Accès directs |

Election du Pape François : des Scouts et Guides témoignent

V-SARDJEVELADZE_SGDF-hdPour moi, l’élection d’un Pape sud-américain, pour la première fois dans l’Histoire de l’Église catholique, est un signal fort ! Contrairement à l’Europe, l’Amérique latine connaît une forte progression du catholicisme, le nombre de fidèles y augmente. […] Le Vatican rompt ainsi avec une vieille tradition européenne - et même italienne jusqu’à il n’y a peu - qui devenait de plus en plus déconnectée des réalités. J’imagine qu’avec que le Pontificat de François, les fidèles espèrent un nouveau souffle, un « retour des vocations » !

Etant orthodoxe, l’élection d’un Pape liée au rite oriental m’apparaît également comme une rupture importante. Au-delà de l’aspect historique évident, j’espère que ce Pontificat sera l’occasion de rapprocher deux Eglises dont l’éloignement peut paraître dérisoire, voire infructueux. On dit souvent qu’une des différences principales entre les catholiques et les orthodoxes réside dans la légitimité accordée au Pape, les orthodoxes ne reconnaissant pas un seul dirigeant de l’Eglise. La récente démission de Benoît XVI et l’humilité dont semble faire preuve François (le fait qu’il demande au peuple de le bénir, qu’il parle d’ « Evêque de Rome ») tend à humaniser la fonction et, petit à petit, à faire du Pape non un dirigeant, mais un guide. Rapprochant ainsi l’Eglise catholique de l’Eglise orthodoxe, François sera-t-il le Pape qui laissera plus de place aux Eglises en s’effaçant derrière une fonction plus spirituelle que directive ? Sera-t-il un nouveau Jean XXIII (en instituant une sorte de Vatican 3)? Ce sera sûrement plus long qu’on ne le pense, mais sait-on jamais…

Participant à l’organisation des JMJ de Rio l’été prochain avec les Scouts et Guides de France, je pense qu’à quelques mois de l’événement, l’élection d’un pape sud-américain est un grand symbole. Son premier grand voyage, sur son continent, sera l’occasion de montrer au monde entier la ferveur qui existe dans ces pays. Il sera sûrement très bien accueilli, ça promet une grande semaine !

Victor S.,
Volontaire en service civique chez les Scouts et Guides de France, 22 ans.
Sa religion : orthodoxe

 

Camille_Aurelien_SGDFOn est très heureux de l'élection de ce nouveau Pape et surtout du nom qu'il a choisi, pour plusieurs raisons : chez les scouts, Saint François a une place importante pour sa proximité avec la nature et avec les plus pauvres. Lorsque Jésus l'a appelé à l'aide pour reconstruire son Eglise, Saint-François priait dans une chapelle en ruine devant un crucifix. Il a donc reconstruit la chapelle et fondé son ordre monastique avec d'autres frères. L'Eglise d'aujourd'hui est fragilisée, donc le choix de ce nom est un symbole de volonté de reconstruction.
Saint François a vécu avec des frères : la fraternité a une grande place dans sa vie. Il cherchait à se faire le plus simple et le plus petit d'entre eux.
Nous avons été touchés par la simplicité avec laquelle François s'est adressé aux chrétiens. Il est apparu habillé d'une soutane blanche (sans le traditionnel scapulaire rouge), ce qui est une tenue simple, celle d'un serviteur. Les SGDF sont engagés dans "Diaconia - Servons la Fraternité !" et nos missions sont d'impulser cette démarche : la faire vivre dans et en dehors du mouvement. Le choix de ce nom nous touche fortement, car c'est un bel appel à remettre la fraternité au cœur de nos vies (qui que nous soyons, que l'on se sente appartenir ou non à l'Eglise), et à découvrir que nous avons beaucoup à apprendre des plus pauvres. […]
Saint François était proche de la nature. Dans le monde actuel où les enjeux écologiques sont grandissants, nous plaçons de l'espoir dans ce Pape qui vient d'un continent où la déforestation fait rage.
Malheureusement, nous ne participons pas aux prochains JMJ, mais pour avoir vécu ceux de Madrid, on trouve que c'est un beau cadeau fait aux jeunes qui y seront : un Pape originaire du continent où le rassemblement a lieu, avec un témoignage fort, un encouragement à vivre la charité.

Camille G.(28 ans) et Aurélien J.(21 ans),
Chargés de mission de l’aumônerie générale des Scouts et Guides de France


Morgan-SGDFPlusieurs choses m’ont touché : son origine, sa proximité avec les plus petits, ses premières paroles. Ce pape, que « les cardinaux sont allés chercher au bout du monde », commence par s’incliner, par demander la prière des fidèles avant de les bénir à son tour. Après le renoncement de Benoît XVI, c’est pour moi un symbole fort. Il l’est d’autant plus par le choix de se mettre sur les traces de celui qu’on considère comme le saint des pauvres et des exclus, habité d’une joie simple. Un homme capable de quitter sa richesse, de dépasser ses peurs pour embrasser les malades, de quitter sa terre pour rencontrer le sultan et d’ouvrir un dialogue interreligieux […]
L’élection d’un pape du Sud est aussi le signe qu’il faut ouvrir nos attentes au-delà de l’Europe […]. De manière très personnelle, j’attends un pape capable de vivre la radicalité de l’Evangile et de la confronter aux réalités du monde. L’Eglise n’est pas une institution, mais un peuple en marche, et un peuple très divers. Un pape qui conduise l’Eglise à s’engager, se compromettre, s’incarner toujours davantage au milieu des hommes, comme le Christ l’a fait entièrement. J’ai bon espoir pour tout ça. Peut-être oserais-je aussi espérer que ce questionnement bienveillant puisse s’intensifier sur la place qui est faite aux femmes et aux laïcs dans l’Eglise. Ou même encore pour faire naître des propositions audibles pour les divorcés remariés ou les homosexuels. Mais l’Esprit-Saint est créatif, il parlera.
Pour peu que nous sachions écouter.  Nous voulons un pape ouvert, rayonnant et engagé.

Morgan Point, 22 ans,
Volontaire en service civique chez les Scouts et Guides de France.

 

La vitalité de ma foi n’est pas directement liée au Pape ou à l’Église. J’espère que l’Église acceptera maintenant sa multiplicité et son pluralisme, mais aussi que le Pape François soit à l’image du Christ lavant les pieds des apôtres plutôt qu’une idole adulée.

Benoit L., 24 ans
Responsable Scoutisme en quartiers à Paris-Est

 

Ce pape nouvellement élu est pour moi source de joie et d’espoir. À travers lui notre Église s’ancre pleinement dans le monde. Son élection apporte un souffle de simplicité naturelle qui soutient ce que nous vivons chez les Scouts et Guides de France. Sa venue aux JMJ insufflera l’énergie pour suivre cette voie pendant nos camps d’été.

Élisabeth, 20 ans,
Cheftaine Scouts-Guides (11-14 ans) à Lisieux

 

J’attends de ce Pape qu’il soit tourné vers la jeunesse, qu’il reste humble. C’est une personne qui a beaucoup œuvré pour les plus démunis. Je souhaite qu’il continue ce combat. De plus, j’attends de François qu’il fasse des réformes afin que l’Église soit plus proche de la société.

Clément, 18 ans,
Chef Scouts-Guides (11-14 ans) à Yerres

 

Pour moi chef Louveteaux, l’annonce du nouveau Pape vécue dans un camp de formation m’apporte beaucoup d’espoir pour l’unification de l’Église catholique et pour réunir les jeunes de tous les continents. Bien sûr, on l’attendra sur son continent pour les JMJ cet été une fois que nos camps seront finis.

Valentin,
Chef Louveteaux-Jeannettes (8-11 ans) à Senlis et chef Scouts Unitaires de France à Rome