Accès directs |

Foulard, chemise et écharpe tricolore

Mouvement d’éducation populaire, les SGDF forment depuis 100 ans des citoyens et des citoyennes engagés dans la cité. A l’occasion de l’anniversaire du premier tour des municipales 2020, rencontre avec quelques-uns de ces bénévoles qui ont été élus et réélus au service de leurs concitoyens. Ce qui les rassemble par-delà leurs familles politiques : faire vivre leurs convictions pour construire un monde meilleur.

 

Marine, conseillère du 5ème arrondissement de Paris (75), membre du Conseil d’administration de l’association

Marine« Les scouts m’ont permis d’acquérir de nouvelles compétences et m’ont donné volonté d’apprendre toujours davantage »

« Ma jeunesse a été marquée par les Guides de France, puis par un engagement de cheftaine à Paris. Le scoutisme a tout d’abord nourri ma foi. La phrase « Dieu nous aime tous » me rappelle la dignité de chacun et c’est un message qui me touche particulièrement. Le scoutisme a aussi ancré en moi l’importance du dialogue et de la démocratie. Mes années de caravelles (14-17 ans) m’ont prouvé que la force du collectif peut changer le monde qui nous entoure.

Je me suis engagée en politique car je voulais agir sur le territoire que j’habitais, l’envie de proposer une alternative différente en lien avec mes valeurs. J’ai toujours voulu valoriser la force de la jeunesse et de l’éducation qui sont des piliers du scoutisme, ainsi que l’importance de la confiance accordée à chacun, jeune et adulte. Je me suis aussi engagée pour apprendre, de la même manière que les scouts m’ont permis d’apprendre de nouvelles compétences. Les Scouts et Guides de France doivent se retrousser les manches et se saisir des sujets politiques pour vraiment changer le monde. » 

 

Maylis, conseillère municipale à Saint-Laurent d’Agny (69) et bénévole au sein de l’équipe nationale communication

Maylis« La solidarité et la fraternité sont des valeurs fortes dans le scoutisme que j’ai retrouvées dans une commune à taille humaine »

« J’ai commencé les activités de scoutisme dans mon enfance, d’abord en tant que guide, puis cheftaine des 8/11 ans et membre d’une équipe territoriale, avant de rejoindre le pôle photo de l'équipe nationale communication pour lequel je suis toujours engagée aujourd'hui. Mon engagement associatif a enrichi mon engagement politique, lorsque je suis devenue conseillère municipale de Saint-Laurent d’Agny, près de Lyon. Actuellement, je suis investie dans des commissions en lien avec la communication, la culture et l’environnement, et auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Cette mission me demande beaucoup d’investissement, mais elle a énormément d’importance à mes yeux.

Ce sens de l’engagement n’est pas le fruit du hasard, il vient directement de mes années de scoutisme. Je me suis toujours retrouvée dans ses valeurs fortes : la solidarité, la fraternité et le sens de l’engagement. Et ce sont ces mêmes valeurs que j’ai retrouvées au sein d’une commune à taille humaine. Aujourd’hui, mon investissement en politique découle de mon envie de me mettre au service de ma commune, qui est née dans mes années passées chez les Scouts et Guides de France. » 

 

Anthony, conseiller municipal et responsable de groupe à Lagny-sur-Marne (77)

Anthony« Ma volonté de changer les choses et d’avancer tous ensemble est le fruit de mes années scoutes. »

« Ma découverte du scoutisme s’est faite à l’âge adulte : j’ai d’abord été chef, puis équipier territorial avant d’être responsable de groupe adjoint. J’ai également été volontaire en service civique et salarié à Jambville, le centre national d’activités de l’association. Ce parcours a été une manière de consolider mon sens de l’engagement, et c’est ce qui m’a poussé à m’investir dans la vie de la communauté. Je me suis d’abord lancé dans une association de politique locale avant de m’inscrire sur la liste du maire sortant de la commune de Lagny-sur-Marne. Aujourd’hui, je travaille sur les sujets sociaux, de la jeunesse et au sein d’une commission en lien avec la culture et l’animation. Cet engagement local me vient directement des scouts, où j’ai appris à écouter et prendre en compte l’avis de chacun.

Cette expérience d’élu municipal est aussi une chance de donner la parole aux jeunes. C’est pourquoi j’ai lancé un partenariat entre les Scouts et Guides de France et l’association “Tous élus”, qui soutient les jeunes qui souhaitent se lancer en politique, en les poussant à oser sauter le pas. Même si ce n’est pas toujours simple de se lancer dans l’aventure électorale, cela en vaut la peine pour faire bouger les choses ! » 

 

Hervé, adjoint au maire à Mordelles (35) et bénévole au sein de l’équipe nationale formation

Hervé« La démocratie participative vécue dans le scoutisme a été un modèle pour mon engagement d’élu municipal »

« Le scoutisme a toujours été un fil conducteur de ma vie : j’ai commencé tout petit pour vivre toutes les tranches d’âge. J’ai été accompagnateur des 18/21 ans, puis délégué territorial en Haute-Bretagne, avant de devenir responsable de formation.

Cette expérience m’a fait devenir un citoyen engagé. La démocratie participative du scoutisme a été un vrai modèle que j’ai voulu appliquer sur le terrain. Même s’il existe une gouvernance au sein des Scouts et Guides de France, chacun peut s’exprimer, être écouté et partager ses idées. C’est dans cet état d’esprit que mon engagement en politique a pris tout son sens ; j'ai été élu en 2014 adjoint au maire de Mordelles en charge de la communication et de la citoyenneté, et réélu en 2020.

Les valeurs que j’essaye de transmettre à travers mon mandat viennent directement de l’enseignement que j’ai pu recevoir chez les scouts ; l’engagement auprès de la communauté, le respect de l’institution et l’importance de l’humain. Même lorsque je célèbre une union civile, mon discours se clôture par cette citation de Baden Powell : « La meilleure manière d’atteindre le bonheur est de le donner aux autres. ». Cette devise est la preuve que l’on peut transmettre des valeurs du scoutisme partout, même en politique. »