Accès directs |

Qui, mieux que les jeunes, peut écrire la Charte des droits des enfants ?

IMG 7157 3Le 15 septembre, 23 enfants et jeunes des Scouts et Guides de France et du Colibri ont été reçus au ministère des Solidarités et de la Santé, pour participer à l’écriture de la Charte des droits des enfants protégés. L’objectif de ce texte : garantir à chaque mineur une enfance qui soit la plus normale et heureuse possible.

 


« Vous, qu’est-ce qui vous rend heureux et heureuses dans votre vie ? »
Cette vaste question lancée, l’événement organisé par Gautier Arnaud-Melchiorre, chargé de mission auprès du Secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles, et en présence de Marie Derain, ancienne défenseure des droits des enfants et ancienne vice-présidente des Scouts et Guides de France, a pu commencer.

« Que les adultes montrent l’exemple »

IMG 7087 2

« Être écoutés par les adultes, ne pas se sentir inférieurs à eux, qu’ils nous soutiennent, nous aiment … » les jeunes participants ont d’abord listé, tous ensemble, les points qui leur semblent essentiels au bien-être de tous les enfants et les jeunes du monde. Ils se sont ensuite réunis par tranche d’âge pour réfléchir et discuter plus en profondeur des sujets qui leurs semblaient les plus pertinents, comme le bien-être, la confiance, la liberté… Chaque groupe a finalement eu l’honneur de partager son travail au pupitre du ministre.

« Pour moi, les choses les plus importantes sont la liberté d’expression, l’accès à la culture et la possibilité de voyager » explique Marion, 12 ans. Anouk, 8 ans, poursuit « il faut aussi savoir rassurer les adultes pour qu’ils nous comprennent et nous fassent confiance. C’est comme avec la tyrolienne, ça a l’air dangereux et ça fait peur, mais si on explique bien, qu’on respecte bien les consignes et qu’on est bien protégé, c’est beaucoup moins impressionnant ! ». Pour Zoé, jeannette de 10 ans « l’important, c’est que les adultes sourient, rigolent avec nous et qu’ils nous écoutent. Il faut aussi que les enfants puissent dire quand ils ont peur, parce que si on ne peut pas dire qu’on a peur on n’est pas libres ».

L’apport des Scouts et Guides de France

IMG 7168 2Faire appel à des jeunes de tous les âges et de profils divers, qui sont réunis grâce au scoutisme a aussi permis d’enrichir les témoignages. Par exemple, pour Solal, 9 ans, c’est important de « pouvoir passer du temps avec ses frères et sœurs pour que les plus grands puissent apprendre aux plus petits ». Et pour Zoé, « les camps scouts sont importants pour les enfants parce qu’ils ne nous font pas grandir seulement physiquement mais aussi dans notre cœur ».

Les témoignages des jeunes participants ont été transmis au Secrétaire d’Etat qui va poursuivre l’enrichissement de cette Charte. Les jeunes des Scouts et Guides de France présents étaient heureux de contribuer à leur niveau l’élaboration de ce texte, par et pour les enfants.