Accès directs |

5 questions à Gaëtan, louveteau à Yssingeaux (Haute-Loire)

Photo de Gaëtan« De notre mieux ! », c’est le rassemblement de 18 000 louveteaux-jeannettes (enfants de 8 à 12 ans) qui aura lieu les 5 et 6 avril prochains. A l’approche de cet événement inédit, faisons connaissance en 5 questions avec les jeunes qui seront les héros de cet événement extraordinaire !

Depuis quand es-tu chez les Louveteaux-Jeannettes ?

Ça fait 3 ans que je suis scout, j’ai été Farfadet pendant un an, et c’est ma deuxième année chez les Louveteaux-Jeannettes.

Qu’est-ce qui te plaît chez les Louveteaux-Jeannettes ?

Ce qui me plaît, c’est faire des constructions et des cabanes dans les arbres, monter la tente, et aussi rendre service. Par exemple, l’autre fois, une association* qui aide pour l’adoption des enfants a organisé une soirée éthiopienne, et avec deux autres louveteaux, on a aidé à servir le repas.

Comment expliquerais-tu ce que tu fais chez les scouts à tes amis qui ne connaissent pas le scoutisme ?

Je leur raconterais ce que l’on fait : on construit des cabanes, on dort sous la tente, on fait plein de jeux, on s’amuse, on vit plein d’imaginaires. S'ils me posent la question de savoir ce que c’est qu’un imaginaire, je leur expliquerais ce qu’on a fait à la dernière réunion : on a remonté le temps avec la fée Morgane de « La cabane magique » et on s’est retrouvé dans la mythologie grecque, avec Ulysse, Jason et Héracle.

Quel est ton meilleur souvenir chez les Louveteaux-Jeannettes ?

Mon meilleur souvenir, c’est une sortie dans une forêt. On a cueilli beaucoup de champignons, et après on les a cuisinés. C’était super !

En avril, lors du rassemblement « De Notre Mieux », tu seras avec 300 louveteaux et jeannettes. Qu’est-ce que tu attends de cette journée ?

Mes chefs m’ont dit qu’il y aura beaucoup de Louveteaux et de Jeannettes. On a préparé notre drapeau de peuplade, avec le nom de notre groupe « Yssingeaux », une croix scoute, et notre foulard. On a aussi commencé à apprendre la chorégraphie. A « De notre mieux ! », j’espère bien m’amuser et construire des cabanes !

Jeanne DAUDRIX
Correspondante de l’équipe Communication, territoire Loire-Auvergne.

* « Les Enfants de la Reine de Miséricorde »