes à destination des responsables politiques.

Chaque groupe présent aux débats d'adolescents a envoyé des représentants aux Etats généraux pour porter ces propositions en lien avec deux thématiques centrales : le cyberharcèlement et l'égalité filles/garçons sur les réseaux sociaux. Parmi cette vingtaine de jeunes, plus d'un quart étaient des pionniers-caravelles des groupes de Marly-le-Roi (Yvelines), de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) et du Rheu-Pacé – les Rives de la Flume (Ille-et-Vilaine).

Inversion des rôles : place à l'expertise des jeunes

HR EGDE2019

Lors des deux tables rondes, les jeunes ont pris la place des experts sur l'estrade, se saisissant des micros avec une méthode bien rodée : exposition des faits, expériences, recommandations et propositions, suivies de la réponse des responsables politiques et d'un échange avec la salle. « C'était un moment assez impressionnant et gratifiant, car nous avions le sentiment d'être écoutés ! » témoigne Irène, caravelle dans le groupe de Dammartin. « Nous avons parlé durant une douzaine de minutes à tour de rôle afin de défendre nos propositions [...] puis nous avons répondu aux questions des personnes présentes dans la salle pour nos propositions, pour en débattre ou les approfondir. »


Des interventions écoutées avec attention par les responsables présents, comme Perrine Goulet (vice-présidente des Droits de l'enfant et Protection de la jeunesse) et Adrien Taquet (Secrétaire d'Etat chargé de la Protection de l'enfance). Le temps a été clôturé par Gabriel Attal, Secrétaire d'Etat à la Jeunesse et à la Vie associative.

Aperçu des propositions

Les 3 proposition prioritaires portées par les jeunes pour lutter contre le cyberharcèlement :

- Renforcer l'aide aux victimes avec une communication sur des numéros de secours plus effectifs, des pages Facebook dédiées et des groupes de parole avec des professeurs, des médecins etc.

- Aider les parents avec des formations adaptées, leur permettant de surveiller et d'identifier des cas de cyberharcèlement

- Formation des élèves par les professeurs : 3 jours de formation ou de stage par an, de la 6e jusqu'au lycée.

Les 3 propositions prioritaires portées par les jeunes pour faire progresser l'égalité filles/ garçons :

- Communiquer sur les numéros d'urgence pour les victimes d'inégalités et obliger les constructeurs de téléphones à implémenter par défaut ces numéros dans leurs modèles

- Instaurer des cours d'éducation civique tout au long de la scolarité pour éduquer sur l'inégalité dans les réseaux sociaux

- Communiquer et renforcer les outils d'aide aux victimes d'inégalités et de harcèlement sur les réseaux sociaux.

« Cette journée de partage et de rencontre dans un cadre exceptionnel restera un souvenir extraordinaire ! » confirme Irène. « Le fait de voir des politiques à l'écoute de jeunes m'a permis de me dépasser, de découvrir des capacités et un courage pour m'exprimer que je ne me connaissais pas ! J'espère vraiment pouvoir réitérer cette expérience l'année prochaine ! ». La liberté d'expression sera le thème des prochains débats d'adolescents qui seront organisés dans toute la France de janvier à mars 2020.

75576476 10158459645836062 2837211956438368256 o73370611 10158459646011062 868716062567301120 o

Eduquer au numérique

Devenue incontournable pour les éducateurs et les éducatrices, la question de l'usage du numérique est aujourd'hui partie des réflexions de fond chez les Scouts et Guides de France. L'éducation au numérique était le fil rouge du rassemblement Connecte en juillet dernier : des milliers de 11-14 ans ont pu apprendre à discerner les informations, construire leur opinion, assumer leur image, choisir la simplicité... En avril 2018, l'association avait organisé, en partenariat avec l'Observatoire de la parentalité et de l'éducation au numérique, les journées "Adolescence et numérique : tous éducateurs", autour de trois thématiques : Les parents face aux univers numériques, Enjeux d'une nouvelle forme de socialisation et Postures éducatives et nouveaux enjeux.