Accès directs |

Conversion écologique : place à l’éducation, à l’action et au témoignage !

29084 Louise DestableLors de l’Assemblée générale 2020, la résolution Conversion écologique « Tout est lié » a été votée à une très large majorité. Fruit d’une année de concertations et élaborée avec l’encyclique Laudato Si’, elle définit la manière dont les Scouts et Guides de France engageront avec leurs 88 000 membres leur conversion écologique. L’objectif : réduire les émissions carbone de toute l’association de 21.5% d’ici 5 ans.

 

« Nous sortons d’une année intense de réflexions, de consultations et de discussions qui ont abouti à cette résolution ambitieuse » rappelle en introduction Elise Drouet, déléguée nationale en charge de l’International et de la démarche Conversion écologique. « Après le vote de la résolution « Engageons ensemble la conversion écologique des Scouts et Guides de France » à l’AG 2019, la démarche de concertation a commencé en octobre 2019 avec trois étapes qui ont fait participer à différents niveaux des milliers de Scouts et Guides de France de toutes les générations, de 6 à 91 ans ».

Une démarche profondément collective

Lors de la première étape de la démarche, plus de 2000 participants ont répondu à une première question essentielle : « Pour vous, qu’est-ce que la conversion écologique ? ». Les résultats ont révélé les 4 dimensions qui sont aujourd’hui associées à cette résolution : la nature, le partage, le respect et le vivre ensemble.

Lors de la seconde étape, de novembre à janvier, 77 conseils ont rassemblé plus de 1000 participants dans toute la France pour discuter du bilan carbone de l’association établi par un cabinet d’experts, ainsi que des activités et des actions à mener pour réduire ces émissions.

Enfin, dans la troisième étape, les assemblées territoriales rassemblant 2 500 participants ont remonté leurs propositions d’engagements chiffrés de réduction de CO² à l’horizon 2025. « Lors de cette dernière étape, les retours des territoires ont également permis de définir les activités pédagogiques ayant un impact carbone significatif, mais dont l’intérêt pédagogique majeur devait être pris en compte : les feux de camps, les rassemblements et les projets de solidarité (expériments longs) des compagnons, » explique Elise Drouet. « Bien sûr, cela n’empêche pas de mettre en place des actions pour réduire de manière concrète leur bilan carbone, mais sans les supprimer pour autant. »

Miser sur l’éducation

« Dans l'encyclique Laudato Si', qui est le fil rouge de la résolution, l’expression « Tout est lié » rappelle que la conversion écologique ne se limite pas à l'amélioration d'un bilan carbone », rappelle Elise Drouet. « C’est une démarche intégrale qui nous invite à changer de rapport au monde en rejoignant une logique de frugalité et de sobriété. C’est un « défi éducatif » auquel les SGDF souhaitent répondre. » Pour relever ce défi éducatif de l’encyclique Laudato si’, les SGDF s’engagent à éduquer les jeunes, à sensibiliser et former ses membres sur 7 enjeux : spiritualité et rencontre religieuse ; vie avec la nature et préservation de la biodiversité ; santé physique et mentale ; réparation, le soin et don de matériel ; numérique ; adéquation des activités au bassin de vie ; solidarité et vivre ensemble. Les jeunes et responsables pourront s’appuyer sur le kit conversion écologique mis à disposition pour mettre en œuvre leurs actions ainsi que sur les compétences de chacun et chacune. Le local scout est l’un des lieux qui pourra faciliter cette mise en place et voir naitre ces premières actions.

29086 Louise DestablePasser à l’action

Avec cette résolution, les SGDF prennent des engagements chiffrés portant sur l’alimentation, le transport, les déchets et l’équipement. Ils visent notamment à réduire de 21.5 % le bilan carbone de l'association d’ici 2025. La conversion écologique se traduit aussi par des actions concrètes, qui peuvent être immédiatement mises à œuvre à l'ensemble des échelons de l'association. Pour leur intérêt pédagogique majeur, les activités telles que les rassemblements, les projets de solidarité internationale et le feu pour la cuisine et la veillée sont conservés.

Ces actions ne sont qu'un commencement et engagent les membres de l’association à prolonger la réflexion : sur le rythme de la vie associative, afin de concilier sobriété et démocratie ; au sujet des mécanismes de contrepartie écologique à mettre en œuvre ; et sur les politiques d’achats et de gestion du patrimoine.

Témoigner et partager

Le troisième axe de la résolution concerne le témoignage : « La conversion écologique requise pour créer un dynamisme de changement durable est aussi une conversion communautaire ». L’association invite donc chaque groupe, territoire et équipe à diffuser cette conversion notamment pendant le centenaire (qui sera fêté de 2020 à 2023) :

  • en mettant en lumière le style de vie scout « l’aventure par nature » ;
  • en expliquant les actions liés à la conversion écologique auprès des différents acteurs et en mobilisant des partenaires locaux, territoriaux et nationaux, et internationaux ;
  • en portant son action au-delà de la vie scoute et en faisant sa propre conversion écologique au quotidien.

En votant cette résolution, les Scouts et Guides de France s’engagent à la mettre en œuvre à tous les échelons dès septembre 2020. Un point d’étape sera fait aux prochaines assemblées générales et un bilan à l’issue des 5 ans en 2025.

 

Retrouvez toutes les informations utiles dans le kit conversion écologique.